(navigation image)
Home American Libraries | Canadian Libraries | Universal Library | Community Texts | Project Gutenberg | Children's Library | Biodiversity Heritage Library | Additional Collections
Search: Advanced Search
Anonymous User (login or join us)
Upload
See other formats

Full text of "Dictionnaire Français-Soso et Soso-Français"

^■?^h iii #?«a ^.»^. y ■ »^ : 



ÎDuquOTe (îniuirmtyî 



.cs&ou. - fJ/c T]û fv çcr.\z^ 
DICTIONNAIRE 

FRANÇAIS -SOSO 

ET 

SOSO -FRANÇAIS 



PAR 

Le R. P/ RAIMBAULT 

Missionnaire de la Congrégation du Saint-Esprit 
et du Saint-Cœur de Marie. 



2. E D I T I O N. 



MISSION CATHOLIQUE DE CONAKRY. 



Edité par la Sodalité de St. Pierre Claver 

ROME via dell' Olmata 16. 

1923. 



UQUESNE UNWERSrrY LIB£ 
PITTSBURGH 19. PA. 



-r 



^A^b^ 



rrt-tj^ 






(HZ3x 



K^ 



^ f 



DICTIONNAIRE 

FRANÇAIS-SOSO 

ET 

SOSO-FRANÇAIS 



TTOV 27 1951 



.'.i:"\i^y 



V 



PRINCIPES 



DE LA 



LANGUE SOSO 



CHAPITRE I. 
DE L'ORTHOGRAPHE ET DE LA PRONONCIATION. 

A, a comme en français. 

A, â long comme en français. 
An comme en français. 

An se prononce comme le précédent, en ajoutant un 

second n qui se joint à la syllabe suivante. 
Exemple: kanta, garder, prononcez kannta. 

B, b comme en français. 

D, d comme en français. 

En toujours comme dans les mots latins amen, notnen. 

Em, comme dans Sem. 

E, é fermé comme en français. 

E, è ouvert. 

Ê, ê ouvert et plus long. 

F, f comme en français. 

G, g toujours dur, n'a jamais le son du j français: ge, 

gé, gè, gi, dites, gue, gué, gué, gui. 
Gn, gn comme dans épargne, agneau. 
H, h toujours aspiré. 
I, i comme en français, 

î, î comme en français, long. 

In comme inn dans innover. 

1 



comme imm dans immoLaiion. 

comme en français. 

représente un son guttural qu'on ne saisit bien que 

par l'usage; il se rapproche un peu du x grec 

et du di allemand, et davantage du kha arabe, 
comme en français, 
comme en français, 
comme en français, 
équivaut à ngn, le gn s'accentue faiblement à la 

fin des mots. De plus cet fi forme dyphthongue 

avec la voyelle qui le précède, 
comme en français, 
long. 

est toujours un peu nasal, 
comme en français, 
comme en français, 
toujours sifflant, n'a jamais le son de z quoiqu'il se 

trouve entre deux voyelles, 
dur comme en français, n'a jamais le son de 5. 
comme en espagnol et en allemand, ou comme ou 

en français, 
comme en anglais, 
comme dans le mot payen, ou comme en anglais 

dans le mot y es: il se joint toujours, dans la 

prononciation, à la voyelle suivante. 
Z, z comme en français, presque pas usité. 



K, k 


Kh, kh 


L, 1 


M, m 


N, n 


N, li 


0, 


Ô, Ô 


On, 


P, P 


R, r 


S, s 


T, t 


U. u 


W, w 


Y, y 



CHAPITRE IL 

DU NOM OU SUBSTANTIF. 

Il n'y a pas d'article en soso. 
Les noms ou substantifs ne se déclinent pas. 
Ils s'écrivent et se prononcent de la même manière pour 
le masculin et le féminin. 



- 3 — 

Quand on veut désigner les sexes, on ajoute au nom commun 
le mot khamè, homme, ou le mot ginè, femme, qui prennent 
alors le sens de mâle et de femelle. Exemple: nma di khamè, 
mon fils (m. à m. mon enfant homme): nma di ginè, ma 
fille (m. à m. mon enfant femme); ningé khamè, un bœuf; 
ningé giné, une vache. Mais on ne se sert de cette manière 
de parler que lorsqu'on veut expressément distinguer le sexe. 

Seuls les noms d'êtres vivants peuvent être désignés par 
cette sorte de genre. 

La marque du pluriel est é. Exemple: fafé, le père, faféé, 
les pères; nga, la mère, ngaé, les mères; bahkhi, une maison, 
bankhié, des maisons. 

Cette marque du pluriel ne s'emploie que si les mots n'in- 
diquent pas par eux-mêmes qu'il s'agit de plusieurs. Ainsi 
on dira sans le signe du pluriel: fafé firign, [deux pères; 
nga nani, quatre mères; bahkhi séni, six maisons. 

Lorsque plusieurs mots successifs doivent être mis au 
pluriel, ordinairement le dernier seul en prend la marque. 
Exemple: mikhi, une personne; mikhi fanyié, de bonnes 
personnes, et non pas mikhié fanyié; bahkhi khungbéé, de 
grandes maisons, et non bankhié khungbéé. 

Les substantifs et les adjectifs sont les seuls mots qui 
prennent le signe du pluriel. 



CHAPITRE III. 

DE L'ADJECTIF. 
§ 1. — Des adjectifs qualificatifs. 

Les adjectifs qualificatifs se placent après les noms qu'ils 
qualifient. Exemple: 

Baré gniakhi; ningé turakhi; 

Chien mauvais; bœuf gras; 

mikhi to-fah, une belle personne; 
personne voir bonne; 



— 4 — 

Wiiri itékhi; khamè fort; gèmè khungbé. 

Arbre élevé; homme vieux; pierre grosse. 
Comme on l'a vu plus haut, les adjectifs qualificatifs pren- 
nent la marque du pluriel. Exemple: baré gniakhlé; nlngé 
turakhié; mikhié to-fan; wiirié itékhi; khamè forié; gèmè 
khiingbéé. 

Ainsi que les substantifs, tous les adjectifs s'écrivent de 
la même manière pour le masculin et le féminin. 

§ 2. — Des adjectifs numéraux. 
Les adjectifs numéraux cardinaux sont: 



Kéren, 


1. 




Firign, 


2. 




Sakhan, 


3. 




Nani, 


4. 




Suli, 


5. 




Séni, senni, 


6. 




Solo-féré, 


7 ou 


5 (et) 2. 


Solo-masakhan, 


8 ou 


5 (et) 3. 


Solo-manani, 


9 ou 


5 (et) 4. 


Fil, 


10. 




Fu nun kéren. 


11 ou 


10 et 1. 


Fu nun firign, 


12 ou 


10 et 2. 


Fu nun sakhan, 


13 ou 


10 et 3. 


Fu nun nani, 


14 ou 


10 et 4. 


Fu nun suli, 


15 ou 


10 et 5. 


Fu nun séni, 


16 ou 


10 et 6. 


Fu nun solo-féré. 


17 ou 


10 et 7 [5 (et) 2], 


Fu nun solo-masakhan, 


, 18 ou 


10 et 8 [5 (et) 3], 


Fu nun solo-manani. 


19 ou 


10 et 9. 


Mokhonien, 


20. 




Mokhonien nun kéren, 


21. 




Mokhonien nun solo-féré, 


27. 


Tongo-sakhan (prendre 


3 fois, sous-entendu 


fu 10), 




30. 



Tongo-sakhan mm sakhan [prendre 3 fois 




(10) et 3], 


33. 


Tongo-sakhan nun solo-manani, 


39. 


Tongo-nani (prendre 4 fois 10), 


40. 


Tongo-siili (prendre 5 fois 10), 


50. 


Tongo-séni, 


.60. 


Tongo-solo-féré, 


70. 


Tongo-solo-féré nun solo-féré. 


77. 


Tongo-solo-masakhan, 


80. 


Tongo-solo-masakhan nun séni. 


86. 


Tongo-solo-masakhan nun soLo^manani, 


89. 


Tongo- solo-manani. 


90. 


Tongo-solo-manani nun firign. 


92. 


Tongo-solo-manani nun solo-masakhan. 


98. 


Tongo-solo-manani nun solo-manani, 


99. 


Kèmè, 


100. 


Kèmè nun kéren, 


101. 


Kèmè nun tongo-suli nun suli. 


155. 


Kèmè kéren. 


100. 


Kèmè firign. 


200. 


Kèmè sakhan. 


300. 


Kèmè nani. 


400. 


Kèmè suli. 


500. 


Kèmè-solo-manani, 


900. 


Kèmè solo-manani nun tongo-solo-manani 




nun solo-manani. 


999. 


Wulu. 


1,000. 


Wulu nani. 


4,000. 


Wulu nun kèmè sakhan, 


1,300. 


Wulu séni nun mokhonien non solo-féré. 


6,027. 


Wulu solo-masakhan nun kèmè firign nun 




séni. 


8,206. 


Wulu nun solo-manani. 


1,009. 


Wulu solo-manani nun tongo-nani nun 




suli. 


9,045. 



— 6 — 
Les adjectifs numéraux ordinaux sont: 

Singé, premier. 

Firignndé, deuxième. 

Sakhandé, troisfème. 

Nanindé, quatrième. 

Siilindé, cinquième. 

Sénindé. sixième. 

Solo-^érendé, septième. 

Solo-masakhandé, huitième. 

Solo-mananindé , neuvième. 

Fiindé, ' dixième. 

Fu nun kérenndé, onzième. 

Fu nun firignndé, douzième. 

Fu nun sakhandé, treizième. 

Mokhonienndé, vingtième. 

Kèmèndé, centième. 

Kèmè nun kérenndé, cent-unième. 

Pour avoir les nombres ordinaux, il suffit donc d'ajouter 
ndé aux nombres cardinaux; le nombre 1, kéren, fait excep- 
tion lorsqu'il est employé seul, mais il suit la règle géné- 
rale dans tons les autres cas. Exemple: kèmè sakhan nun 
tongo-nani nun kérenndé, 341. 

En mettant A devant les adjectifs numéraux ordinaux, on 
obtient premièrement, deuxièmement, etc. 

A-singé, cela premier ou premièrement. 

A-nanindé, cela quatrième ou quatrièmement. 

A-fundé, dixièmement. 

A-fu nun kérenndé, onzièmement. 

A-fu nun sulindé, quinzièmement. 

Les adjectifs numéraux se placent après les noms qu'ils 
déterminent. Exemple: 

Khamè kerén; ta solo-manani; 

Homme un; villages neuf; 



— 7 — 

Wuri tongo-solo-féré nun nani; 

Arbres soixante-dix et quatre: 
Tidé solo-f é rende ; wakhati sakhande; lokhè fundé. 
Station septième; heure troisième; jour dixième. 

§ 3. — Des adjectifs démonstratifs. 

Les adjectifs démonstratifs sont: yi, na et no. Ce der- 
nier, qui a le même sens que na, est beaucoup moins usités 
nô avec un accent circonflexe signifie pouvoir, puissance- 
autorité. 

Quand l'objet dont on parle est présent, on emploie yi; 
dans les autres cas, on se sert de na et quelquefois de no. 
Exemple: yi so, ce cheval ici présent; na foyé, ce vent; 
no kiti, ce jugement; yl té khiingbé, ce feu grand; yi si 
di, cette chèvre petite. 

Ces trois adjectifs se mettent toujours avant les noms 
qu'ils désignent. 

Yi prend la marque du pluriel et fait yié quand les noms 
qu'il détermine sont sous-entendus: il est alors pronom. 
Exemple: A to nu yié fala, lorsqu'il eut dit ces choses 
(sons-entendu fée, choses). 

§ 4. — Des adjectifs possessifs. 
Les adjectifs possessifs sont: 

N, nkha, nma, mon, ma, mes. 

/, ikha, ton, ta, tes. 

A, akha, son, sa, ses. 

Wofi, wofikha; mukhu, mukhukha, notre, nos. 

Wo, wokha, votre, vos, 

È, èkha, leur, leurs. 

Faisons remarquer d'abord que chacun de ces adjectifs 
s'emploie aux deux genres et aux deux nombres; il n'y a 
point de terminaison différente pour le féminin ou le plu- 
riel, car tous ces adjectifs sont invariables. 



— 8 — 

lo Les mots nma. nkha, ikha, wokha, ékha, etc., ont plus 
de force que leurs correspondants, n, i, wo, è, etc. 

2o Nma marque de plus possession complète et entière 
de l'objet désigné. Par exception, on dit nma Alla, mon 
Dieu; les membres ou organes du corps font aussi excep- 
tion à cette règle et ne sont pas précédés de nma, mais de 
«seulement. 

3o II y a une différence entre won et mukhu. Woà a un 
sens plus général puisqu'il comprend la personne ou les 
personnes auxquelles on s'adresse, tandis que mukhu les 
exclut. 

Voici quelques exemples qui feront ressortir davantage 
les trois règles précédentes: 

lo N fafé, mon père; n sanyiê, mes pieds; ikha sofalé, 
tongo (m. à m. ton âne prends), prends ton âne; wo bella- 
khèé, vos mains; èkha khèma, leur champ; a bellakhè-sulé, 
son doigt; n nioè, mon nez; n nenyi, ma langue. 

2o Nma Alla, mon Dieu; nma ginè, ma femme; n tara, 
mon frère (plus vieux que moi); n khunya, mon frère (plus 
jeune que moi); n tara ginè, ma sœur (plus âgée que moi); 
nma baré, mon chien. 

3o Alla! wofi fafé; Alla mukhu yunubié rakhubeh; 
Dieu! notre Père; Dieu, nos péchés efface; 
Mariama, won Nga, sèli mukhu bè. 
Marie, notre Mère, prie nous pour. 

§ 5. — Des adjectifs interrogatifs. 

Les adjectifs interrogatifs sont: Af«/z.? puel, quelle, quels, 
quelles, qui se placent avant le nom. Exemple: Mun fé? 
quelle chose? Mun féé? quelles choses? Mundun? pour 
le singulier, quel, quelle? et Mundué? pour le pluriel, 
quels, quelles? 

Ce dernier se place toujours après le nom. Exemple: 
Yunubi, mundun? quel péché? Wuri mundué? quels 
arbres? Fine mundun? quel couteau? 



— 9 — 

§ 6. — Des adjectifs indéfinis. 

Les adjectifs indéfinis sont: 

Birlgn, tout, toute, tous, toutes. Exemple: Dunia birign, 
tout le monde ; bokhi birign, toute la terre ; dègèma birign. 
tous les coutelas. 

Kéren, un, une. Lokhè kéren, un jour. 

Bore et bette, autre ; boréé et bettéé, autres. 

Ndé, quelque ; ndéé, quelques. Exemple : lokhè ndé, 
quelque jour, un jour; kunki ndée, quelques canots. 

Wuyakhi, plusieurs. Exemple: yakhè wuyakhi, plusieurs 
poissons ; tokhè wuyakhi, plusieurs poules ; dondoli wuya- 
khi, plusieurs fourmis. 

L'adjectif chaque s'exprime par la répétition du même 
mot qu'on sépare par ô. Exemple: mikhi ô mikhi, chaque 
personne ; lokhè ô lokhè, chaque jour ; sandé ô sandé, chaque 
dimanche; de ô de, chaque lieu. 



CHAPITRE IV. 
DES PRONOMS. 
§ 1. — Des pronoms personnels. 
Les pronoms personnels, employés comme sujets ou 
comme compléments, sont: 
N, je, me, moi, n'yetté, n~yatti, moi-même. 

/, tu, te, toi, i-yetté, i-yatti, toi-même. 

A, il, elle, le, lui, la, a-yetté, a-yatti, lui-même, 

elle-même. 
Won, mukhu, nous, woh-yetté, wofi-yatti, mu- 

khu-yetté, mukhu-yatti, 
nous-mêmes. 
V^o, vous, wo-yeité, wo-yatti, vous- 

mêmes. 
È, ils, elles, eux, elles, leur, è-yeité, è-yaiti, eux-mêmes, 

elles-mêmes. 



— 10 — 

Pour intenoger, pour affirmer avec plus de force et 
d'énergie, ou encore après une demande, on emploie tou- 
jours les pronoms personnels avec la forme suivante: 

Ntan. Ntan n'ara, c'est moi. 

Itan. Itan n'ara, c'est toi; itan n'ara? est-ce toi? 

Atan. Atan n'ara, c,est lui, c'est elle. 

Mukhutan. Mukhutan n'ara ? est-ce nous ? 

Wotan. lyo, wotan n'ara, oui, c'est vous, 

Ètan. Ètan n'ara, ce sont eux, ce sont elles. 

Quand, dans ces sortes de phrases, l'attribut est exprimé, 
le premier a de n'ara est remplacé par le pronom sujet. 
Exemp'e: Es-tu Soso? itan Soso na ira? et non pas: itan 
Soso n'ara. Je suis Soso, utan Soso na n na, et non : ntan 
Soso n'ara. Eux, sont des voleurs, ètan mugnati n'èra, et 
non pas: mugnati n'ara. 



§ 2. — Des pronoms possessifs. 

Les pronoms possessifs sont: 

Ngbé, le mien, la mienne, les miens, les 

miennes. 
Igbé, le tien, la tienne, les tiens, les 

tiennes. 
Agbé, le sien, la sienne, les siens, les 

siennes. 
Wofigbé, miikhugbé, le nôtre, la nôtre, les nôtres. 
Wogbé, le vôtre, la vôtre, les vôtres. 

Ègbé, le leur, la leur, les leurs. 

Exemple: Ndé gbé yi nini ra? à qui est cette ombrelle? 
Ngbé n'ara, elle est à moi; agbé n'ara, elle est à lei. Yi 
igbé n'ara? est-ce que cela est à toi? Yi so ègbé n'ara, ce 
cheval est à eux. 



^ 11 -^ 

§ 3. — Des pronoms démonstratifs. 

Les pronoms démonstratifs sont: 

Na, yi et nakhan, qui fait au pluriel nakhaé, Exemple : 

A nakha yi fala, il a dit cela. 

Lui a cela dit. 

/ nakhan nignama, ce que tu feras. 

Toi ce que feras. 

Nakhan n kénen, ce qui me plaît. 

Ce qui moi plaît. 

Yi to-fan, ceci est beau. 

Ceci voir bon (sous-entendu est). 
Na, qui a le même sens que yi, est moins souvent employé. 

§ 4. — Des pronoms relatifs. 

Nakhan, qui, lequel, laquelle, au pluriel nakhaé, est le 
seul pronom relatif usité. Exemple: Mangé nakhan fama, 
le roi qui viendra ; Bahkhi nakhaé birama, les maisons 
qui tomberont; Alla nakhan miikhu da. Dieu qui nous a 
créés. 

§ 5. — Des pronoms interrogatifs. 

Les pronoms interrogatifs sont: 

Yi? ceci? cela? Yi igbé n'ara? ceci est tien? est-ce 
que ceci est à toi? 

Ndé? qui? lequel? laquelle? Ndé na bé? qui est ici? 

Ndéé? lesquels? lesquelles? Ndéé na mèni? lesquels 
sont là-bas? 

Mun ? quoi ? que ? Mun Alla ra ? qu'est-ce que Dieu ? 
A mun fala? que dit-il? Le plus souvent on sous-entend 
fala et l'on dit simplement A mun? 

§ 4. — Des pronoms indéfinis. 

Les pronoms indéfinis ne diffèrent pas des adjectifs indé- 
finis qui tous peuvent être employés comme tels. 



~ là ^ 

Birign, tout, toute, tous, toutes. 

Kéren, l'un, l'une. 

Bore et bette, l'autre. 

Ndéé, les uns, ld« unes. 

Boréé et bettéé, les autres. 

Ndé, quelqu'un, quelqu'une, 

Ndéé, quelques-uns, quelques-unes. 

Wuyakhi, plusieurs. 

Mikhi, personne, dans le sens de quelqu'un, quelqu'une; 
avec négation, mikhi a le sens.de aucun, aucune. Exemple: 
Mikhi fama, quelqu'un viendra ; mikhi ô mu fama, per- 
sonne ne vie'ndra. 

Ndé ô ndé, quiconque. 



CHAPITRE V. 
DES VERBES. 

La théorie des verbes en soso ne semble pas très difficile. 
Ils sont tous invariables. 

On distingue trois temps : le présent, le passé et le futur, 
et trois modes : l'indicatif, l'impératif et le subjonctif. 

Présent. — L'infinitif, précédé des pronoms personnels, 
indique le présent de l'indicatif. Exemple: A'' sèli, prie; 
ifa, tu viens; a siga, il ou elle part; mukhii ali, nous arri- 
vons : wo fala, vous dites ; è nigna, ils font. 

En mettant kha après les pronoms, on obtient le sub- 
jonctif présent ou futur. Wokha fa, que vous veniez ; èkha 
lu, qu'il restent. 

Passé. — Le passé est désigné par un de ces trois mots : 
nakha. batta, nu, qui se placent immédiatem.ent après le 
sujet du verbe, qu'il soit nom ou pronom. 'A nakha a fala, 
il a dit ; mukhu batta fa, nous sommes venus ; è nu na 
hèri, ils étaient heureux. 



- 13 - 

Nakha est la forme employée pour la narration; il signifie 
une action simplement passée, tandis que battu désigne une 
action passée mais durant encore. Exemple: A nakha a 
fala, il a dit (1) ; mukhu batta fa, nous sommes venus (et 
nous restons); mukhu batta gey, nous avons fini, La dis- 
tinction entre ces deux nuances n'est pas absolument de 
rigueur pour se faire comprendre. 

Nu ne s'emploie au passé que devant le verbe être 
exprimé ou sous-entendu et après la conjonction lorsque ; 
dans les autres cas, il exprime une action future. Exemple: 
A'^ to nu fa, lorsque je fus venu; a nu na, il était; wo nu 
hèri? étiez-vous heureux? 

Futur. — Les particules, ma qui s'ajoute au verbe, et 
nu qui le précède, sont les deux signes distinctifs du futur. 
N sèlinia, je prierai; i fama, tu viendras; a sigama, il par- 
tira ; mukhu alima, nous arriverons ; wo a falama, vous 
direz ; è nlgnama, ils feront. A nu fa, lorsqu'il viendra 
mukhu nu siga, lorsque nous partirons. 

Quelquefois on trouve cette terminaison ma au présent, 
mais dans ce cas le sens est facile à comprendre. 

Verbe ÊTRE, na et ra. 

Le veibe Être se traduit par na dans les phrases affir- 
matives, et par ra dans les phrases interrogatives. Mukhu 
na bé, nous sommes ici. Mun Alla ra ? qu'est-ce que 
Dieu? 

Quand le sujet et l'attribut sont ex(j|imés dans la même 
phrase, on met n'ara au lieu de ra. Exemple : Fafé Alla 
n'ara? est-ce que le Père est Dieu? lyo, Fafé Alla n'ara, 
oui, le Père est Dieu. Itan Soso na ira ? es-tu Soso ? lyo, 
ntan Soso na n na, oui, je suis Soso. Ètan Fula n'èra ? 
sont-ils Foulas? lyo, Fula n'èra, oui, ils sont Foulas. 

L'apostrophe remplace a dans ces expressions n'ara, 

(1) Très souvent on sous-entend a fala. 



^ 14 - 

n'èra, et le dernier na ou ra signifie avec. Ainsi, en décom- 
posant les phrases suivantes, on obtiendrait : Fafé Alla 
n'ara? Fafé le Père, na être. Alla Dieu, ra avec, a lui? 
lian So&o na ira? lian toi-même, na être, Soso Soso, 
ra avec, / toi? Ntan Soso na n na. Ntan moi-même, na 
être, Soso Soso, na avec, n moi. 

Presque toujours le verbe être, na ou ra, est sous-entendu 
devant un adjectif précédé d'un pronom personnel. Exemple : 
/ héri ? toi heureux ? pour / na héri ? es-tu heureux ? / kobi, 
toi méchant, pour / na kobi, tu es méchant. A fan, lui 
bon, pour a na fan, il est bon. 

Le verbe être, na, n'est usité qu'au présent et à l'impar- 
fait de l'indicatif. 

Indicatif présent. 



N na, 








je suis. 


I na. 








tu es. 


A na. 








il, elle est. 


Won, 


mukhu 


na, 




nous sommes. 


Wo na. 






vous êtes. 


È na, 








ils, elles sont. 






Imparfait. 


N nu 


na. 






j'étais. 


I nu 


na. 






tu étais. 


A nu 


na. 






il, elle était. 


Won, 


mukhu 


nu 


na. 


nous étions. 


Wo nu na,' 






vous étiez. 


È nu 


na, 






ils, elles étaient. 



Le verbe na n'est jamais employé seul au futur; mais il 
nous semble entrer dans la formation du futur de chaque 
verbe sous la forme de ma, dont nous avons parlé plus haut. 

Comment donc traduire le futur du verbe être suivi d'un 
adjectif, comme par exemple : je serai heureux? Dans ce cas 
et autres semblables, on remplace le verbe être par le verbe 



— 15 — 

demeurer, lu, ou devenir, findi, suivant le sens. Ainsi : je 
serai heureux, dites : je demeurerai heureux, n lama hèri 
ou je dieviendrai heureux, n findima hèri. Nous serons 
heureux au ciel, won luma hèri arianna. 11 sera méchant, 
^7 findima mikhi kobi ra. On ne fait usage de ces deux verbes 
que lorsque l'adjectif suivant n'est pas employé comme 
verbe au futur. Exemple : II sera malade, a furama, et non 
pas, a fura findima; vous serez malheureux, wo toroma, 
et non, wo toro findima, parce que fura et toro se con 
juguent aux trois temps. 

Verbe AVOIR. 

Le verbe avoir n'existe pas. S'il signifie posséder, il se 
traduit par le verbe être na, comme il suit. Exemple: 

J'ai un couteau, dites : un couteau est à moi, fine na nbè. 

J'ai de l'eau, de l'eau est à moi, yè na nbè. 

Je n'ai pas de bois, du bois n'est pas â moi, wuri mu 
na nbè. 

J'ai du bois, wuri na nbè; mu est la négation ne... pas, 
ne . . . point, pas. 

J'ai faim, kamè baita n sukhu (m. à m. faim a moi saisi). 

J'ai soif, yê kholi nma (m. à m. eau désir sur moi). 

yai îroid, khimbeli nma (froid sur moi, sous-entendu est). 

J'ai chaud, kuyé furé nma (air chaud sur moi). 

Modèle unique de conjugaison. 
FA, VENIR. 
Indicatif présent. 
N fa, et quelquefois fakhi, je viens. 
/ fa, — fakhi, tu viens. 

A fa, — fakhi, il, elle vient. 

Wofi, mukhu fa, - — fakhi, nous venons. 
Wo fa, — fakhi, vous venez. 

E fa, — fakhi, Ws, elles viennent. 



16 



/ 

A 

Wofi. 

Wo 

È 



Passé. 
1. Forme. 2. Forme. 

nakha fa, batta fa, je suis venu. 

nakha fa, batta fa, tu es venu. 

nakha fa, batta fa, il, elle est venu. 

miikhu nakha fa, batta fa, nous sommes venus. 

nakha fa, batta fa, vous êtes venus. 

nakha fa, batta fa, ils, elles sont venus 

3. Forme. 
to nu fa, lorsque je fus venu. 
to nu fa, lorsque tu fus venu. 
to nu fa, lorsqu'il fut venu. 
mukhu to nu fa, lorsque nous fûmes venus. 
to nu fa, lorsque vous fûtes venus. 
to nu fa, lorsqu'ils furent venus. 



N 

I 

A 

Won, 

Wo 

È 



N fama, 

I fama, 

A fama, 

Wofi, mukhu fama, 

Wo fama, 

È fama. 



Indicatif futur. 
1. Forme. 

je viendrai, 
tu viendras, 
il, elle viendra, 
nous viendrons; 
vous viendrez, 
ils, elles viendront. 



2. Forme. 



iV nu fama, 

J nu fama, 

A nu fama. 

Won, mukhu nu fama, 

Wo nu fama, 

È nu fama, 



lorsque je viendrai, 
lorsque tu viendras, 
lorsqu'il viendra, 
lorsque nous viendrons, 
lorsque vous viendrez, 
lorsqu'ils viendront. 



Impératif. 
Fa, viens. 

Wo fa, venez. 
Wofi fa, venons. 



— 17 — 

On n'emploie jamais mukhu à l'impératif, puisqu'il exclut 
les personnes auxquelles on s'adresse. 
Subjonctif. 
Présent ou Futur. 
Nkha fa. que je vienne. 

Ikha fa, que tu viennes. 

Akha fa, qu'il, qu'elle vienne. 

Wofikha, mukhukha fa, que nous venions. 
Wokha fa, que vous veniez. 

Èkha fa, qu'ils, qu'elles viennent. 

Pour nier, il suffit de mettre mu immédiatement après le 
sujet. Exemple : 

A'^ mu fa, je ne viens pas. 

/ mu fa nu, pour / mu nakha fa, tu n'es pas venu, 

A mu batta fa, il n'est pas venu. 

Mukhu io ma nu fa, lorsque nous ne fûmes pas venus. 

Wo mu fama, vous ne viendrez pas. 

Èkha mu fa, ne se dit pas, on emploie le mot nama. 

È nama fa, qu'ils ne viennent pas. 

Pas encore se traduit par mumu qui occupe toujours 
dans la phrase la même place que mu. Exemple: A^ mumu 
Yéki to, je n'ai pas encore vu Jacques ; yi di yoré mumu 
batta wèyen, ce petit enfant n'a pas encore parlé. 



CHAPITRE VI. 
DE L'ADVERBE. 
Les adverbes les plus en usage dans la langue soso sont: 
Assez, alan. Alan signifie également il faut, il importe. 
Aujourd'hui, to. A fama to, il viendra aujourd'hui. 
Aussitôt, vite, mafuré. Fa bé, mafuré, mafuré, viens 
ici, vite, vite. 
Autant se traduit par beaucoup... comme, gbé, gbo... èmè. 

2 



— 18 — 

Exemple: J'ai autant de viande que toi, sdiubé gbé na nbè 
èmè itan ; je n'ai pas autant d'argent que lui, nafuli gbé ma 
na nbè èmè atan. 

Beaucoup, gbé, gbo. 

Très bien, kî fanyi. A sèli kî fanyi, il prie très bien. 

Bientôt, ya koss. Mangé fama ya koss, lo roi viendra 
bientôt. 

Combien, y éd. Alla yéri ara ? combien y a-t-il de dieux? 

Comment, monki. Alla Adama da monki? comment 
Dieu a-t-il créé Adam ? 

Dedans, dans, kui. Sèli-bankhi kui, dans l'église. 

Dehors, tandé. 

Demain, iina. Tulé fama tina, il pleuvra demain. 

Dessous, sous, but. Ponsi-Pilatl but, sous Ponce-Pilate. 

Dessus, sur, khumma, ma. Dunia ma, sur la terre. 

Ensemble, kî kéren. 

Hier, khôrô. 

Ici, bé. Wo fa bé, venez ici. Mangé na bé, le roi est ici. 

Jamais, mu. Namiomé Manama mu yunubi raba, la 
sainte Vierge Marie n'a jamais péché. 

Là, là-bas, méni. N fafé na mèni, mon père est là-bas. 

Loin, makuya. Yi ta makuya, ce village est loin. 

Maintenant, korè. Bundu. dundu korè. tais- toi, tais-toi 
maintenant. 

Mieux, pissa, fissa,. A batta pissa ? est-il mieux ? A pissa 
ibè ikha siga, tu feras mieux, il est mieux pour toi de 
partir. 

Moins (pas beaucoup comme), mu gbé èmè. Wèni gbé mu 
na wobé èmè élan, vous avez moins de vin qu'eux. 

Où, mindé. I sigama mindé ? où vas-tu ? 

Partout (tous les lieux), yiré birign. Alla na yiré biring. 
Dieu est partout. 

Pas, ne... pas, point, ne... point, m«; pas encore, mumu. 
Ne pas, nama. I nama so (toi ne pas entrer), n'entre pas. 

Peu, dondondi. N soso khui mèma dondondi, je com- 
prends un peu le soso. 



^ Ift -- 

Seulement, gbansan, pet, pétî. 

Souvent, dokhodé wuyakhi. 

Toujours, béré ô béré, abada. Abada, abada nun abada. 
dans tous les siècles des siècles. Wo liima hèri abada, vous 
serez toujours heureux. A khonoma béré ô béré, il se fâche 
toujours. 



CHAPITRE VIL 
DE LA PRÉPOSITION. 

Les prépositions les plus usitées sont: 

A, agbé, bè, ma. A fala abè akha fa, dites-lui de venir. 
A fi ama, donne-le-lui. Agbé n'ara, ceci est à lui. 

Après, khambi, qui signifie aussi derrière. 

Avant, sami. Sanii sogè kha goro. avant que le soleil se 
couche. 

Avec, fokhira et quelquefois ra. Yèsu-Krist fokhira, 
avec Jésus-Christ. 

Chez, khon, d'où khonyi, demeure. A^ siga n khonyi, je 
vais chez moi. 

Dans, kui. I sondonyi kiii, dans ton cœur. 

De, kha. Mangé kha ginè, la femme du roi. Alla kha 
yamarté, les commandements de Dieu. Akha bahkhi, sa 
maison ou la maison de lui. Les adjectifs possessifs nkha, 
ikha, sont donc composés des pronoms personnels n, i et 
de kha. 

Depuis, kabi. Kabi gèsègè hah nimaréra, depuis le matin 
jusqu'au soir. 

Devant, niara, niakhori. Alla niara, devant Dieu. Niéré 
i niara, marche devant toi. 

Contre, mabiri, mabirira. 

Entre, parmi, tègi. Ndé è tègi nakha a fala, quelqu'un 
d'entre eux a dit. 

Pour, bè. N fakhi a ra abè, je l'apporte pour lui. 



— '20 - 

CHAPITRE VIII. 
DE LA CONJONCTION. 

Voici les principales conjonctions en usage. dans la langue 
soso. 

C'est pourquoi, nan'ara. Nan'ara a mu fama, c'est pour- 
quoi il ne viendra pas. 

Comme, parce que, kabi. 

Et, nun. TomassL niin Pétri, Thomas et Pierre. 

Lorsque, to, ta, le dernier est beaucoup moins usité, To 
et ta se mettent toujours après le sujet. È to nu na, lors^ 
qu'ils étaient. 

Mais, kono kèrè, le premier est le plus en usage. 

Quand, tandis que, to. 

Si, kha. Kha i fa in toma, si tu viens tu me verras. 

Par conséquent, nan'ara. 

Sinon, à moins que, mène. Mène a furakhi, à moins 
qu'il ne soit malade. 

Afin que, pour alako. Alako wokha siga arianna, afin 
que vous alliez au ciel. Après alako, le nom ou pronom est 
toujours suivi de kha. 



CHAPITRE IX. 
DE L'INTERJECTION. 

Les principales interjections sont: 

Pé ! marque la surprise, l'étonnement, l'admiration. 

Pé ! est employé encore dans une foule d'autres circons- 
tances, on s'en sert un peu à tout propos, 

A^ nga ! ma mère 1 répété plusieurs fois, marque la peur 
ou la douleur. 

Dundu ! dundu / paix ! chut ! pour imposer silence ou 
bien pour empêcher un enfant de pleurer. 



«. 21 ^ 

Àlta kitbam! grand Dieu! ou Dieu est grand! 

Hé! marque d'approbation ou d'intérêt pendant le coufs 
d'un récit. 

Modi! signe d'ennui, d'agacement; cette interjection vient 
des Foulas. 

Laï! laï! pour l'étonnement, l'admiration. 

Aka ! mécontentement quand les choses ne vont pas bien. 

KonL! signe de mécontentement. 



CHAPITRE X. 
RÈGLES DIVERSES. 

Il y a quatre sortes de verbes en soso: le verbe actif, le 
verbe neutre, le verbe passif et le verbe pronominal. 

Le verbe actif ne se distingue du verbe neutre que par son 
complément direct quand, ce qui arrive quelquefois, le 
même mot est employé à l'actif et au neutre. Exemple: hendi 
batta fakha, le sorcier est mort ; bendi batta mikhi fakha, 
le sorcier a tué quelqu'un. 

On forme les verbes passifs en ajoutant khi au radical. 
Exemple : a fa, il vient ; a fakhl, il est venu ; birign don, 
mange tout; birign donkhi, tout est mangé. 

Dans les verbes pronominaux, le pronom complément se 
place immédiatement après le sujet au présent et au futur. 
Exemple: A a makoroma n na, il s'approche de moi; 
Pétri akan fakha, Pierre s'est tué. Au passé, il se met après 
les mots batta, nakha ou nu. Exemple : È nakha èkan 
bonmbo, ils se sont frappés; mukhu batta mukhu raloï, 
nous nous sommes perdus; è nu èkan kiti, lorsqu'ils se 
seront jugés. 

La phrase soso complète se compose ordinairement comme 
il suit : sujet, complément direct, verbe et complément indi- 
rect. Exemple : / yi falama abè (toi cela dire a lui), tu lui 



^ 2â ^ 

diras cela ; rt nakha i limité fi è ma (moi avoir ton chapeau 
donné à eux), je leur ai donné ton chapeau. 

Les compléments indirects des verbes sont presque tou- 
jours accompagnés de l'une ou l'autre des trois particules 
suivantes: bè, ma, ra. Exemple: Afalaabè (cela dis-lui à), 
dis-lui; è nakha fine fi n ma, ils m'ont donné un couteau; 
a nma bankhi tima yi gèmèé ra, il construira ma maison 
avec ces pierres. 

Quand deux verbes subordonnés se trouvent dans la 
même phrase, le second est suivi de fé ou de dé, qui ont le 
sens de pour. Exemple: N fakhi i matodé, je suis venu 
pour te voir; miikhu siga walifé, nous partons pour tra- 
vailler. 

On obtient des noms ou substantifs en ajoutant à un bon 
nombre de verbes et d'adjectifs ya ou yi, si le mot est ter- 
rhiné par une consonne, et nya ou nyi s'il est terminé par 
une voyelle. Exemple: marafan, aimer; marafanya, amour; 
kobi, paresseux ; kobinya, paresse ; rakhuben, effacer, 
éteindre; rakhubenyi, effacement, pardon. 

En mettant Ra au commencement d'un verbe, on ajoute à 
son premier sens l'idée de faire. Exemple: So entrer, raso 
faire entrer; mini sortir, ramini faire sortir; khi dormir, 
rakhi endormir, faire dormir. Quand l'euphonie l'exige, 
ïr de ra se change en n. Exemple: khuniin, s'éveiller, 
/ n nakhununma, tu m'éveilleras, et non pas: i n rakhu- 
nunma, ce qui serait trop dur à l'oreille. 

DIFFÉRENCES. 

lo Entre ki et //, donner. Quand on prie de donner quelque 
chose pour soi, on emploie ki; dans tous les autres cas, on 
se sert de //. En d'autres termes, donne-moi ou donnez-moi, 
donne-nous ou donnez-nous se traduisent par n ki, mukhu 
ki. Exemple: N ki béré, donne-moi ou donnez-moi du 
rhum ; mukhu ki tami, donne-nous ou donnez-nous du 
pain. Autrement donner se rend par //. Exemple : Kha wo 



— 23 — 

wali ki fanyi n malé fima woma, si vous travaillez bien, je 
vous donnerai du riz; yé fi ama, donne-lui de l'eau. Avec 
kl il faut mettre d'abord le complément indirect, puis le 
verbe et enfin le complément direct. Exemple: Mukhii ki 
tami (à nous donne du pain). Fi suit la régie générale. 

2o Entre Sèli... khon et sèli... bê. Le premier signifie prier 
et le second prier pour. Exemple: Sèli Alla khon, prie Dieu; 
Sèli èbè, prie pour eux. Manama, Alla sèli mukhubè, 
Marie, priez Dieu pour nous. On ne doit donc jamais dire: 
Sèli Alla bè, qui signifie: priez pour Dieu, mais Sèli Alla 
khon, priez chez Dieu, auprès de Dieu ou simplement priez 
Dieu. 

3o Entre marna et khèbu, saluer. Le premier ne s'emploie 
que dans ces deux expressions: bonjour ou je te salue, / 
marna; bonjour ou je vous salue, wo marna. Le verbe khèbu 
est employé dans toutes les autres circonstances. Exemple: 
A^ / khèbu, Manama, je vous salue, Marie ; mangé, mukhu 
batta fa i khèbudé, roi, nous sommes venus pour te dire 
bonjour. 

4o Entre gnon et gey qui signifient tous les deux finir. 
On se sert du premier au neutre et au passif, tandis que gey 
n'est usité qu'è l'actif. Exemple: Wali gnon, le travail est 
fini ; mukhu gey, nous avons fini. 

5o Le verbe rafah, aimer, s'emploie de deus manières 
différentes. Ainsi on peut dire: j'aime Dieu, n Alla rafah, 
ou Dieu est aimé de moi, Alla rafah nma. 

Quand il s'agit de nourriture, on ne peut se servir que de 
la dernière forme. Exemple: Wèni rafah nma, le vin est 
aimé de moi, et non pas: n wèni rafah, j'aime le vin. 

Dans ces expressions: j'aime... mon, ma, mes, etc., il 
faut mettre nah, par euphonie, entre le sujet et le complé- 
ment. Exemple: N nah n fafé rafah, j'aime mon père, et 
non pas: n n fafé rafah; n nah nma di to, je vois mon 
enfant: n nah nma domma dègèma, je couds mon habit, 
et non : n nma domma dègèma. 



— 24 — 

L'apostrophe mise après m remplace la lettre u qu'on élide, 
par euphonie, devant la voyelle a. Exemple : n m'a falama, 
je ne le dirai pas, pour n mu a falama; è m'a sukhu. ils 
ne l'ont pas pris, pour è mu a sukhu. 

Après les autres lettres, l'apostrophe remplace a qu'on 
élide, également par euphonie, s'il se trouve devant une 
voyelle. Exemple; ètan n'èra, ce sont eux, pour ètan na 
èra; l'ara, croire pour la ara. 

Mise après la consonne n, l'apostrophe remplace u et non 
P9S a. Exemple: A to n'a fala, lorsqu'il eut dit, pour a to 
nu a fala; a n'a mè a fama, lorsqu'il entendra il viendra, 
pour a nu a mè a fama. 



RECUEIL 

DE 



PHRASES USUELLES 



I. — Saluts de rencontre. 



Bonjour, je te salue. 
Qui bonjour, je te salue. 
Es-tu heureux, es-tu en 


paix? 

Oui. (On répond 
oui.) 


toujours 


Te portes-tu bien ? 

Oui. 

Non. 





Quoi! est-ce que tu es ma- 
lade? 
Oui. 

Bonjour, je vous salue. 
Oui, bonjour, je te salue. 
Oui, bonjour, je vous salue. 
Êtes-vous en paix? 
Oui, et toi? 
Que Dieu soit loué! 
Vous portez-vous bien? 
Je vous salue ici. 
Oui, je te remercie. 



/ marna. 

Hein! hein: i marna. 

I hèri? ou / nu hèri? 

Hein ! hein ! (Prononcez len- 
tement, le premier plus bas 
que le second, sans aspirer 
r/z et comme en français.) 

/ mayalan ? 

Hein ! Hein : 

Hein! hein! (Vivement, le 
premiei plus haut que le se- 
cond.) 

Pè ! i furakhi ? 

lyo. 

Wo marna. 

Hein! hein! i marna. 

Hein ! hein ! wo mama. 

Wo hèri? 

Hein ! hein ! nun itan ? 

Alla iantu ! 

Wo mayalan? 

Wo mama bé. 

Hein! hein! i nuwalL 



— 26 — 



Sois le bienvenu. 
Soyez les bienvenus. 
Mère, bonjour. 
Grand'mère, bonjour. 
Oui, mon fils, bonjour. 

Oui, prêtre blanc, bonjour. 

Te portes-tu bien? 

Non. 

Ah ! tu souffres ! 

Je te souhaite le bonsoir. 

Je vous souhaite le bonsoir. 

Quoi! c'est toi? 

Oui, c'est moi. 

Ton père est-il chez lui? 

Oui. 

Non. La politesse soso exige 
que les enfants ne répondent 
à ces sortes de questions que 
par oui ou par non. S'ils y 
manquent, ils sont suscep- 
tibles de ce recevoir des coups. 

Est-il bien portant? 

Ta femme est-elle là? 

Non, elle est à chercher de 
l'eau. 

Où vas-tu ? 

Je vais couper du bois. 

Où? est-ce loin? 

Non, ce n'est pas loin. 

Hé ! mon petit, d'où viens-tu ? 

Je viens de chez nous. 

Grand-père, "bonjour. 

Que fais-tu? 

Je vais semer des arachides. 



/ nusènè. 

Wo nusènè. 

Nga, i marna. 

N marna, i marna. 

Hein! hein! nma di. i 
marna. 

Hein ! hein ! foté mori, i 
mama. 

I mayalan ? 

Hein ! hein ! (Vivement.) 

/ nu toro! 

I nimaré. 

Wo nimaré. 

Pé ! itan n'ara? 

lyo, ntan n'ara. 

I fafé na ? 

lyo, ou lyo, a na. 

Adé, ou cien, A mu na. 



A mayalan ? 

Ikha ginè na ? 

Adé, a sigakhi yé hadé. 

I sigama mindé? 

N sigama wuri sègèdé. 

Mindé ? na makuya ? 

Adé, na mu makuya. 

Pé! di, i kélikhi mindé? 

N kélikhi mukhu khonyi. 

N tanun, i mama. 

I mun nabama ? 

N sigama kansi sidé. 



27 -^ 



Je vais au champ. 
Je vais chez les prêtres 
blancs. 
Je m'en vais. 
Allons! au revoir. 
Je salue ton père. 
Salue ta mère de ma part. 
Oui, bien. 



A^ sigama khèma, 
N sigama Fotémona. 

N batta siga. 
Awa ! won gèsègè. 
N i fafé khèbu. 
I nga khèbu nbè. 
Hein! Hein! 



II. — Pour questionner, répondre. 



Qui est là? 
Qui est-tu? 
D'où viens-tu? 
Où es-tu né? De quel pays 
es-tu ? 
Comment t'appelles-tu? 
Je m'appelle Jean. 
Que veux-tu? 
J'ai besoin de te parler. 
J'ai quelque chose à te dire. 
Me connais-tu? 
Je ne te connais pas. 
Écoute-moi. 
Je t'écoute. 
M€ comprends-tu ? 
Je ne te comprends pas. 
Pourquoi ne réponds-tu pas ? 
Je n'avais pas bien entendu. 
Comment appelle-t-on cela? 
Plaît-il? — Quoi? 
Que veux-tu dire? 
Que dis-tu? 
Qu'est-ce que c'est? 
Pourquoi cela? 
Parles-tu soso? 



Ndé na bé? 
Adé i ra? 
I kélikhi mindé? 
I bérikhi mindé? 

I khili monki? 

N khili Von. 

/ wama miin khon ? 

N wama wèyenfé i rd, 

Fé ndé na nbè falafé ibê. 

I n kolon ? 

N mu i kolon. 

N khui rame. 

N i khui ramèkhi. 

In khui mèkhi? 

N mu i khui mèkhi. 

Munfèra i mu yabinia ? 

N m'a mè kî fanyi. 

Yi khili monki ? 

Mun ? 

I wama mun falafé ? 

I mun fala ? 

Mun na ra? 

Munfèra yi? 

I soso khui falama ? 



-^ 28 — 

Je le comprends mieux que A^ a mèma a piss^ ^ noma 

je ne le parle. a falafé. 

Je le connais un peu. N soso khui kolon don- 

dofidi. 



As-tu besoin de quelque 
chose? 

Que te faut-il? 

Que souhaites-tu? Que veux- 
tu? 

Que demandes-tu ? 

Que t'offrirai-je ? 

Que préfères-tu? 

Accepte ceci. 

Je te l'offre de bon cœur. 



III. — Pour offrir. 

/ wama se ndé khon ? 



Accepte-le pour me faire 
plaisir. 

Prends-le, ce n'est plus à 
moi. 

IV. — Pour demander. 



Mun lan ibè? 

I wama mun khon ? 

I mun makhorinma ? 
N mun fima ima ? 
Mundun na fan ima ? 
Yi tongo. 

N a fikhi ima n bognè 
fanyi ra, 

A tongo, n gniakhalinma. 



A tongo, ngbé m' ara sonon. 



J'ai une chose à te deman- 
der. 

Veux-tu me rendre service? 

Donne-moi... 

Apporte-moi... 

Envoie-moi... 

Je me suis perdu, indique- 
moi le chemin. 

Montre-moi le chemin de 
Thia. 

Dois-je suivre ce chemin? 

Peux-tu me donner ce que 
je te demande? 



Fé ndé na nbè i makho- 
rinfé. 
I wama fé ndé rabafé nbè ? 
N ki... 
Fa ra nbè... 
A rassamba nma... 
N batia loi, kira masen nbè. 

Thia kira masen nbè. 

Nkha siga yi kira ra ? 
I noma a fifé nma n na- 
khan makhorinkhi ima? 



29 



Je t'en prie. 

Puis-je compter sur toi? 
Dois- je te croire? 
Tu me feras plaisir. 



Yandi. 

Nkha la i m ? 

I n nagniakhalinma. 



V. — Pour accorder. 



Prends... Emporte... Em- 
portez. 

C'est à toi maintenant. 

Cest à vous maintenant. 

Je te donnerai tout ce que 
tu voudras. 

J'y consens. — Je le veux 
bien. 

Oui. 

C'est dit, c'est entendu. 

Je n'ai rien à te refuser. 

Volontiers. Soit. 

Tranquillise-toi, c'est mon 
affaire. 

Si tu as besoin de moi, fais- 
moi prévenir, ne te gênes pas. 



A tongo... A khani... Wo 
a khani. 

Igbé n'ara koré. 

Wogbé n'ara korè. 

N fima ima i wama se 
nakhan birign khon. 

Awa. — A^ wama khon. 

lyo. 

A na kînè. 

Sésé mu na nbè n mu na- 
khan fima. 
Awa. 
Dundu, ngbé fé n'ara. 

Kha i wama nkhon, a fala 
nbè, i nama yagi. 



VI. — Pour refuser, s'excuser, 



Je ne veux pas. 
Je ne puis pas y consentir. 
Cela ne me regarde pas. 
Je ne puis te le donner. 
Cela ne dépend pas de moi. 
Ne m'en veux pas pour cela. 
Sois persuadé qu'il n'y a pas 
de ma faute. 
Je te demande pardon. 



A^ mu tin. 

N mu tin. 

Ngbé fé m' ara. 

N mu fata a fira ima. 

Ngbé fé m' ara. 

I nama khono n ma. 

L'ara n fokhi m'ara. 

Yandi, n tubi. 



30 



J'en suis fâché autant que N khonokhi ème itan. 



toi. 

Excuse-moi. 

Je te l'accorderai un autre 
jour. 

Je ne te le donnerai pas. 

Tu me refuses? 

Je refuse. 

Tu ne Tauras pas. 

C'est trop, je te donnerai 
ce qui est juste. 

Fais d'abord ton travail, tu 
l'auras ensuite. 

Je l'aurais fait si j'avais pu. 



Khabari n ma. 

N a ftma Ima lokhè bette. 

N m'a finïa ima. 

Pé! i mu tin? 

N mu tin, 

I m'a sotoma. 

A gbo, n a fima ima na- 
khan lanma. 

Ikha wali raba sinden, i a 
sotoma. 

Kha n nô nu, n a nigfiama. 



VI. — Pour remercier, 

Merci, je te remercie. 
Merci, je vous remercie. 
Je ne t'oublierai pas. 
Je penserai toujours à toi. 

Ge n'est rien. , 

Ce n'est rien, il n'y a pas 
de quoi. 

Je n'oublierai pas ce que tu 
as fait pour moi. 

Tu te donnes beaucoup de 
peine pour moi, merci. 

Je ne sais plus que faire 
pour te remercier. 

Tu travailles pour moi, 
merci. 

Je suis content de t'avoir 
rendu service. 



/ nuwali. 

Wo nuwali. 

N mu nèmuma i ma. 

N nafi magnakhunma ima 
bêré ô béré. 

Féfé m'ara, ou, féfé mu 
na ara, 

Pé! féfé m'ara, féfé m'ara. 

N mu nèmuma i nakhan 
naba nbè. 
I toroma nbè, i nuwali. 

N m'a kolon n nakhan ni- 
gnama i n ravali safé. 
I wali nbè, i nu toro. 

N gniakhalinkhi walifé ibè. ' 



31 — 



Tu as fait une bonne œuvre, 
que Dieu te bénisse! 



/ batta fé fanyi raba, 
kha i bar aï! 



Alla 



VII. — Pour consulter. 



J'ai quelque chose à te de- 
mander. 

Quelle chose? 

Que ferais-tu si tu étais à 
ma place? 

Voilà ce que je ferais. 

Que me conseilles-tu de 
faire ? 

Je ne sais trop; c'est fort 
embarrassant. 

Que dois-je faire? 

Je ne vois que ce moyen. 

Que dis-tu ? je crois que tu 
as raison. 
Quelle est ton opinion? 

Je pense comme toi. 

N'aurais-tu pas fait de 
même? 

Je crois que tu t'es trompé. 

Attends, il me vient une 
idée. 

Écoute. 

En effet, tu as raison. 

Je crois que tu feras bien. 

Il n'y a pas d'autre moyen, 
qu'allons-nous faire? 

Il nous faut pourtant prendre 
un parti. 



N wama se ndé makho- 
rinfé ima. 

Mun? 

I mun nignama kha i na 
nma tidé? 

N yi nafi nabama. 

I marasL mundiin fikhi 
nma ? 

N m'a kolondê: nanmbarè 
n'ara. 

Nkha mun naba? 

N mu sésé tohhi mène yi 
kî. 

I mun falakhi? n lakh'ara 
i nondi n'ara. 

I mun magnakhunkhi yi 
gbéfé? 

N a magnakhunkhi èmè 
itan? 

I m'a nignama nu èmè i 
ntan. 

N l'ara i tantailkhi. 

Mamè-ti, se ndé batta fa 
n khunyi î. 

A rame. 

Awa, i nondi. 

N l'ara na n'ara. 

Fé bette mu na, won mun 
nignama ? 

Alan wonkha fé ndé raba. 



- 32 



Je vais m'y prendre autre- 
ment. 
Rien n'est plus vrai. 
Je te jure que c'est la vérité. 

Tu peux m'en croire. 

Je n'ai qu'une parole. 

Tu te trompes; ce n'est pas 
vrai. 

C'est un mensonge, cela ne 
se peut. 

Je t'assure que non, je n'ai 
pas dit cela. 

Tu mens, tu mens! 



A^ a nignama kî bette. 

Nondi mu pissa na bè. 
N nan kalikhi ibè nondi 
n'ara. 
I fata l'ara n na. 
Wêyen kéren na nbè. 
I tantankhi; nondi m'ara. 

Wulé n'ara, na mu noma. 

N a fala ibè, adé, n m'a 
fala. 

I wulé, i wulé fttss ! 



VIII. — La probabilité. 



Cela est probable. 

Cela ne m'étonne pas. 

Tu t'en étonnes? 

C'est la coutume. 

Cela se vois tous les jours. 



Yukhu nondi n'ara. 
N mu kabéma na ma. 
Pé! i kabèkhi na ma? 
Dèrifé n'ara. 
Na alima béré ô béré. 



Nous avons vu de choses Mukhu fé khungbéé to a 



plus extraordinaires. 



pissa nabè. 



IX. — Le doute, la surprise. 



Quoi! vraiment! 
Voilà qui me surprend. 
Je doute que cela soit vrai. 

C'est vrai. 

Cela ne se peut pas. 

Qui aurait cru? 

Je suis étonné. 



Pé! na kî n'ara! 

N kabèkhi yi ma. 

A mu lakh'ara kha nondi 
n'ara. 

Nondi n'ara. 

Na mu noma. 

Ndé noma na magnakhun 
na nu? 

N kabèkhi. 



33 — 



Je n'ai jamais entendu cela. 

C'est beau! 

Cela est magnifique! 

C'est délicieux! 

Je n'ai rien de pareil! 

Rien n'est plus beau! 



A^ mumu yi mè. 

Yi to-fafi! 

Yi to-fan! Pé! a to-fandé. 

A gnakhun! 

N mumu se to yi kî! 

Se mu io-fafi a pissa yi bèi 



X. — Les reproches. 



Je ne suis pas content de 
toi. 

Que t'ai-je fait? 

Je suis fâché contre toi. 

Qu'est-ce qui te fâche? 

Tu es de mauvaise humeur. 

Cet homme m'a fâché beau- 
coup. 

N te fâche pas contre lui. 

Ne te fâche pas. 

Tu devrais avoir honte. 

Tu as mal agi. 

Je te pardonne pour cette 
fois, mais ne recommence plus. 



A^ mu gniakhalinkhi igbè 
fera. 

N mun nigna i ra? 

N khonokhi i ma. 

Mun i khonokhi. 

I khonokhi to, 

Yi khamè batta n nakhono 
agbéra. 

I nama khono a ma. 

I nama khono. 

Alan ikha yagi. 

Fé gniakhi n'ara. 

N batta i lu to, kono i 
nama a raba sonon. 



Kandè est-il là? Il y 
11 n'y est pas. 
On frappe à la porte. 
Fais-le entrer au parloir. 
Bonjour, Siakha. 
Assieds-toi. 
Es-tu bien portant? 
Oui, et toi? 

J'ai été enrhumé, mais 
vais mieux oujourd'hui. 



XI. — Une visite. 

est. Kandè na bé? A na. 

A mu na. 

Mikhi nadè konkonma. 
A raso khoniè-bankhi kui, 
Siakha, i marna. 
Dokho. 
I mayalan? 
Hein! Hein! nun itan? 
je Mage nu n sukhi, kèrè n 

batta pissa to. 

3 



34 



Je suis charmé de te voir 
rétabli. 
, Tu es venu me voir, merci. 

II y a bien longtemps que 
je ne t'ai pas vu. 

Je suis venu plusieurs fois 
chez toi, mais je ne t'ai pas 
rencontré. 

Ton père se porte-t-il bien? 

Il est un peu malade. Il est 
alité. 

Je souhaite que Dieu le gué- 
risse ! 

C'est peu de chose, mais il 
est vieux, il a besoin de soins 

Et ton frère (aîné) se porte- 
t-il bien? 

Ta sœur (plus jeune) se 
porte-t-elle bien? 

Elle est toujours malade. 

Le roi Wouli et ses soldats 
sont là. 

Dis-leur d'entrer. 

Permets-moi de me retirer. 

Tu pars déjà? 

Je regrette d'être obligé de 
partir, mais 

Je regrette aussi. 

Avec ta permission, je re- 
viendrai. 

Mon père aime bien ta con- 
versation, tu lui feras plaisir. 

Salue-le pour moi. 

Merci, je n'y manquerai pas. 

Allons! Au revoir I 



A gniakhalinki i tofé i batta 
pissa. 

I batta fa n matodé, i nu- 
wali. 

A batta bu n mu i to. 

N batta fa dokhodé wuyakhl 
i khonyi, kono n mu i to. 

I fafé mayalan ? 
A furakhi dondondi. A sa- 
khi. 
Alla kha.a rayalan! 

Fé khungbé m'ara, kono a 
batta fort, alan èkha a buiti. 
Nun i tara mayalan? 

I khunya ginè mayalan? 

A furakhi béré ô béré. 
Mangé Wuli nun akha ko- 
rogbaé na bé. 
A fala èbè èkha so. 
A lu nkhd siga, 
Pé! i siga? 
N khonokhi sigafé, kono... 

Ntan fah yo. 

Kha i kénen, n fama sonon. 

Ikha wèyenyi rafah n fafè 
ma, i a ragniakhalinma. 
A khèbu nbè. 

I nuwali, n a falama abè. 
Awa! woà gèsègè! 



- 35 



Je n'ai pas le temps. 
J'ai beaucoup d'occupations. 
Je veux te parler en parti- 
culier. 



Tému mu na nbè. 
Wali gbé na nbè. 
N wama wèyenféra i ra i 
kéren. 



XII. 



Le temps. 



Il fait du vent, beaucoup de 
vent. 

Il fait froid. 

Il fait chaud. 

Le soleil est fort. 

Je suis en sueur. 

Il pleut. 

C'est la saison des pluies. 

C'est la saison sèche. 

Apporte-moi mon parapluie. 

Mettons-nous à l'abri. 

Allons sous les arbres. 

Il éclaire. M. â m. le ciel 
lèche sa langue (nen pour 
nenyi). 

Il tonne. 

La foudre est tombée. 

Il y a du brouillard. 

Le vent d'est souffle. 



Foyé gbé na to. 

Khimbéli na. 

Kuyé î fura. 

Sogé balan. 

Kuyé furé minima nma. 

Tulè fama. Tulè batia fa. 

Nièmè n'ara ya. 

Sogéfuré n'ara ya. 

Fa nma ninl ra. 

Wofi so ninl ra. 

Wofi siga wurié but. 

Koré a nen makonma. 



Galanyi sonkhoma. 
Galanyi baita goro. 
Kunda goroma. 
Kufafa baita fa. 



XIH. — Blanchisseuses. 



Puis-je faire blanchir mon 
linge? 

Il y a des blanchisseuses ici. 
Lavent-elles proprement? 
Quand aurai-je mon linge? 



N fata a nignara èkha nma 
soséé makha ? 

Séé-khaé na bé. 

É séé khama kî fanyi? 

N nma soséé sotoma mun 
béré? 

3'= 



Ce linge est mal lavé. 

Il est encore sale. 
Fais sécher mon linge. 
Mets mes habits au soleil. 



Yi so-séé mu khakhi kî 
fanyi. 

A man nokhokhi. 
Nma so-séê makhara. 
Nma so-séé sa sogé ra. 



XIV. — Achats. 



Mène-moi dans une bou- 
tique. 

Combien vends-tu la pièce? 

C'est trop cher. 
Tu ne diminues rien? 
C'est le prix; je ne puis ni 
le diminuer, ni l'augmenter. 

Dis-moi de combien tu dimi- 
nueras. 

Je diminuerai de... 

Cette étoffe ne vaut rien. 

Cette étoffe est trop claire. 

Donne-m'en de plus épaisse. 

Quelle étoffe as-tu? 

Je veux acheter à bon mar- 
ché. 

Si tu veux diminuer le prix, 
j'achèterai beaucoup. 

Combien aurai-je de métrés 
pour cinq francs? 

Cette étoffe n'est pas a.ssez 
large. 

Pèse-moi mon caoutchouc. 

Viens mesurer mes ara- 
chides. 

Je veux du riz d'Amérique. 



N khani danmbè kéren kui. 

Dugi pisi kéren i sarama 
yéri ? 

A s are balan. 

I mu ndé bama a sarê ra ? 

A sarê na; n mu noma 
ndé bara a saré ra, ma, a 
khumma sa. 

A falé nbè, i yéri bama a 
saré ra. 

N a saré bama... 

Yi dugi mu fafi. 

Yi dugi mu binya. 

A binyè fi nma. 

Dugi mundun ibè? 

N wama saré fanyi khon. 

Kha i wama ndé bafé a 
saré ra, n a-gbé sarama. 

N yadi yéri sotoma ba- 
tankè kéren} 

Yi dugi-nia mu gbo. 

Nma foré manigna nbè. 
Fa, nma kansi manigna. 

N wama Mérikani khon. 



— 37 



Qu'as-tu apporté dans ton 
canot? 

J'apporte des noix de palme. 

Tu as de la marchandise 
pour quatre dollars. 

Il te reste maintenant deux 
dollars. 

Paye-moi tes dettes (ou 
donne-moi le prix de ma vente). 

J'ai des dettes (ou un prix 
de vente est sur moi). 



/ fakhi mun na ikha kunki 
kui? 
N fakhi tun-khori nafi na, 
Batankê nani na ihè. 

Batankè firign lukhi korè. 

Nma dont fi n ma. 

Doni na n khumma. 



XV. — Caravane. 



Je veux voyager. 
Dans quel endroit? 
J'irai jusqu'à Timbo. 
Je veux former une caravane. 
Connais-tu un homme de 
confiance? 
Je veux un bon guide. 

Je veux avoir des porteurs. 
Combien porte un porteur? 

Emballe bien soigneusment. 

Combien paye-t-on pour un 
porteur d'ici à Timbo? 

Qu'emporterai-je pour mon 
voyage ? 

Des perles, des fers de 
bêches, des fusils, de la pou- 
dre, des pierres à fusil, des 
balles, des cornes à poudre, 
des miroirs, des hameçons et 
différentes espèces d'étoffes. 



A^ wama nièrè-tifé. 

Mindé biri? 

N sigama han Timbo. 

N wama sètè khon. 

I mikhi matinkhifikhi ké- 
ren kolon? 

N wama kira-masen kéren 
khon. 

N wama koiê-khanié khon. 

Koté-khani kéren yéri kha- 
nima ? 

A makhiri kî fanyi. 

Koté-khani kéren wama 
yéri khon bé hafi Timbo ? 

Nkha mun khani nma 
nièrè-ti t. 

Bunséé, sobli-wuréé, finka- 
réé, finkaré-fugni, finkharé 
gèmèé, kunié, fugni-saséé, 
nini-mato, kohyié nun dugi 
siia wuyakhi. 



— 38 



Qu*emporterai-je en fait de 
vivres ? 

Tu trouveras en route de 
l'eau, du maïs, du riz, du mil- 
let, des haricots, des arachides, 
des chèvres, des moutons, des 
poules et des bœuf. 

Si tu as besoin d'autre chose, 
emporte-le. 

Je n'ai pas assez de porteurs. 

Ajoutes-en d'autres. 

Il me faut des soldats. 

Je veux acheter une tente. 



Nkha mun khani doh-sé ra? 

I yé, kabè, malé, fundenyi, 
togéé, kansi, sié, yakhèé, to- 
khèé nun ningéé toma kira î. 



Kha i wama se bette khon 
a khani. 

Koté-khanié mu lankhi. 

Ndéé sa è khumma. 

N wama korogbaé khon. 

N wama nanninyi kêren 
sarafé. 



XVI. — Voyage sur terre. 
Les porteurs sont-ils prêts? Koté-khanié batta gey. 



Quand il y a des trousj aver- 
tis-moi. 

Appelle le guide. 

Guide, va te placer le pre- 
mier. 

Souffle dans la corne pour 
annoncer le départ. 

Partons ! 

Vous allez trop vite. 

Les derniers marchent trop 
lentement. 

Il y a deux porteurs en ar- 
rière. 

Va les chercher. 

Cours après le porteur qui 
s'est échappé. 



Kha i yilié io, a fala nbè. 

Kira-masefi khili. 
Kira-maseh, siga niaré î. 

Féri fé wofikha siga. 

Wofikhaé! 

Wo niêrêma mafuré. 

Nakhaé na khambi mu niè- 
rèma mafuré. 

Koté - khani fifign na 
khambi. 

Siga fa è ra. 

I gi na koté-khani fokhira 
nakhan a gikhi. 



39 



Si tu l'amènes, tu auras une 
récompense. 

Arrêtez, attendez-moi. 

Il y a deux sentiers, lequel 
faui-il suivre? 

Tu nous a égarée. 

On ne peut passer. 

Oij passer maintenant? 

Monte sur un arbie pour re- 
connaître le chemin. 

Il y a un marais devant, 
une montagne à gauche et une 
rivière à ^droite. 

Retournons en arrière. 

Nous ne connaissons pas le 
chemin. 

La rivière tourne derrière 
nous. 

Qui sait nager? 

Passe sur l'autre rive et va 
chercher un guide au village. 

La rivière est pleine de caï- 
mans et d'hippopotames. 

Montons sur la montagne. 

Qu'y a-t-il devant? 

Donne la charge du malade 
à un soldat. 

Ramasse mon chapeau. 

Sommes-nous près d'une ri- 
vière ? 

Apporte-moi de l'eau. 

Reposons-nous un peu. 

Dis au guide de s'arrêter. 

Cette eau est malpropre, 
apporte-m'en d'autre. 



Kha i fa a ra, n i saréfima 

Wo tt, wo n même. 

Kira firign na hé, mundun 
kha tongo? 

I batta mukhu raloï. 

Won mu noma dangidé. 

Wonkha dangi mindé korè? 

Té wuri kéren konn na 
kira kolonfé. 

Dara kéren na won niara, 
géya kéren wofi kolama nun 
khuré kéren wofi gnifagni- 
ma. 

Won gbilefi khambi. 

Mukhu mu kira kolon. 

Khuré a findikhi won 
khambi. 

Ndé fata yé-masadé? 

Giri na kiri, siga kir amas eh 
kéren feh na ta-di. 

Dabonyi rafékhi songnéé 
ra nun mélié. 

Won té géya ma. 

Mun na niarè t? 

Furé mikhi kha koté fi ko- 
rogba kéren ma. 

Nma limité tongo. 

Won makorokhi khuré ra? 

Fa yé ra nbè. 
Won malabu dondondi. 
Afala kira-masefi bè akha ti. 
Yi yé nokhokhi, fa bette r a 
nbé. 



— 40 



Je veux suivre ce chemin. 

Combien d'heures de 
marche ? 

Nous entrons dans un désert. 

J'enfonce dans la boue, viens 
à mon aide. 

Allons à ce village. 

Je veux passer sur les hau- 
teurs. 

N'entrons pas dans la forêt. 

Dépêichez-vous. 

Marchez plus vite. 

Cours devant. 

Tu es en retard. 

Tu as perdu mon sac en peau. 

Retourne en arrière pour le 
chercher. 

L'as-tu trouvé? 

Si tu ne le rapportes pas, je 
retrancherai sur ta paye. 

Si quelqu'un le retrouve, je 
lui donnerai une récompense. 

Je veux passer le fleuve avec 
ma caravane. 

Quel est le prix de passage 
pour chaque homme? 

Veux-tu être payé tout de 
suite ou après? 

Amenez la pirogue. 

Prenez garde de mouiller vos 
charges. 

Ne déposez pas les charges 
dans la boue. 

Il y a trop de boue ici, allons 
plus loin. 

Attachez l'âne avec la corde. 



A^ wama sigafé yi kira ra. 
Won nièrèma wakhatiyéri? 

Won sotna wula kéren. 
N goroma bora î, fa n ma- 
lidé. 

Woti siga yi ta-di. 

N wama nièrèfé geya ma. 

Won noma so fotonyi î. 

Wo mafura. 

Wo nlèrè mafuré. 

I gi niaré î. 

I na khambi. 

I batta nma labè raloï. 

Gbilefi a khambi a fefidé. 

I a buruku? 

Kha i mu fa a ra, n ndé 
bama ikha saré ra. 

Kha mikhi ndé a buruku n 
a saré fima, 

N wama girifé nun nma 
sètè. 

I wama yéri khon mikhi 
kéren bè? 

I wama i saré khon y a, ma, 
na nu ba î? 

Wo fa kunki ra. 

Wo kota, wo nama wokha 
kotéé bunda. 

Wo nama kotéé sa bora î. 

Bora gbo bé won siga mèni. 
Wo sofalé khiri luti ra. 



41 — 



Lavez les ânes. 

Je passerai le dernier. 

Porte-moi dans la pirogue. 

Voici ta récompense. 

Veux-tu me donner une case 
pour loger? 

Dressez ma tente. 

Mettez tous les fardeaux 
ensemble. 

Mettez-les à l'abri de la pluie. 

Entourez le camp avec des 
épines. 

Fais boire l'âne et donne-lui 
de l'herbe. 

Cherchez du bois à feu. 

Allurtiez le feu. 

Faites du feu au milieu du 
camp pendant toute la nuit. 

Appelle l'homme qui porte 
ma malle. 

Fais-le entrer sous la tente. 

Ouvre ton paquet. 

Referme-le. 

Dresse mon lit de camp. 

Faits le lit. 

Accroche cette corde à ce 
piquet. 

Nettoie mon fusil, graisse-le. 

Placez les charges de poudre 
loin du feu. 

Tire-moi mes bottes, fais-les 
sécher. 

Que peut-on acheter ici? 

Y a-t-il de la bonne eau? 

Qu'est-ce que j'entends? 



Wo sofaléé makha. 

N dangima donkhè ra. 

N khani kunki kui. 

I s are nazi y a. 

I wama bankhi kéren fifé 
nma nkha khi a kui? 

Wo nma nanninyi itala. 

Wo koté birign sa yiré 
kéren, 

Wo è sa nini ra. • 

Wo bankè radigilin tumbéé 
ra. 

Yé fi sofalé ma nun sakhè. 

Wo siga yégé fefidé. 
Wo tè radèkhè. 
Wo tè rafalla baiikè tègi 
kuènien. 
Nma kankira-khani khili. 

A raso nanninyi bai. 

Ikha koté rafulun. 

A makuntan. 

Nma bafikè-sadé rafalla. 

Sade rafalla. 

Yi luti khiri na wuri dl ra. 

Nma finkaré maba, taré so 
ama. 

Wo finkaré - fugni makuya 
tè ra. 

Nma saiikirié ba n sanyié, 
è makhara. 

Wofi fata mun sara ra bè? 

Yé fanyi na ? 

N mun mèkhi? 



^ 42 — 



Dis aux porteurs que je dé- 
fends de tirer des coups de 
fusil, défaire du tapage et de 
se battre. 

Appelle moi le chef des sol- 
dats. 

Je veux qu'il y ait dix soldats 
à veiller cette nuit, deux à tour 
de rôle. 

Qu'ils veillent bien sur les 
Voleurs. 

Je vais envoyer un courrier 
a la mission. 

Où arriverons-nous aujour- 
d'hui? 

Ne manque-t-il pas de 
charges? 

Levez la tente. 

Que chacun prenne son 
paquet. 

Prends le chemin le plus 
court. 

Cherche de bons sentiers. 

Est-ce toi le chef de l'endroit ? 

Je suis enchanté de te voir. 

J'ai perdu un porteur; veux- 
tu me conserver sa charge 
jusqu'à mon retour? 

A mon retour, je te récom- 
penserai. 

Je te donne ce cadeau. 

Les chefs que je rencontrerai 
devant sont-ils bien disposés? 

Combien de fois devrai-je 
donner des cadeaux? 



A fala koté-khanié bè n a 
ratonkhi è nama fugni woli, 
sonkho raté nun è nama géré. 

Korogbaé kha kuntigi khili 
nbè. 

N wama korogba fu kha 
kanta-ti kuèra to, firign fi- 
rign. 

Èkha kania-ii kî fanyi mu- 
gnatié ma. 

N wama mikhi kéren khèfé 
Fotémoria. 

Won mindé lima t&? 

Koté ndéé mu lukhi? 

Wo nanninyi makuntan. 
Kan-kan kha agbé koté 
tongo. 
Kira dunké tongo. 

Kira fanyi fe'fi. 

Bé kuntigi itan nafi na? 

N gniakhalinkhi i tofé. 

N batta koié-khani kéren 
naloï; i wama akha koté ra- 
gatafé nbè hafi n dangi béré? 

N dahgi béré n i saré fima. 

N batta yi bugna fi ima. 
N kuntigi nakhaé lima niarè 
î mikhi fanyi n'éra? 
N bugna fima dokhodé yéri? 



— 43 — 
XVII. — Voyage sur eau. 
Capitaine, quand partiras-tu? Kèpini, i sigama mun béré? 



Demain matin, car nous 
avons maintenant le vent con- 
traire. 

Est-ce que la mer est haute ? 

La mer est basse. 

Embarque mes bagages. 

As-tu tout embarqué? 

Ne te mets pas en retard. 

Je ne tarderai. 

Prépare la chaloupe. 

Serre les cordages. 

Prépare la voile. 

Tire l'ancre. 

Hisse la voile. 

Serre la voile. 

Capitaine, prends garde, 
voilà un récif, dirige à bâbord. 

Vire la voile. 

Voilà un bon vent. 

Capitaine, à tribord. 

Voilà un banc de sable. 

Quel est ce banc? 

J'ai oublié le nom. 

Quel mauvais temps! Tout 
à l'heure nous avions bon vent, 
et maintenant est survenu le 
calme. Ramez. 

Vite, prenez vos rames. 

Toi, va tenir le gouvernai. 

Dans trois heures nous 
serons rendus. 

Baisse la voile. 



Tina gèsègè, kabi ya foyé 
mu fankhi. 

Yé batta so? 

Yé khorikhi. 

Nma kotéé baki. 

I è birign baki? 

I nama bu. 

N mu buma. 

Kunki gnaélan. 

Lutié makhiri. 

Bêla gnaélan. 

Harika bendu. 

Bêla raté. 

Bêla makuntan. 

Kèpini, i kota, gèmêé bé, a 
matinkhin kolama. 

Bêla mafindi. 

Foyé fanyi nan y a. 

Kèpini, gnifagnima. 

Benki kéren nan y a. 

Benki mundun y a? 

N nêmu a khili ra. 

Té mu gniakhi batta fa 
Foyé fanyi nu na wonbê ya, 
kono korè foyé mu na sonon. 
Wo lala-ba. 

Mafuré, wokha lalaé tongo. 

Itan, siga féya sukhu. . 

Sanu wakhati sakhan wofi 
batta so. 

Bêla ragoro. 



44 — 



Mouille l'ancre. 

Nous sommes arrivés, nous 
allons descendre tout à l'heure. 

Passagers, payez-moi d'abord 
avant de descendre. 

Descendez. 

Débarquez les bagages. 

Débarquez tout ce qui est 
lourd d'abord, et enfin ce qui 
est léger. 

Conduis- moi à la douane. 

Où est le douanier? 

Puis-je emporter mes ba- 
gages ? 

Emporte. 



Hanka sa. 

Woiï batta so. wofi goroma 
ya. 

Nièrè-tié, wo n saré fi sanu 
wokha goro. 

Wo goro. 

Wo kotéé raté. 

Wo oté binyaé raté sinden 
nun a-yéléfukhié. 

N khani duani î. 
Duani-mikhi na mindé? 
Nkha nma kotéé khani? 

' È khani. 



XVIII. — Domestique, Cuisinier. 



Balaie bien la chambre. 

Essuie bien la table. 

Jette les balayures dehors. 

Nettoie mes souliers. 

Brosse mes habits. 

Enlève les toiles d'araignées. 

Mets de l'huile et une mèche 
à la lampe. 

Allume la bougie. 

Éteins la lampe. 

Réveille-moi à six heures. 

Fais cuire mon manger. 

Pile le manioc. 

Fais du pain. 

Fais cuire le pain. 

Fais bouillir de l'eau pour 
le café. 

Verse de l'eau chaude sur 
|e çafç. 



Bankhi mako kî fanyi. 
Mèsa mafurukhu. 
Yogéé woli tandé. 
Nma sankirié maba. 
Nma so-séé brosi. 
Lingi-yalèé ba. 
Taré nun gèsè-tè sa lam- 
pu î. 

Doté radèkhè. 

Lampu rakhubeà. 

N nakhunun wakhati séni. 

Nma donsé gnin. 

Yoka din. 

Tami rafalla. 

Ta mi gan. 

Yé fura kofi dakhi. 

Yé furé rafili kofi ma. 



45 



Tue une poule. 

Cuis-la-moi. 

Es-tu prêt? 

Mets la table. 

Essuie le plat avec le linge. 

Ces assiettes sont sales. 
Apporte du café et des œufs. 

Sers-moi de la soupe et des 
œufs à la coque. 
Sers-moi une omelette. 

Fais-moi une omelette. 

Va cueillir des fruits mûrs. 

Où est le sel? 

Donne-moi du piment. 

Y a-t-il du poivre? 

Pourquoi tous les verres 
sont-ils sales? 

Mets de l'eau fraîche dans 
la gargoulette. 

Dessers la table. 



Tokhè kéren fakha. 

A gnin nbè. 

I gey? 

Mèsa rasa. 

Plèti rafurukhu dun-kobi 



ra. 



Yi plèti nokhokhi. 

Fa kofi nun tokhè -khèlèé 
ra. 

Fa supu nun tokhè -khèlè 
gninkhi ra nbè. 

Fa tokhè-khèlè mayilinkhi 
ra nbè. 

Tokhè-khèlè mayilinkhi ra- 
falla nbè. 

Siga wuri bogi môkhi badé. 

Fokhè na mindé? 

Fa gbengbé ra nbè. 

Gbengbé fikhé na bé? 

Munfèra tombli birign no- 
khokhi? 

Yé khimbéli sa tèli kui. 

Mèsa rakô. 



XIX. — Snjets religieux. 



Combien as-tu d'enfants? 

Tu as cinq enfants; il faut 
en envoyer un à l'école. 

Quoi! tu ne veux pas qu'il 
soit baptisé? 

Si, je veux bien. 

C'est bien! quand viendra- 
t-il? 

Es-tu baptisé? 



Di yéri na ibè? 

Di suli na ibè, kéren na- 
samba kharandé. 

Pè! i mu wama a khun 
kha kha? 

lyo, n wama khon. 

Awa ! a fama mun lokhè ? 

I baptismi sotohi? 



46 — 



Il n'est pas baptisé. 

Qui t'a baptisé. 

Sais-tu prier? 

Comment! tu as oublié tes 
prières! 

Non, je ne les ai pas ou- 
bliées. 

Bien, dis notre Père. 

Veux-tu être baptisé? 

Quand tu sauras ton caté- 
chisme tu seras baptisé. 

Tu viendras chez moi, je 
t'apprendrai à prier Dieu. 

Bon, viens à la mission de- 
main matin. 

Pourquoi n'es-tu pas venu 
te faire instruire hier? 

Ce n'est pas bien. 

Pourquoi n'es-tu pas venu 
à la messe dimanche? 

Combien y a-t-il d'en- 
fants baptisés dans ce vil- 
lage? 

Je viendrai la semaine pro- 
chaine faire le catéchisme aux 
enfants baptisés. 

Dis-leur de se réunir tous 
dans la case de Samba. 

Qui sont ceux qui doivent 
faire leur première commu- 
nion? 

Dimanche est une grande 
fête, il faudra faire la sainte 
communion. 

Y a-t-il longtemps que tu ne 
t'es pas confessé? 



A baptismi sotohi? 
Ndé baptismi fikhi ima ? 
I fata sèlidé? 
Pé! i ne mu ikha sèlié ra! 



Adé. 



n mu nemu era. 



Awa, won Fafé fala. 

I wama baptismi hon? 

Kha ikha Alla féé kolon i 
baptismi sotoma. 

I fama n khonyi, n i tin- 
kama Alla sèlifé. 

Awa, fa Fotémoria tina 
gèsègè. 

Munfèra i mu fa Alla féé 
tinkadé khôrô? 

Fé fanyi mu n'ara. 

Munfèra i mu fa mèsi ra- 
mèdé sandé ma? 

Dimèdiyéri baptismi sotohi 
yi ta-di? 

N fama bore lokhè-khunyi 
dimè nakhaè baptismi sotohi 
Alla féé tinkadé èbè. 

A fala èbè èkha fa è birign 
Samba khonyi. 

Ndéé èkha komunioni singé 
tongoma? 

Sahdé khulun khungbé n'a- 
ra, alan wokha Alla faté kha 
sakramenti soto. 

A rakuya i mu ikha yu- 
nubié khaffari? 



47 



Quand tu reviendras, ap- 
porte ton enfant pour que je 
le baptise. 

N'y manque pas, sans cela... 

Ton père est-il encore bien 
malade ? 

S'il n'est pas mieux demain, 
envoie quelqu'un me le dire. 

J'irai lui donner l'extrême- 
onction. 

Quand est-il mort? 

Nous l'enterrerons demain 
soir. 

Apportez son corps à la cha- 
pelle à quatre heures. 

Il était baptisé; il a été en- 
terré comme les catholiques, 
ne mettez rien sur sa tombe. 



I nu fama, fa ikha di ra 
nkha a baptismi fi amo. 

I nama nèmu^ kha na 
m' ara... 

I fafé man furakki ki fa- 
nyi? 

Kha a mu pissa tina mikhi 
kéren khè akha fa a falafé 
nbè. 

N sigama furétoé kha sa- 
kramenti fifé ama. 

A fakha mun béré? 

Wofi a malukhunma tina 
nimaréra. 

Wo fa a bimbi ra sèlibafikhi 
kui wakhati nani. 

A khun nu khakhi; a ma- 
lukhunkhi foté morié dakhi, 
wo nama sésê sa a furun- 
kummè ma. 



DICTIONNAIRE 



FRANÇAIS-SOSO 



A, ma, bè. gbé. A fala abè, 
dis-lui; yi agbè n'ara, ceci 
est à lui; // ama, donne-lui. 

Abaisser (s'), ragoro. Nakhan 
akan ragoro khi itéma, celui 
qui s'abaisse sera élevé. 

Abandonner, laisser, renoncer 
à, lu. Sétani kha walié lu, 
renonce aux œuvres de Sa- 
tan; a lu! a lu! laisse! 
laisse ! 

Abasourdir, sonkho raté (m. à 
m. faire lever du bruit). Wo 
nama sonkho raté, ne faites 
pas de bruit. 

Abattre, démolir, renverser, 
kana. È nakha yi bankhi 
kana, ils ont renversé cette 
maison; nma kèfui kana, 
ma cuillère est cassée. 

Abdomen, furi, comme ventre. 

Abeille, kumi. Kumi-turé, miel 
(huile d'abeille). 

Abhorré, détesté (être), ra- 
gniakhu. Yunubi ragniakhu 
nma, le péché est abhorré 



de moi, ou j'abhorre, je dé- 
teste le péché 

Abîmer, tacher, nukho, rano- 
kho. I nama ikha domma 
nokho, ne tache pas la 
blouse. '■' 

Aboiement, wonwon, peu usité 
comme substantif. 

Abondamment, a-gbé. a-gbéra. 

Aborder, kôlon, Wofi kôlon- 
ma mèni, nous adorderons 
là-bas. 

Aboyer, wonwon. Yi baré 
sukhu a nama wonwon, 
attrape ce chien qu'il n'aboie 
pas. 

Abréger, radunké. Kira ra- 
dunké, abrège le chemin. 

Abreuver, yé fi, Yé fi so ma, 
abreuve le cheval. 

Abri, nini. So nini ra, mets- 
toi à l'abri. 

Absolution, rakhubenyi, abso- 
lusioni. I batta absolusioni 
soto ? Sis-in reçu l'absolution? 

Absoudre, yunubiê rakhuben 
(effacer les péchés). 

4 



ADO 



- 50 - 



AIM 



Accompagner, siga... fokhira, 
Siga mangé fokhira. accom- 
pagne le roi. 

Accoucher, di bèri. A nakha 
di ginè bèri, elle a accouché 
d'une petite fille. 

Accourcir, radunké. Yi wuri 
radunké, accourcis ce mor- 
ceau de bois. 

Accourir, fa mafuré. Wo fa 
mafaré, accoure', venez 
vite. 

Accrocher, khin, baku. Yi 
débé baku, accroche ce pa- 
nier. 

Accroupir (s'), sonsolofi. Mun- 
fèra i sonsolofi bé? pourquoi 
t'accroupis-tu ici? 

Accuser, s'accuser, khaffari. 
Ikha yunubié khaffari, ac- 
cuse tes fautes. 

Acheter et vendre, sara. I 
tokhè sarama yéri? combien 
vends-tu ta poule? 

Achever, finir, terminer, gey, 
gnon, I batta gey nama- 
kodé? as-tu fini de balayer? 
Wèni batta gnon, le vin est 
fini, il n'y a plus de vin. 

Actuel, elle, béré ô béré. Béré 
ô bêré yunubi. péché actuel. 

Admirer, kabè; être étonné, 
kabè. A kabèkhi, il est 
étonné. 

Adorateur, batula; adorateurs, 
batulaé. 



Adorer, batu. Alan wokha 
Alla batu, vous devez adorer 
Dieu. 

Adversaire, ennemi, yakhui, 
yakhu. A yakhui na n na, 
il est mon ennemi. 

Afin, afin de, afin que, alako. 
Alako ikha siga arianna, 
afin que tu ailles au ciel. 

Affliger, gniamagniakhun. Wo 
nama Alla gniamagniakhun 
wo yunubié gbéfèra, n'affli- 
gez pas Dieu par vos péchés. 
È gniamagniakhunma, ils 
seront tristes. 

Agenouiller (s'), khimbi sifi. 
Khimbi sih bé, agenouille- 
toi ici. 

Aider, mali. Alla mukhu ma- 
lima, Dieu nous aidera. 

Aigle, Worègé. Worègé sembè 
a pissa khonié birign bé, 
l'aigle est un des oiseaux 
les plus forts. 

Aigre, mulukhun. Yi mango 
mulukhun, cette mangue 
est aigre. 

Aiguille, sembè, dè-gèsé. N 
yéfu dè-gèsé kéren, prête- 
moi une aiguille. 

Aiguiser, raluban. Nma fine 
raluban, aiguise mon cou- 
teau. 

Aile, gabétanyi. Tokhè gabê- 
tanyi, une aile de poule. 

Aimable, fanyi, Yi mikhi 



AME 



51 



ANN 



fanyi, cette personne est 

aimable. 
Aimer, rafafi. I nga rafafi, 

aime ta mère; n fafé n 

rafafi, mon père m'aime; 

n naà n fafé rafan, j'aime 

mon père. 
Ainsi que, comme, èmè ou allô. 

Èmè atan, comme lui. 
Air, kuyé. Kuyé î fura, l'air 

est chaud, il fait chaud. 
Aisselle, dumbunyi. N dum- 

bunyt n khonoma, j'ai mal 

à l'aisselle. 
Ajouter, makafu. Wêni ma- 

kafu, ajoute du vin. 
Allaiter, khignè fi. N khignè 

fi nma di ma, j'allaite mon 

enfant. 
Aller, partir, siga. Siga sèli- 

bankhi, va à l'église; wokha 

siga walidé, allez travailler. 
Allonger, rakuya. Yi luti ra- 

kuya, allonge cette corde. 
Allumer, radèkhè. Dolê ra- 

dèkhè, allume la bougie. 
Allumette, masis. 
Amasser, réunir, malan. È 

sakhè malanma, ils amas- 
sent l'herbe. 
Âme, ni. Won ni mu fakha- 

ma, notre âme ne mourra 

pas. 
Amen, amina. 
Amener, fa... ra. A fama taré 

ra, il amène le chien. 



Amer, ère, khono. Yi kola 
khono, ce cola est amer. 

Ami, fugna. Wonfugna n'ara, 
nous sommes amis. 

Amidon, sfati. Stati rafalla, 
fais de l'amidon. 

Amour, marafanya. 

Amuser (s'), konn. Dimèdié 
konnma, les enfants s'a- 
musent. 

Ancre' hanka. Haiika woli, 
jette l'ancre; hanka bendu. 
tire l'ancre. 

Âne, sofalé; ânon, sofalé di. 
Sofaté khiri bé, attache 
l'âne ici. 

Anana, fugné. Fugnèé mu ra- 
fafi nma, je n'aime pas les 
ananas. 

Ange, mélèké. Alla mélèkéé 
da fu, Dieu a créé les anges 
rien. 

Anglais, se, inglis. Les An- 
glais, Inglisi. 

Anguille, magafikhalé. Ma- 
gafikaléé na ibè? as-tu des 
anguilles? 

Animal, bête, khurusé; animal 
apprivoisé, balè. 

Anneau, kurundè. Kurundé 
kéren sara nma, vends-moi 
un anneau. 

Année, an, niyè. I niyè yéri? 
quel âge as-tu? 

Annoncer, dire, fala. N fa-fé 



APP 



52 ^ 



ARR 



fala abè. annonce-lui mon 

arrivée. 
Annuellement, chaque année, 

niyè ô niyé. 
Anthropophage, mikhié-donma 

(celui qui mange des per- 
sonnes). 
Anus, khorè. 
Apercevoir, voir, to. N kunki 

kéren tokhi, j'aperçois un 

canot. 
Apôtre, Alla kha Di fokhira- 

bira, celui qui marche avec 

le Fils de Dieu. 
Apparaître, mini. Sogé minima, 

le soleil apparaît. 
Apparence, figure, manignê. 

Wêni manignê, l'apparence 

du vin. 
Appartenir, voyez être. 
Appeler, khili. Yon khili, 

appelle Jean. Ndê n khilima ? 

qui m'appelle? 
Apporter, fa..jra. Fa yi ra, 

apporte cela. Fa ikha limité 

ra hê, apporte ton chapeau 

ici. (On met toujours le 

complément entre fa et ra.) 

D'après nous, ra signifierait 

avec, fa...ra venir avec. 

Appréhender, voyez craindre. 
Apprendre, enseigner, tinka. N 

i tinkama, je t'enseignerai. 
Apprendre, étudier, retenir, 

kharan. A kharan kîfanyi, 

il apprend bien. 



Apprèitr, gnaélan. Donsé gnaé- 

lan, apprête le repas. 
Approcher, s'approcher, ma- 

koro. Makoro a ra, approche 

de lui. 
Après, khambi; na nu ba î; 

yi khambi. 
Après -demain, tina-bora. N 

fama tina-bora, je viendrai 

après-demain. 
Arabe, arabu. I arabu khui 

mêma? sais-tu l'arabe? 
Arachide, kansi. Kansi khê, 

champ d'arachides. 
Araignée, lingi. Lingi kêren 

batta n khifi, une araignée 

m'a mordu. Lingi yalè, toile 

d'araignée. 
Arbre, wuri; kolobé, écorce 

de l'arbre. 
Ardoise pour écrire, slêti. Ikha 

slêti tongo, prends ton ar- 
doise. 
Arc, khali. Akha khali batta 

kana, son arc est brisé. 
Arc -en -ciel, sengui. Sengui 

mato korêra, regarde l'arc- 

en-ciel en haut. 
Argent, nafuli fikhè; argent 

travaillé, gbèti. 
Arracher, tala, gburan. Sa khê 

gburan, arrache l'herbe. 
Arranger, rafalla, gnaêlan. 
Arrêter et s'arrêter, rakhara, 

ti. Wo ti bê, arrêtez ici. 



ATT 



53 



AVA 



Arrivée, fa-fé, fa-béré. 

Arriver, //. Mukhu alima ti- 
na, nous arriverons demain. 

Arrondir, radigilin. Wo yi yili 
radigilin, arrondissez ce 
trou. 

Arroser, mails an, yé sa ma. 
Yé sa yl wurl ma, arrose 
cet arbre. 

Ascension, Asenslonl. Yèsu 
nakha té arlanna Asenslo- 
nl lokhè, Jésus est monté 
au ciel le jour de l'Ascen- 
sion. 

Asperger, répandre, mallsan. 
Yé mallsan nma bankhl î, 
répands de l'eau dan^ ma 
chambre. 

Assassiner, fakha. Yékl nakha 
Poil fakha, Jacques a assas- 
siné Paul. 

Assemblée, lanyl, malanyl. 

Asseoir, s'asseoir, dokho, do- 
khl. N dokhoma bé, je m'as- 
siérai ici. 

Assiette, plat, plétl. Fa plétl 
kéren na nbè, appoite-uioi 
une assiette. 

Atmosphère,, kuyé. Kuyé î 
khlmbéll, l'atmosphère est 
froide, il fait froid. 

Attacher, khlrl. Ikha so khlrl 
ménl, attache ton cheval 
là-bas. 

Attendre, même. N même don- 
dondl, attends-moi un peu. 



Attention, faire attention, kota, 
dahkhun. 

Attirer, bendu. Mamè-tl, n 
kunkl benduma, attends, 
j'attirerai le canot. 

Attraper, sukhu. A sukhu, 
a sukhu, attrape-le, at- 
trape-le. 

Attrister, voyez affliger. 

Aujourd'hui, to. Mangé fama 
to, le roi viendra aujourd' 
hui. 

Au moins, sensefi. Sensefi do- 
khodé kéren, nlyé kéren, au 
moins une fois l'an. 

Aussitôt, mafuré. Gbllefi ma- 
furé l nu gey, reviens aus- 
sitôt que tu auras fini. 

Autel, otel. Oiel nlara, devant 
l'autel. 

Autre, bore, dantlgn betié. 
Bore a aussi le sens de pro- 
chain; / bore rafan, aime 
ton prochain. 

Avaler, ragérun. N batta tlgé 
ragérun, j'ai avalé une 
mouche. 

Avant, sanu. Sanu sogé goro- 
béré, avant le coucher du 
soleil. 

Avant-hier, khôrô-bora. N a 
io khôrô-bora, je l'ai vu 
avant-hier. 

Avare, kuma - tl. Kuma - tl 
n'ara, c'est un avare. 



BAI 



— 54 - 



BAO 



Avé ou Avé Maria, A / khè- 
buma, Manama. 

Avec, fokhira ou bien ra tout 
seul. Siga a fokhira, va 
avec lui. 

Avertir, rakota. N nakota, 
avertis-moi; a rakota, aver- 
tis-le. 

Aveugle, niataré, mot composé 
de nia, œil, et de taré qui 
marque absence, privation. 

Avoir. Ce verbe n'existe pas; 
quand il signifie „ posséder" 
il se rend par le verbe être. 
J'ai un chien, dites : un chien 
est à moi, baré na nbè. 

Avouer, fala, khajfari; ce der- 
nier mot n'est pas très usité. 



B 

Bâbord, kolama. Siga kola ma, 

va à bâbord. 
Babiller, wèyen agbéra. 
Badigeonner, boni. Wulunyi 

boni, badigeonne le mur. 
Badinerie, plaisanterie, fulu- 

fulu wèkhè. 
Badiner, plaisanter, fulufulu 

wèkhèé fala. 
Bague, kurundè. Akha ku- 

rundê raloï, elle a perdu 

sa bague. 
Baigner (se), mawudé. Siga i 

mawudé, va te baigner. 
Bâiller, kakun. A kakunma 



èmè baré, il bâiUe comme 

un chien. 
Baiser, embrasser, sumbu. 1 

fafé sumbu, embrasse ton 

père. 
Balai, silansé, namako - se, 

sègéti. 
Balancer, lintan. N lintan, 

balance-moi. 
Balayer, mako, namako. Si- 
ga n bankhi makodé, va 

balayer ma chambre. 
Balayure, yogé. Yogéé woli 

tandé, jette les balayures 

dehors. 
Baleine, bama-sili (éléphant 

de«mer). 
Balle, kuni. Kuni kéren n 

khélenyi ma, j*ai une balle 

dans le mollet. 
Bambou (feuille),/? ^«5^. Pensè- 

bafikhi, une maison couverte 

en bambou. 
Bambou, pied de bambou, ka- 

kilè. 
Banane, banani. Banani-khu- 

nyi, régime de bananes. 
Bananier, banani wuri. Ba- 
nani wuri mu na bé, il n'y 

a pas de bananiers ici. 
Banc, dokhosé, dokho-sé {chose 

pour s'asseoir). 
Banc de sable, benki. 
Bannir, kéri. 
Baobab, kiri wuri, Kiri, pain 

de singe, fruit du baobab. 



BEC 



— 55 - 



BLO 



Baptême, baptismi. I baptis- 

mi sotohi? es-tu baptisé? 
Byptiser, baptismi. Ndé i bap- 
tismi fi ima? qui t'a baptisé? 
Barbares, païens, sauvages, 

kafiri. 
Barbe, dè-khabé. I dè-khabé 

to-fafi, ta barbe est belle. 
Barbu, dè-khabé kanyi, il a 

de la barbe. 
Barque, bateau, canot, kunki. 

Kunki kungbé, un gros ba- 
teau, un navire. 
Barrique, fifa. Siga fifa fuia, 

va percer la barrique. 
Bas, sse, igorokhi; la marée 

est basse, yé igorokhi. 
Bas, chaussure, chaussette, 

domma-sanyi. 
Bâtard, adultérin, yangè-di. 
Bâtir, construire, bahkhi ti. 
Bâton, wuri. Nma wuri nafi 

ya, voila mon bâton. 
Battre, se battre, géré. È 

géréma to nimaré, ils se 

battront ce soir. 
Bavarder, wèyen fé agbéra. 
Beau, belle, to-fafi. Yi mu 

io-fafi ? est-ce que cela n'est 

pas beau? 
Beaucoup, a-gbé, agbéra; fuss 

dans: / wulé fuss. tu mens. 
Bec, dè-wolé. 
Bêche, soblL Ikha sobli na 

mindé? où est ta bêche? 



Bégayer, bobo. Munfèra i bo- 
boma yi kt ? pourquoi bé- 
gayes-tu ainsi? 

Bélier, yakhè khamè. kon- 
tonyi. 

Bénitier, sénieh yé saté (bé- 
nite, eau, vase). 

Bénir, baraï, duba. Yésu nakha 
duba tami ma. Jésus bénit 
le pain. 

Benoit, Ben. 

Bercail, bergerie, kulè, goré. 

Berger, ère, yakhéé-kanta. 

Besoin, muradi. peu usité. 

Beurre, bota. Bota rafah ima ? 
aimes-tu le beurre? 

Biche, kéli ginè. 

Bienvenu, sois le bienvenu, / 
nusènè; soyez les bienvenus, 
wo nusènè. 

Bière du pays, gningninyi. 
Ikha gningninyi mu gna- 
khun. ta bière est mauvaise. 

Bilieux, fièvre bilieuse, nafèri. 

Biscuit, biskiti. A biskiti fi n 
ma, il m'a donné des bis- 
cuits. 

Blanc, che, fikhè. Khamè fikhè. 
un homme blanc ; ginè fikhè, 
une femme blanche. 

Blesser, makhono, rakhono. 

Bleu, bleu, eue, blukhi. N 
wama dugi blukhi khon, 
je veux de l'étoffe bleue. 

Blouse, domma. 



BOR 



56 



BOU 



Boa, tinè. A batta Une kéren 
fakha, il a tué un boa. 

Bœuf, ningé. Ningé fu na èbè, 
ils ont dix bœufs. 

Boire, mifi. I mun minma? 
que boiras-tu? 

Bois, wuri. Siga wuri fefidé. 
V2L chercher du bois; bois 
de chauffage, yégé. 

Boisseau, busuli. Kansi bu- 
suli yêri ibè? combien as- 
tu de boisseaux d'arachides? 

Boisson, mifisé. Mifisènabé? 
y a-t-il quelque chose à 
boire ? 

Boîte, kankira. Fa a kanki- 
ra ra, apporte sa boîte. 

Boiter, sengéteh. I sengeiefi- 
ma munfèra? pourquoi boi- 
tes-tu ? 

Boiteux, euse, sengêten mikhi. 

Bon, b9nne, fan. Yi mikhi fan, 
cette personne est bonne. 
Pour les comestibles ;^«û- 
khiin. Yi wèni gnakhun? 
est-ce que ce vin est bon? 

Bonheur, hèri. Hèri na arian- 
na, le bonheur est au ciel. 

Bonjour, / marna, wo mama. 

Bonnet, labarenyi. Nma la- 
barenyi loi, mon bonnet est 
perdu. 

Bonsoir, / nimaré, wo ni- 
maré. 

Borne, limite, Naninyi. Nma 



khè naninyi nafi ya, voici 
la liiiiite de mon champ. 

Bosse, khuri. Khuri na a 
khunyi ma, il a une bosse 
sur la tête. 

Bossu, ue, khuri-kanyi. 

Bouc, si donmbi, donmbi, si 
khamè. 

Boucher, rasunsa. Bittirè ra- 
sunsa, bouche la bouteille. 

Bouchon, koroki. Koroki tongo- 
sakhan tongo, prends trente 
bouchons. 

Boucle d'oreilles, tuli-raso. 
Gbéti tuli-raso na nbè, j'ai 
des boucles d'oreilles en ar- 
gent. 

Boue, bora. Bora gbé na, il y 
a beaucoup de boue. 

Bouillir, nefi. Yé nefima, l'eau 
bout. 

Bourrer, lodi. A finkaré lù- 
dima, il bourre un fusil. 

Bourse, labè. Fa nma labè ra, 
apporte ma bourse. 

Bout, nioè, qui signifie aussi 
«nez». 

Bouteille, bittirè. Nma bit- 
tiré na mindé? où est ma 
bouteille? 

Boutique, danmbè. Danmbè 
mu na bé, il n'y a pas de 
boutique ici. 

Bouton, botonyi. I botonyié 
sarama ? vends-tu des bou- 
tons? 



BRO 



57 



CAF 



Boutonner, boton. Ikha dom- 
ma mu botonkht, ta che- 
mise n'est pas boutonnée. 

Bracelet, bellakhè-raso. 

Branche, salonyi. Salonyi 
bulama, les branches pous- 
sent. Branches flexibles qui 
servent à la construction des 
maisons, kensélenyi. 

Branler, linlifi. A khunyi linlifi- 
ma, il branle la tête. 

Bras, bellakhè; ce même mot 
signifie aussi «main». 

Brave, karifi, késé. A karih, 
il. est brave. 

Brebis, yakkè ginè. È batta 
yakhè ginè kéren mugna n 
ma, ils m'ont vclé une bre- 
bis. 

Bride, karafé. Karafé na 
mindê? où est la bride? 

Brider, karafé so. Munfèra i 
mu karafé so nma so ma? 
pourquoi n'as-tu pas bridé 
mon cheval? 

Briller, mayileà. Sogé mayi- 
lefima, le soleil brille. 

Brique, briki. A briki rafal- 
lama, il fait des briques. 

Brise (vent), foyé. Foyé balan 
bé, le vent est fort ici. 

Briser, kana. A se birign 
kanama, il brise tout. 

Brosse, brosi. Brosi kéren 
makhorin Poli ma, demande 
une brosse à Paul. 



Brosser, brosi. Nma limité 
brosi, brosse mon chapeau. 

Brouillard, kunda. Kunda gbo 
toi quel brouillard ce matin! 

Brouiller, nia-î-so. A gésé 
nia-t-soma, il brouille le 

fil- 
Broussailles, burunyL I lukhun 

burunyi î, cache-toi dans 

les broussailles. 
Broyer, écraser, piler, din. Malé 

difi, pile le riz. 
Bruit, sonkho. É sonkho, ra- 

téma, ils font du bruit. 
Brûler, gan. I nama subé gan, 

ne brûle pas la viande! 
Brume, brouillard, kunda.. 
Buffle, muntL 
Butte, tentenyi. 



Cabane, maisonnette, bagé. 

Cache-cache, kuré. 

C icher (se), lukhun. I nama 
i lukhun, ne te cache pas. 

Cactus ou cactier, khaiïkhé. 
Khonè na khankhé ra, le 
cactus est vénéneux. 

Cadavre, bimbi. 

Cadeau, présent, don, bugna. 

Cadenas, kondonyi. Nadé ba- 
lan kondonyi ra, ferme la 
porte avec le cadenas. 

Café, kofi. Kofi fi mukhuma, 
sers-nous le café. 



CAL 



— OS- 



CAR 



Caféier, kofi-wuri. Kofi-wuri 
batta mô, le café est mûr. 

Cafetière, kofi-sasé. I nama 
kofi-sasé rafili, ne renverse 
pas la cafetière. 

Cage, khoni-kulè. Yi kaloé sa 
kulè kui, ou khoni-kulè kui, 
mets ce perroquet en cage. 

Cahier, kèdi, et quelquefois 
kaïdi. 

Caillou, gèmè khori. Gèmè 
khori kéren na nma san- 
kiri, j'ai un caillou dans 
mon soulier. 

Caïman, songné. Wo kota! 
songnè nabé, attention ! un 
caïman est ici. 

Caisse, kankira. Kankira 
yéri wo bè? combien avez- 
vous de caisses? 

Calculer, compter, tengè. 
Tengé hafi solo-féré, compte 
jusqu'à sept. 

Calebasse, lengé. Nma lengé 
rafékhi, ma calebasse est 
remplie. 

Calomnier, ma fala. Il me ca- 
lomnie, a n ma falama. 

Calomnier, khili kana; ca- 
lomniateur, khili kana mi- 
khi. 

Calotte, labarenyi, Nma la- 
bar enyi gon? où est ma ca- 
lotte? 

Calotter, gériû. 

Calfater, kâku. Wo boli 



kâku ? avez vous calfaté le 

canot? 
Camarade, kompini. I kom- 
pini na mindé? on est ton 

camarade? 
Caméléon, kolo. Yi kolo su- 

khu nbè, attrape ce camé- 
léon pour moi. 
Camp, bankè. Siga bankè î, 

va au camp. 
Canard, doki. Yi doki fura- 

khi, ce canard est malade. 
Cancrelas, kakrosi. Kakrosi 

batta nma mafélenyi futa, 

les cancrelas ont abîmé ma 

couverture. 
Cane, doki ginè. 
Canif, kanabenti. Kanabenti 

mu na abè, il n'a pas de 

canif. 
Canne, khuli. I wama khuli 

kéren sègèfé nbè? veux-tu 

me couper une canne? 
Canon, sankhalama. Sankha- 

lama na Frensi bè, les 

Français ont des canons. 
Canot, boti. Boti gnaélankhi ? 

est-ce que le canot est prêt? 
Caoutchouc, foré. Foré yéri 

ibè ? combien as-tu de caout- 
chouc ? 
Car, parce que, kabi. Kabi 

a furakhi, parce qu'il est 

malade. 
Caractère, fokhi; caractère 

nature de l'âme, sonyi; a 



CEN 



— 59 



CHA 



sonyi gniakhu, il a un mau- I 
vais caractère. 

Caravane, sètè. Sète batta fa 
Gèmèyiré to, une caravane 
est arrivée à Guèmèyiré au- 
jourd'hui. 

Carême, sunkhari. Momodu 
kha sunkhari gnonma to, 
le carême des Mahoraétans 
finit aujourd'hui. 

Carquois, khali-kuni sasé. 

Case, bankhi. Pé! bankhi mu 
ibé? quoi! tu n'as pas de 
case? 

Casser, kana. I nama nma 
pèpui kana, ne casse pas 
ma pipe. 

Catéchisme. Alla féé. Alla féé 
kitabu. 

Catéchiser. Alla féé tinka. 

Catholique, katoUki; les ca- 
tholiques, katoliki. 

Causer, wèyen. Ndé wèyen- 
ma? qui cause? 

Ce, cet, cette, yi, na, no. 

Céder, rabolo. Dokhodé rabo- 
lo nbè, cède- moi une place. 

Ceinture, tègi khirL 

Cela, yi, na, no. 

Celer, cacher, taire, lukhun. I 
nama ikha yun ubié lukhun, 
ne cache pas de péchés. 

Cendre, khubé. Khubé khani 
mèni, porte la cendre là-bas. 

Cent, kèmè. Mukhu kèmè, 
nous sommes cent. 



Centième, kèmèndé. Khi kè- 
mèndé, le centième jour. 

Cercueil, nia-khi kahkira. 

Cerf, wondé. I gi yi wondé 
fokhira, cours après ce 
cerf. 

Cervelle, benkhè. Ningé ben- 
khè rafan n ma, j'aime la 
cervelle de bœuf. 

Cesser, lu. Wo walifé luma 
wakhati sakhan, vous ces- 
serez votre travail à trois 
heures. 

Chacal, khaluma. 

Chacun, chacune, mikhi ô mi- 
khi, kan-kan. 

Chaîne, yolonkhonyi. Boti 
yolonkhonyi na mindé? où 
est la chaîne du canot? 

Chaleur, fura. Kuyé î fura, 
il fait chaud (la chaleur est 
dans l'atmosphère). 

Chambre, bankhi. Ikha ban- 
khi nokhokhi, ta chambre 
est sale. 

Champ, kh^. A kélikhi khéma, 
il vient des champs. 

Chanceler, dagalan. 

Chandelier, dolé-dokhosé. 

Chandelle, dolé. Dolé radè- 
khè, allume la chandelle.. 

Changer, masara. Ikha dom- 
ma masara, change ta 
blouse. 

Chanson, sigi. I sigi ndé ko- 
lon? sais-tu une chanson? 



CHA 



60 - 



GHE 



Chanter, sigisa, sigi-sa. La- 
labaé sigisama, les rameurs 
chantent. 

Chapeau, limité. È mu limi- 
tée soma, ils ne portent 
point de chapeaux. 

Chapelet, téssébia. Ikha tés- 
sébia fala, dis ton chapelet. 

Chapelle, sèli-bankhi. Siga 
sèlidé sèli-bankhi kui, va 
prier à la chapelle. 

Charbon, tige. Tige rafalla, 
faire du charbon. 

Charge, fardeau, koté. Yi koié 
binya, ce fardeau est lourd; 
a yéléfu, il est léger. 

Charger, lodi. Frens kunki 
lodikhi? est-ce que le na- 
vire français est chargé? 

Charité, marafanya. 

Charles, Salé. A fala Salé bé 
akha fa, dis à Charles de 
venir. 

Charpentier, kamudèri, Ka- 
mudéri khili, appelle le 
charpentier. 

Chasser, expulser, kêri. 

Chasse, chasser, n siga kho- 
nié bundé, je vais chasser 
(tirer) des oiseaux. 

Chasteté, sastéié. 

Chat, chatte, gniari. 

Châtier, punir, corriger, gnia- 
khankata. Alla mikhi gnia- 
khié gniakhankatama, Dieu 
punira les méchants. 



Chaton, gniari di. 
Chatouiller, magnalakhon. I 

nama n magnalakhon. ne 

me chatouille pas. 
Chaud, chaude, fura. I bella- 

khé fura, ta main est 

chaude. 
Chaudière, marmite, tundé. 

Tundé dokho té ma, mets 

la marmite sur le feu. 
Chauffer, fura. N nan n fu- 

mara, je me chauffe, yi 

subê fura, chauffe cette 

viande. 
Chausser, domma-sankiri so. 
Chauve, khun-sakhètaré. 
Chef, kuntigi. Yi ta kuntigi 

na mindé? où est le chef 

de ce village? 
Chemin, voie, route, kira. 

Thia kira gon? où est le 

chemin de Thia? Kharé 

kira, par terre; yê kira, 

par eau. 
Chemise, domma. Ikha domma 

mu khakhi, ta chemise n'est 

pas lavée. 
Chenil, baré-bankhi. 
Cher, ère, de haut prix, saré 

balan, Yi tokhè saré balan, 

cette poule est chère. 
Chercher, feh. Gembaé fefi, 

cherche des crabes. 
Cheval, so. Wo kota, yi so 

mikhié khifima, attention, 

ce cheval mord. 



CHU 



— 61 



CLA 



Cheveu, khuri-sakhè (herbe de 
la tête). 

Chèvre, si. Sié kéri, chasse 
les chèvres. Si khamè, bouc, 
mais mieux si donmbi ou 
donmbi. 

Chez, khon. khonyi. Siga ko- 
mandanti khonyi, va chez 
le commandant. 

Chicaner, disputer, sonkho. 

Chien, baré; chienne, barê 
ginè. 

Chiffon, dun-kobi (de dugi- 
obi, étoffe mauvaise). 

Chimpanzé, démui. 

Chique, petit insecte, yigan. 
Yigan na n sanyié, j'ai des 
chiques aux pieds. 

Chiquenaude, pèdè ; donner 
une chiquenaude, pêdê. 

Choisir, mayégéti. A mayé- 
géti nakhan i énen, choi- 
sis ce que tu voudras. 

Choléra, saluma. Saluma na 
mikhi forèé ma ? est-ce que 
les noirs ont le choléra? 

Chose, fê, se, féfé, sésé. Se 
mu na nbè, je n'ai rien. 
Chose, lorsqu'on ne se rap- 
pelle pas le nom, sendé. 

Chrétien, chrétienne, krètiéni 
ou mikhi hunkha. 

Christ, Krist. Yèsu-Krist fa- 
kha nvofibè, Jésus-Christ est 
mort pour nous. 

Chut ! dundu! 



Cicatrice, fèti. Munfèra fèti 
na i fèkhori ma ? pourquoi 
as-tu une cicatrice à la joue ? 

Cicatriser, fèti sa. 

Ciel, arrianna. Alla na 
arianna. Dieu est au ciel. 

Cierge, sèli-bankhi dolé. Sèli- 
bankhi dolé radèkhèkhi ? les 
cierges sont-ils allumés ? 

Ciment, bendé batan (terre 
dure). Cimenti. 

Cinquante, iongo-suli. A niyè 
tongo-suli, il a cinquante 
ans. 

Cinquantième, tongO sulindé. 

Circoncire, yanmbé. Gaandé. 

Circoncis, baya (nom porté 
pendant les fêtes de la Cir- 
concision). 

Cire, umi-dolé. Kumi-dolé 
fi n ma, ou A^ ki kumi-dolé, 
donne-moi de la cire ; la 
dernière forme est plus po- 
lie que la première. 

Ciseau, tissora. 

Citron, léfuré mulukhunyi 
(orange aigre). 

Citrouille, nèlinyi. Siga nè- 
linyi éren ba, va chercher 
une citrouille. 

Clair, re, tinsé ; yé tinsé, de 
l'eau claire. 

Claquer, claquer des mains, 
bellakhèé sira; donner une 
claque, féma gêrià. 

Classe, haran-bankhi. Fa 



COL 



— 62 



COM 



kharandë, va en classe, ou 

va étudier. 
Clé, clef, sabi. Nma bankhi 

sabi, la clef de ma chambre. 
Cloche, tolonyi. Tolonyi 

bonmbo. sonne la cloche. 
Clou, rantuma. Siga rafitu- 

maè saradé, va acheter des 

clous. 
Clouer, rantuma banmban, 

banmban. 
Cochon, porc, pourceau, 

khosé. 
Coco, koko. Koko rafafi i ma ? 

aimes-tîi les cocos? 
Cocotier, koko-vvuri. Wo 

siga yé sa koko-wurié ma. 

arrosez les cocotiers. 
Cœur, sondonyi. A sondonyi 

a khonoma, il a mal au 

cœur. 
Coin, dunkhui. Yégé kôlon 

dunkhui ra, mets ce bois 

dans le coin. 
Cola, fruit, kola. Kola khono 

mikhi fikhèé bè, les Euro- 
péens trouvent le cola amer. 
Colère, khono; il est en co- 
lère, a khonokhi. 
Colique, bimbifi; a bimbin- 

khi, il a la colique. 
Collier, komma-khiri (kon- 

nyi, cou, khiri, attacher). 
Colline, tentenyi. A na ten- 

tenyi khambira, il est der- 
rière la colline. 



Collyre, nia-séri. 

Combat, géré. Géré gnon ? le 

combat est-il fini? 
Combattre, géré. È géré fè- 

niefi, ils ont combattu toute 

la journée. 
Combien, yéri. Khi yéri na 

kigé kéren .? combien y a-t-il 

de jours dans un mois? 
Comestible, nourriture, donsé, 

don-sé. 
Comète, tumbui khuli kan 

(étoile à queue). 
Commandant, komandanti. 

Komandanti nafi ya, voici 

le commandant. 
Commander, yamari, yamari- 

khi. Alla wofi yamarikhi 

wofikha a rafafi, Dieu nous 

commande de l'aimer. 
Commandement, yamari. Alla 

kha yamariè, les comman- 
dements de Dieu. 
Comme, èmè, allô. Èmè itan, 

comme toi. 
Commencement, foie. Dunia 

folè, au commencement du 

monde. 
Commencer, folo. Wall folo, 

commence à travailler. 
Comment, monki. I yi olon 

monki? comment sais-tu 

cela? 
Commerçan^ saré-so. Saré-so 

gbé na Ra-Ponka, il y a 



CON 



63 



CON 



beaucoup ee commerçants 
au Rio-Pongo. 

Commerce, saré-so; commer- 
cer, saré-so. 

Communier, komunioni tongo, 
ou Alla faté sakramenti 
tongo. 

Communion, komunioni. 

Compagne, compagnon, kom- 
pini. 

Complimenter, louer, mato- 
kho. 

Comprendre, mè. N m'a 
mèma, je ne comprends pas. 

Compter, tengè. A tengè han 
fu, il compte jusqu'à dix. 

Concombre, kakumbosi. Ka- 
kumbosie na sunti? y a-t-il 
des concombres dans le jar- 
din? 

Conduire, kira maseà. Kira 
masefi yi didi bè mangé 
khonyi, conduis cet enfant 
chez le roi. 

Confesser, khaffari. Siga 
ikha yunubié khaifari, va 
te confesser. 

Confession, khajfari. 

Confirmation (sacrement) A^a- 
miomé-Khakhili kha sakra- 
menti. 

Confondu, ue, ifu, ifukhi. 

Connaissance, kolonya ; une 
connaissance, kolon-mikhi. 

Connaître, kolon. I n kolon ? 
est-ce que tu me connais? 



Conserver, ragata. Alla mu- 
khu ragatakhi. Dieu nous 
conserve. 

Conseil, rakota, marasi. I ma- 
rasi mundun fikhi n ma ? 
quel conseil me donnes-tu? 

Conseiller, rakota, rasi. N i 
rasikhi ikha siga, jç. te con- 
seille de partir. 

Consoler, wèkèé fanyié fa- 
lafé. 

Constrictor, boa constricteur, 
fokhora. 

Conte, kini. Kini ndé mado- 
kho nbè, raconte- moi un 
conte. 

Content, e, gniakhalin. N 
gniakhalinkhi i tofé, je 
suis content de te voir. 

Conter, kini madokho. A 
kini madokho, il conte une 
histoire. 

Continuer, ne pas cesser. 
Nama...lu. I nama walifé 
lu, continue à travailler. 

Contre, mabirira. Woh bo- 
rée mabirira, contro notre 
prochain. 

Contrit, e sunu mikhi. 

Contrition, sunu. Ikha sunu- 
sèli fala, fais ton acte de 
contrition. 

Convenir, sata, satakhi. Woà 
satakhi silini kéren ma, 
nous sommes convenus d'un 
schelling. 



COT 



64 



COU 



Coq, konkoré, Konkoré gbéli 

kéren mato, voici un coq 

rouge. 
Corail, korasL Yi korasi 

saré yéri? combien ce co- 
rail? 
Corbeau, kharuma. I kha- 

ruma khui mè? as-tu en 

tendu le corbeau ? 
Corde, luti. Luti yéri na? 

combien y a-t-il de cordes? 

Faire des cordes, foli. 
Cordon, luii di. 
Cordonnier, garangé. Yi safi- 

kirié khani garangé kho- 

nyi, porte ces souliers chez 

le cordonnier. 
Corne, féri. Yi ningè sukhu 

a férié ma, prends ce bœuf 

par les cornes. 
Corossol, sopsopi. Sopsopi- 

wuri, corossolier. 
Corps, faté. Faté mu na Alla 

bè. Dieu n'a point de corps. 
Corriger, gniakhankata. Alla 

mikhi gniakhié gniakhan- 

katama, Dieu punira les mé- 
chants. 
Corrompre, fé-kobi tinka. 
Cosse, lègi, cosse tendre ; 

khalé, cosse dure. 
Côte, gaiiyanyi. A batta 

ganyanyi kéren kana, il 

s'est cassé une côte. 
Côte, sèti, biri, N sèti n kho- 

noma, j'ai mal au côté. 



Coton, gèsé-futé. N gè se- futé 

woli, je file du coton. 
Cotonnier, gèsè wuri. 
Cou, konnyi. A konnyi a 

khonoma, il a mal au cou. 
Coucher (se), sa. Siga i sadé, 

va te coucher. 
Coude, tonkhonyi. 
Coudre, dègè. bima wahtahyi 

dègè, couds ma culotte. 
Couler, sulufi. Yi bittirè 

sulufima, cette bouteille 

coule. 
Coup, dià. A difi, donne-lui 

un coup. 
Couper, sègè (pour le bois); 

khaba (pour la viande, et 

tout ce qui ne demande pas 

beaucoup d'ciforts). 
Cour, tandé. Wo siga onn 

tandé t, allez jouer dans la 

cour. 
Courber, félefi. Se courber, 

félefi (ne s'emploie que pour 

les personnes). 
Courir, gi. I nama gi, ne 

cours pas. 
Couronne, némuL Mangé kha 

nèmui, la couronne du roi. 
Couronner, nèmui sa, mettre 

une couronne. 
Courroie, kiri kuyé, peu usité. 
Court, e dunké. Kira dunké 

tongo, prends le chemin le 

plus court. 
Cousin, e, dimboré. A dim- 



CRI 



— 65 — 



DAI 



bore ginè na, elle est sa cou- 
sine. 

Couteau, fine. Ikha fine batta 
yi di khaba, ton couteau a 
coupé cet enfant. 

Couvercle, dè-rakoto. 

Couverture dans laquelles les 
femmes s'enveloppent pen- 
dant la nuit, mafélenyi. 

Couvre-plat en jonc, léfa. 

Couvrir, makoto. Yi pléti ma- 
koto, couvre ce plat. 

Crabe, gemba. Gembaé masu- 
khu, ramasser des crabes. 

Cracher, dè-yê-bokhun. I na- 
ma dè-yé-bokhun nma ban- 
khi t, ne crache pas dans 
ma chambre. 

Crachoir, dè-yé-bokhun-sasé. 

Craie, gèmè-sèbè-dakhi. 

Craindre, gakhu. A gakhuma 
a fafê niara, il craint son 
père. 

Crapaud, khuniè. Khuniè na 
yé-yili, il y a un crapaud 
dans le puits. 

Créature, da-li-sé. 

Credo, fokhirabiraé kha la- 
féé. 

Créer, da. Alla arianna da. 
Dieu a créé le ciel. 

Creuser, gé. Ndé bé gé? qui a 
creusé ici? 

Crever, tu, Yi baré batta tu. 
ce chien est crevé. 

Crier, gbélégbélé, kilékiléma- 



té. Ikha di gbélégbéléma, 
ton enfant crie. 

Crin, khun-sakhê, même sens 
que cheveu. 

Croire, l'ara, lakhi, takh'ara. 

Croître, mô. Yi didi batta mô, 
cet enfant a grandi. 

Cru, ue, khindé, mu gnihkhi. 

Crucifier, banmban. 

Cueillir, ba. È banani bama, 
ils cueillent des bananes. 

Cuillère, kéfui. Nma kéfui 
makha, lave ma cuillère. 

Cuir, kiri. I batta kiri sara ? 
as-tu acheté du cuir? 

Cuire, gnifi. Subé gnifima, la 
viande cuit; subè gnifikhi, 
viande cuite. 

Cuisine, kuri. Siga a tongo 
kuri ra, va le chercher à la 
cuisine. 

Cuisinier, kuku. Kuku khili 
nbè, appelle-moi le cuisi- 
nier. 

Cuisse, tabé. A tabé bunkhi, 
il a une blessure à la cuisse. 

Culotte, wantahyi. Munfèra 
ikha wantahyi bôkhip pour- 
quoi ta culotte est-elle déchi- 
rée? 

Cuvette, boli. Nma boli rafé, 
remplis ma cuvette. 



D'abord, sindeà. 
Daigne, daignez, yahdi, Yafl- 
5 



DEC 



— 66 



DEL 



di, n ki tami, s'il te plaît, 

donne-moi du pain. 
Danger, masibo. Masibo na 

bé? y a-t-il du danger ici? 
Dans, kui. Mun na ikha bèki 

kui? qu'as-tu dans ton sac? 
Danse, faré. I nama siga faré 

yiré, ne va pas à la danse. 
Danser, faré-boron. È faré- 

boron kuèniefi, ils ont dansé 

toute la nuit. 
Danseur, euse, faré-boronma. 
David, Débi. Mangé Débi, le 

roi David. 
De, kha. Mangé kha limité, 

le chapeau du roi (il y a tou- 
jours inversion.) 
Dé à coudre, timbéli. 
Débarbouiller, niatégi makha, 

Wo nialégi makha, débar- 
bouillez-vous. 
Débarqutr, mini kunki î, sortir 

du canot. 
Débiteur, euse, donifa. 
Déborder, banmbaran. Khuré 

batta banmbaran, la rivière 

a débordé. 
Déboucher, raiala. Bittiré 

ratala, débouche la bou- 
teille. 
Débrider, karafé ba. 
Débrouiller, nia t mini. Yi 

gésè nia î mini, débrouille 

ce fil. 
Décédé, ée, fakha. 
Décharger, koté tongo kunki 



î, prendre un faideau du 

canot. 
Déchirer, bô en parlant des 

habits. 
Décider, tifi. A mumu tifi, il 

n'est pas encore décidé. 
Déclouer, rantuma ba. 
Découdre, gésé rafulun. Gésé 

rafulun nma domma, dé- 
couds ma blouse. 
Découper, makhaba. Yi kédi 

makhaba, découpe ce papier. 
Découvrir, khumma tongo, 

prendre ce qui est au-dessus. 
De crainte que, mené. 
Décrasser, makha. 
Défendre, raton. Alla fé-gnia- 

khi ratonkhi. Dieu défend 

le mal. 
Dégainer, busi. Ikha dégéma 

busi a iè î, dégaine ton épée. 
Dehors, tandé. Mini tandé, 

va dehors. 
Délasser, malabu. Mukhu 

mukhu malabuma méni, 

nous nous délasserons là- 
bas. 
Délibérer, tenir conseil, dum- 

bu sukhu. 
Délier, rafulun. A mu noma 

a rafulun na, il ne peut 

pas le délier. 
Délire, kumen-kumen. A ku- 

men-kumenma, elle est en 

délire. 
Délivrer, sauver, rakissi. 



DEP 



— 67 — 



DES 



Déloger, tunu. Khabi batta 

tunu. le forgeron a délogé. 
Demain, tina. Mangé fama 

tina. le roi viendra demain. 
Demander, makhorin, A San- 

gha kira makhorinma, il 

demande le chemin de San- 

gha. 
Démangeaison, khagnan. 
Démêler, nia i mini. 
Déménager, tunu. N tunuma 

tina, je déménagerai de- 
main. 
Demeure, khonyi. I khonyi na 

mindé? on est ta demeure? 
Demeurer, rester, lu. I luma 

mindé? Où demeures-tu? 
Demi, tègi. Wakhati nani nun 

a tègi n'ara, il est quatre 

heures et demie. 
Démolir, kana. Yéki batta 

akha bankhi kana, Jacques 

a démoli sa maison. 
Démontrer, masen. 
Dénouer, koti rafulun. 
Dent, gninyi. N gninyié n 

khonoma, j'ai mal aux dents; 

gninyi tala, un arracheur de 

dents. 
Dépasser, dangi. A dangima 

i ra, il te dépassera. 
Dépêcher (se), khulun, mafu- 

ra. Wo khulun. dépêchez- 
vous. 
Dépendre, voyez appartenir. 
De peur que, mène. Mène 



tulé mu fa, de peur qu'il 

ne pleuve pas. 
Déplaire, mu kénen. Yi mu 

kénen Alla ma, cela déplaît 

à Dieu. 
Déplaisant, mu kénenkhi, gasi, 

gêsi. 
Déposer, sa. Ikha nini sa bè, 

dépose ton parapluie ici. 
Dépouiller, écorcher, bura. I 

nama a bura, ne l'écorche 

pas. 
Depuis que, khabi. Khabi gè- 

sêgè hafi nimaré, depuis le 

matin jusqu'au soir. 
Dernier, ère, donkhè. Ndé 

donkhè ra wo tègi? qui est 

le dernier d'entre vous? 
Dernièrement, a mu rakuya, 

il n'y a pas longtemps. 
Dérober, mugna. 
Dérouiller, kholinkholinyi ba. 
Derrière, khambi. Siga n 

khambira, va derrière moi. 
Dès que, aussitôt que, fè, 

nifè. 
Désagréable, mu kénen. 
Désaltérer, yé kholi ba. N yé 

kholi bama n ma, je me 

désaltère. 
Descendre, goro. Ragoro, faire 

descendre. Descendre et dis- 
paraître, khori; Teau des- 
cend, yé khorima. 
Désempoisonner, khonè ba. 
*5 



DEV 



68 



DIS 



Désemprisonner, ndé ramini 

géli kui. 
Désenfler, funtu goro. A sanyi 

funtu goroma, ou a sanyi 

goroma, son pied désenfle. 
Désert, wula, A kélikhi wula 

î, il vient du désert. 
Désigner, khili fala, dire le 

nom. 
Désirer, wa. I wama mun 

khon ? que désires tu ? 
Désobéir, murutè. Yi tèmèdi 

battu murutè a nga ma, 

cette petite fille a désobéi â 

sa mère. 
Désobéissant, murutèkhi. 
Désordre. gniatiri - gniatiri. 

pêle-mêle. 
Dessécher, khara. Sakhè battu 

khuru, l'herbe est desséchée. 
Détacher, /ulun. Buré fulun, 

détache le chien. 
Détourner, mufindi. Bèlu mu- 

findi, détourne, tourne la 

voile. 
Dette, ce mot n'existe pas. 

Pour: paye-moi tes dettes, 

on dit: donne-moi le prix 

de ma vente, nmu doni fi 

n mu. 
Deux, firign. Firlgn nun fi- 

rign nuni, deux et deux sont 

quatre. 
Devant, riiufa. Nièrè n niuru, 

marche deyant moi. 



Devenir, findi. A findima 
mikhi gniukhi ra, il devien- 
dra méchant. 

Dévorer, don. Yi buré sésé to 
u donmu, ce chien dévore 
tout ce qu'il trouve. 

Diable, Sétuni, Sentant. Sé- 
tuni gniukhu, le diable est 
méchant. 

Dieu, Allu, Allu kuburu! Dieu 
est grand! grand Dieu! 

Diffamer, mu fulu. A n mu 
fulu, il m'a diffamé. 

Différence, tègi-rubu. A tègi- 
rubu mundun nu? quelle 
est la différence? 

Différer, tègi-rubu. 

Difficile, bulun, khono. Soso 
khui bulan Salon hué bè, 
le soso est difficile pour les 
Sierra-Léonais. 

Dimanche, sundé et khuti. 
Murigi khu lokhè nun sun- 
dé mu, le dimanche est le 
jour du Seigneur. 

Diminuer, ndé bu ru. 

Dîner, don (manger). 

Dire, fulu. A fulu ubè akhu 
fu, dis-lui de venir. 

Direct, te, tinkhtnkhi. Kiru 
tinkhihkhi musefi nbè, mon- 
tre-moi le chemin direct. 

Diriger, mutinkhifi. Boti ma- 
tinkhifi, dirige le canot. 

Disciple, fokhirubiru. Momo- 
du khu fokhirubiru nu ira. 



DOS 



— 69 — 



EBR 



tu es un disciple de Maho- 
met. 
Discuter, sonkho. Wo nama 

sonkho na kî, ne discutez 

pas ainsi. 
Disparaître, siga. Kigé batta 

siga, la lune a disparu. 
Disperser, yensen, rayensen. 
Dispute, commencer à disputer, 

géré-giri. 
Disputer, sonkho. 
Distrait, e, ifukhi. A ifukhi, 

il est distrait. 
Distribuer, takhun. Yi léfuréé 

takhun dimèé ra, distribue 

ces oranges aux enfants. 
Diviser, takhun; diviser en 

deux parties, tègi-ba. 
Doigt, bellakhè - salé; petit 

doigt, bellakhè-kiniri. 
Domestique, boïdi. Boïdi sa- 

khan na abè, il a trois 

domestiques. 
Don, ki, bugna. Pé! bugna 

mu na? quoi! tu n'as pas 

de cadeau? 
Donc, nan'ara. 
Donner, ki et //. A^ ki tami, 

donne-mois du pain. A wèni 

fi ama, il lui a donné du 

vin. 
Dormir, khi. I khi? as -tu 

dormi? 
Dos, fêri. Nma di sa n fèri. 

mets mon enfant sur mon 

dos. 



Douane, duani; douanier, 

duani-mikhi. 
Double, dobli. 
Doubler, dobli. Wo luti dobli, 

doublez la corde. 
Doucement, doïdoï. Siga doï- 

doï, va doucement. 
Douter, mu lakh'ara. 
Doux, ce, bèkhè; yé bèkhè, de 

l'eau douce. A bognè bèkhè, 

personne douce, qui ne se 

fâche pas; / bognè bèkhè, 

sois patient, ne te fâche pas. 
Drap, sadé-dugi. Fa sadé-dugi 

kéren na nbé, apporte-moi 

un drap. 
Droit, e, tinkhin. Siga i tin- 

khinyi, va tout droit. 
Droite, gnifagni. Dokho n 

gnifagnima, assieds-toi à 

ma droite. 
Dur, re, balan. Yi tami balan, 

ce pain est dur. 
Durer, bu; demeurer longtemps 

au même lieu, bu. 



Eau, yé. Siga yé badé, va 

puiser de l'eau. i 
Eau bénite, _y^' sénienkhi. 
Eau-de-vie, béré. N wama béré 

khon, je désire de l'eau-de- 

vie. 
Ébranler, mamokho. 
Ébrécher, makentun. A batta 



ECR 



— 70 — 



EGR 



akha dègèma makentun, il 
a ébréché son coutelas. 

Ecaille, khalé. Yakhè khalé, 
écaille de poisson. 

Echanger, masara. Wo wokha 
limité masara, échangez vos 
chapeaux. 

Échapper, siga. Yérébattasiga, 
le lièvre s'est échappé. 

Échelle, tésé, té-sé chose pour 
monter. 

Echouci, okf.L. huhki battu 
dokho, le canot a échoué. 

Éclair, koré-nenyi, Koré a 
nenma konma to kuêra, il 
y aura des éclairs ce soir (le 
firmament léchera sa langue 
ce soir). 

Éclairer, yilefi, dèkhè. Kigé 
dèkhèma, la lune éclaire. 

École, kharan-bankhi. Kha- 
ran-bankhi gon ? où est l'é- 
cole ? 

Écolier, ère, kharan-di. 

Écorcc, kolobé. 

Écorcher, bura. 

Écosser, khalé-ba, et lègi-ba. 

Écouter, rame, Wo nma wè- 
yenyi rame, écoutez ma 
parole. 

Écraser, biitukhun. Yi kiiguri 
butukhun, écrase cete pu- 
naise. 

Écre visse, sagnè. petite écrc- 
visse; saiifui, grande écrc- 
visse. 



Écrire, sèbè. I fata kèdi sébê- 

dé? peux-tu écrire? 
Écriteau, sèbè-fokhi khungbé. 
Écriture, sèbè-fokhi, sèbè-li. 
Écuelle^ boli. Bolié makha, 

lave les écuelles. 
Écume, écumer, fukhè. Yè 

fukhè, l'eau écume. 
Écureuil, khoriè. Salé batta 

khoriè sukhu, Charles a pris 

un écureuil. ' 
Effacer, rokhubefi. Nokhèé 

rakhuben, effacer des ta- 
ches. 
Effeuiller, burakhèé ba. Wo 

burakhèé ba yi wuri ma, 

effeuillez cet arbre. 
Efforcer (s'), tirifi. I tirin ikha 

fa, efforce-toi de venir. 
Effrayer (s'), gakhu. A gakhu 
-fufafu, il s'effraie pour rien. 
Effroi, gakhu. Gakhu batta a 

sukhu, il a été saisi d'effroi. 
Égal, lantek, lan. 
Égarer, raloï, loi. I nama nma 

téssébia raloï, ne perds pas 

mon chapelet. 
Égaré, loi. Yakhè kéren batta 

loi, un mouton s'est égaré. 
Église, sêli - bafîkhi. Yésu- 

Khrist kha Sèli - baûkhi, 

l'Église de Jésus-Christ. 
Égorger, konnyi bolon. 
Égratigner, khoro. A batta n 

khoro, il ma égratigné. 



EMP 



71 



ENF 



Éléphant, sili. I silié to ? as-tu 

vu des éléphants? 
Élève, kharan-di. 
Élever, ité ; prendre soin, 

khuru. 
Elle, a; elle-même, atan; 

elles, è; elles-mêmes, ètan, 

è-yatti. 
Eloigner, makuya. Yi kitabu 

makuya, éloigne ce livre. 
Embarquer, bakhi. Wo bakhi, 

embarquez-vous. 
Embarras, nanmbarè. N na 

nanmbarè î, je suis dans 

l'embarras. 
Embarrassant, nanmbarèkhi. 
Embarrassé, je suis embarrassé, 

nanmbarè na nma. 
Embouchure, khuré-dè. 
Embraser, radèkhè. 
Embrasser, sumbu. I nga sam- 
ba, embrasse ta mère. 
Émoi, gakhu. 
Empêcher, nigna... faire que. 

A nigna a nama fa, em- 
pêche-le de venir. 
Empire, yamanè. Alla kha 

yamanè, le royaume de 

Dieu. 
Emplir, rafé, Fifa rafé yé ra, 

emplis la barrique d'eau. 
Empoigner, sukhu. A yi kule 

sukhu a khuli ma, il a 

empoigné ce singe par la 

queue. 
Empoisonner, khonè fi, 



Emporter, khani. I nama sêse 
khani, n'emporte rien. 

Empresser (s'), khulun. I khu- 
lun. empresse-toi. 

Emprisonner, sa géli i. Mangé 
batta korogba sa géli î, le 
roi a emprisonné un soldat. 

Encager, sa khoni-kulè kui. 

Encaisser, sa kankira î. 

Enceinte, furukhi; rendre en- 
ceinte, rafuru, rafurukhi. 

Enchaîner, khiri yolonkhonyi 
ra. 

Enclume, wuré. Wuré bonm- 
bo, frappe sur l'enclume. 

Encore, sonon, man. Yé kholi 
man n ma, j'ai encore soif. 

Encre, inki. A bellakhèé ma- 
kotokhi inki ra, ses mains 
son couvertes d'encre. 

Encrier, inki-sasé. 

Endormir, faire dormir, rakhi. 
Yi didi rakhi, fais dormir 
cet enfant. 

Endroit, yiré. Yi yiré to-fafi, 
cet endroit est beau. 

Enfer, yahanama. Mikhi 
gniakhié sigama yahana- 
ma, les méchants iront en 
enfer. 

Enfant, dimèdi, didi, di. 

Enfanter, di bèri. 

Enfermer, balan. Baré ba- 
lankhi? le chien est-il en- 
fermé ? 

Enfiler (des perles) bunséé lé. 



ENT 



72 — 



EPA 



Enfler, funtu. N sanyï fun- 
tukhi, mon pied est enflé. 

Enfoncer, raso; même sens 
que faire entrer. 

Enfuir (s'), gi. Gniari batta 
gi, le chat s'est enfui. 

Engendrer, rafuru. 

Engraisser, ratura. 

Enivrer (s'), sisi. A sisiki, il 
s'est enivré. 

Enjamber, tuban. 

Enlever, tongo. Subé iongo, 
enlève la viande. 

Ennemi, yakhui, yakhu. 

Énorme, khungbo. 

Enrhumer (s'), mage... sukhu. 
Mage batta n sukhu yi kuè- 
ra, je me suis enrhumé cette 
nuit. 

Enrichir (s'), findi banna ra. 

Enseigner, tinka. A kharanyi 
tinkama boréé ra, il ensei- 
gne à lire aux autres. 

Ensemble, kî kéren. È fa kî 
kéren, ils sont venus en- 
semble. 

Ensemencer si. Kansi si, en- 
semencer un champ d'ara- 
chides. 

Ensevelir, kasangé, envelop- 
per d'étoffes un mort. 

Entasser, malan. 

Entendre, mè. I tolonyi khui 
mêkhi? est-ce que tu entends 
la cloche? 

Enterrer, malukhnn. È batta 



khan fort malukhun to, ils 

ont enterré un vieillard au- 
jourd'hui. 
Entier, ère, gbindi, birign. 
Entièrement, gbéret, gbérétu. 
Entourer, radigilin. Sunti ra- 

digilin khandè ra, entoure 

le jardin d'une haie. 
Entrailles, furi. A furi a 

khonoma, il a mal aux en- 
trailles. 
Entraîner, bubu. Yi wuri bubu, 

entraîne ce bois. 
Entre, tègi. A nu na gèmè 

firign tègi, il était entre 

deux pierres. 
Entrée, sodé. Sodé na mêni, 

l'entrée est là-bas. 
Entrer, so. Pé! i mu soma? 

quoi! tu n'entres pas? 
Entretenir, masukhu. 
Envelopper, makoto, mafilin. 

Yiyambè mafilin. enveloppe 

ce tabac. 
Envers, mabiri, mabirira. 
Envie, désir, kholi. 
Envoler, tugan, tuban. 
Envoyer, khè. Ndé i khèkhi? 

qui t'a envoyé}? 
Épais, sse, rabinya. Yi moni 

rabinya, cette bouillie est 

épaisse. 
Eparpiller, mayensefi, rayen- 

sefL. 
Épaule, féfégé. N féfégé n 

khonoma, j'ai mal à l'épaule. 



ESS 



73 



ETR 



Epée, dègèma; épée à deux 

tranchants, silanfanyL 
Épervier, konkosaré. 
Épine, tumbé. Yi tumbê gburan 

nbè, arrache-moi cette épine. 
Épingle, pini. Pini kéren fi n 

ma, donne-moi une épingle. 
Éplucher, mabô. Yoka mabô, 

épluche ce manioc. 
Épouse, ginè. 
Épousseter, mafurukhu. 

Nma domma mafurukhu, 

époussète mon habit. 
Époux, khamè. Ikfia khamè 

gon? où est ton époux? 
Ériger, ti. Bankhi ti, ériger 

une maison. 
Errer, nièrè gniatiri-gnia- 

tiri. 
Escabeau, tinkhinyi, dokhosé. 
Escargot, bo. Boé rafafi a ma, 

il aime les escargots. 
Esclave, konyi. Konyi yéri 

ibè? combien as-tu d'escla- 
ves? 
Espace, dangi-dé. Dangi-dé 

mu na, il n'y a pas d'espace. 
Espèce, sila. 
Espérance, yigi. 
Espoir, yigi. 
Est, na, ra. 
Estomac, furi-ngè; de furi- 

nga, mère du ventre. 
Essayer, manigna, tirifi. Dan- 

gifé manigna, essaye de 

jîasser. 



Essuyer, mafurukhu. Plétié 
mu mafurukhuhki, les plats 
ne sont pas essuyés. 

Et, nun. Pétri nun Yéki, Pierre 
et Jacques. 

Éteindre, rakhubefi. Té batta 
khuben, le feu est éteint. 

Étendre, iiala, raféyen. I nma 
dugi raféyen mindé? où as- 
tu étendu ma couverture? 

Éternel, elle, abada. Ni abada, 
la vie éternelle. 

Éternuer, tîsoà. Ikha yambè 
n natisofima, ton tabac me 
fait éternuer. 

Éternûment, tisonyi. 

Etienne, Tibini. 

Étoffe, dugi. N fakhi dugi 
saradé, je viens acheter de 
l'étoffe. 

Étoile, tumbui. Tumbui mu 
nâ to kuèra, il n'y a pas 
d'étoiles ce soir. 

Étonné, kabèkhi. 

Étouffer, dékun, makoto, pour 
les plantes. 

Étourdi, ie, ifu, ifukhi. 

Étranger, ère, khoniè. Khoniè 
kéren batta fa, un étranger 
est venu. 

Étrangler, dékun. 

Être, na et ra. Cette maison 
m'appartient; tournez, cette 
maison est à moi, ngbé na 
yi bankhi ra. Mun Alla 
ra? qu'est-ce que Dieu? 



XP 



74 



FEL 



Etudier, kharan. 

Eucharistie. Alla kha Di faté 
kha sakramenti. 

Européen, enne, mikki fikhè, 
personne blanche. 

Eux, è; eux-mêmes, ètan, è- 
yaiti, è-yetté. 

Évangile, Alla kha wèkhè, 
parole de Dieu. 

Évanouir (s'), kétun. N nga 
baita kétun. ma mère s'est 
évanouie. 

Éveiller, rakhunun. Pétri ra- 
khunun. éveille Pierre. 

Éventrer, furi rabo. 

Évêque, évéki ou foté morte 
kuntigi. 

Éviter, tanga. Fé-kobi tanga, 
évite le mal. 

Examiner, réfléchir sur, fa- 
sari. 

Exaucer, sèli rame. Alla won- 
kha sèli ramèma bëré ô 
béré. Dieu nous exauce tou- 
jours. 

Excepté, fô. È birign fa fô 
kéren, tous sont venus 
excepté un seul. 

Excrément, gbi. 

Excuser, pardonner, khabari. 

Expédier, khè, rasamba. 

Expliquer, nia î ba. A nia t 
ba nbê i nakhan naba, 
explique-moi ce que tu as 
fait. 



Exprès, têri. A têrikhi, il l'a 

fait exprès. 
Extérieurement, kénenma. 



Fable, kini. Kini madokho nbê, 
raconte-moi une fable. 

Facile, mu balan. 

Fâcher (se), khono. A khono- 
khi, il est fâché. 

Façon, kî. Kî fanyi, très bien. 

Faible, sembètaré. 

Faim, kamè. Kamè n ma, j'ai 
faim. 

Fainéant, kobi, mikhi kobi. 

Faire, nigna, raba. 

Falloir, dakha, lan. A lan, il 
faut ; dakha, a dakha wokha 
wali, il faut que vous tra- 
vailliez. 

Famille, barenyi. 

Famine, kamè. 

Faner, flétrir, fané, ée, libi. 
Sogé fugéé libima, le soleil 
fane les fleurs. 

Fantôme, esprit, bèri. 

Fardeau, koté. 

Farine, fugni fikhè. 

Fatiguer, tagan. I tagankhi? 
es-tu fatigué? 

Faufiler (coudre), kankari. 

Faute, fokhi. A fokhi n'ara, 
c'est sa faute. 

Faux, fausse, nondi m' ara. 

Féliciter, matokho. A sigama 



FID 



75 



FLE 



mangé matokhodé, il va féli- 
citer le roi. 
Femelle, ginè, employé après 

un nom. 
Femme, ginè. Niakhalè, 

femme veuve d'un certain 

âge; bala ginè, femme de 

mauvaise vie. 
Fendre, bô. Siga yege bôdé, 

va fendre du bois. 
Fenêtre, wundèri. Wundèri 

ragèli, ferme la fenêtre. 
Fente, yili di. 
Fer, wuré. 
Fermenter, yogon. Tami batta 

yogon? est-ce que le pain 

a fermenté? 
Fermer, balan, ragèli. Nadè 

ragèli, ferme la porte; nadè 

balan, ferme la porte à clef. 
Fête, khulunyi. Khulunyi nafi 

to, c'est un jour de fête 

aujourd'hui. 
Fétiche, esprit, bèri. 
Fétide, khiri gniakhu. Bè 

khiri gniakhu, ici ça sent 

mauvais. 
Feu, tè. Tè rafalla, fais du 

feu; tè radèkhè, allume le 

feu. 
Feuille, barakhê. Fa burakhèé 

ra, apporte des feuilles. 
Ficelle, luti-di. 
Fichu, khunkhuri. 
Fidèle, nakhan laïri raga- 

takhi. 



Fiel, boli. 

Fier, ère, orgueilleux, euse, 

mérèmérè. 
Fièvre bilieuse, naféri. 
Figue, khodè. 
Figure, niatègi. I niatègi no- 

khokhi, ta figure est sale. 
Fil, gèsè. Gèsè na ibè? as-tu 

du fil? 
Filer, gèsè woli. 
Filet, yalê. Ikha yalè woli 

yé, î, jette ton filet dans 

l'eau. 
Fille de quinze à vingt ans, 

sungutunyi; petite fille, iè- 

médi. 
Filleul, filleule, khunkha-di ou 

khunkha-khamè di. khun- 

kha-ginè di. 
Fils, di khamè. Di khamè 

yéri ibè? combien as-tu de 

fils? 
Fin, gnon, ba. 
Finir, gey et gnon. N gey na- 

makodé, j'ai fini de balayer; 

wèni gnon, le vin est fini. 
Fiole, bitiirè di. 
Flamme, tè. 
Flanc, sèti. 

Flatter, louer, matokho. 
Flèche, khali-kuni; khonè 

khali-kuni, des flèches em- 
poisonnées. 
Fleur, fugé. Fugé gbé, beau- 
coup de fleurs. 
Fleuraison, fugé-bére. 



FOU 



— 76 



FRO 



Fleurir, fuga. Yi wuri batta 

fuga folo, cet arbre com- 
mence à fleurir. 
Flûte, khulé. Konn khulé ra, 

joue de la flûte. 
Flot, yé soma, la marée monte 

ou entre. 
Foi, dankhania, dankhanya. 
Foie, bognè. A bognè a kho- 

noma, il a mal au foie. 
Fois, dokhodé. Dokhodé kèmé, 

cent fois; quelquefois, hé- 

rendé. 
Fontaine, khuré ou yé-yilL 
Force,' "sembè. A sembè mu 

na, il n'a pas de force. 
Forcer, karakhan. N a kara- 

khan fafé n fokhira, je l'ai 

forcé de venir avec moi. 
Forêt, fotonyi. 
Forger, khabu. Yi wuré khabu 

nbé, forge-moi ce fer. 
Forgeron, khabi. 
Forme, manignè. 
Fort, forte, sembè, tironkhi. 

A sembè na, il est fort. 
Fosse, yili; yili gé, creuser 

une fosse. 
Fou, folle, dakhu. È dakhu- 

khi, ils sont fous. 
Foudre, galanyi. Galanyi 

batta bira, la foudre est 

tombée. 
Fouet, sèbèrè. Sèbèrè nènè na 

abè, son fouet est neuf. 
Fouetter, bonmbo. 



Fouiller, gé. Bé gé, fouille 

ici. 
Fouler, marcher sur, boron, 

maboron. 
Fourchette, foroki. • 
Fourmi, dondoli. Dondolié 

batta n bun, les fourmis 

m'ont mordu. 
Fourmi rouge, silé. 
Fourmilière, tugni, klnda- 

nyi. 
Fourreau, dègèma-tè. 
Frais, froid, de, khimbéli. N 

beïlakhèé khimbélikhi, j'ai 

froid aux mains. 
Français, se, frens. Les Fran- 
çais, Frensi. 
France, Frensi-bokhi, Frens- 

bokhi. 
Franchir, tuban. 
Frapper, bonmbo. A n bonmbo, 

il m'a frappé; frapper à la 

porte, nadè konkon. 
Fraude, mayenden. 
Freetown, Kempu. Kempu 

kaé, les habitants de Free- 
town. 
Frémir, séreh. A sérenma 

gakhu î ra, il frémit de 

peur. 
Frissonner, séren. 
Froid, khimbéli. Khimbéli na, 

il fait froid. 
Fromager, arbre, kondé. 
Front, tigi. Mun na i tigi ma ? 

qu'as-tu au front? 



GAM 



— 77 — 



GLi 



Frotter, mafurukhu. Mèsa 

mafurukhu, frotte la table. 
Fruit, wuri bogi. Wuri bogi 

rafafi ima? aimes-tu les 

fruits? 
Fuir, gi. I gi bé biri, fuis par 

ici. 
Fumée, iuri. Turi n nia kho- 

noma, la fumée me fait mal 

aux yeux. 
Fumer, turi ramini; pèpui mifi 

(boire la pipe), fumer. 
Fumeur, pépui mifina. 
Fuseau, "gèsè-wuri. bois pour 

filer. ' 
Fusil, finkaré. Ikha finkaré 

na mindé? où est ton fusil? 
Futur, nakhan fama. 
Fuyard, gi mikhi. 



Gagner, géni. Ndé gênikhi? 

qui gagne? 
Gai, aie, gniakhalinkhi. I nga 

mu gniakhalinkhi, ta mère 

n'est pas gaie. 
Gain, payement, saré. N saré 

fi, paye-moi. 
Gale, kasi. Kasi na yi baré 

ma, ce chien a la gale. 
Galeux, se, kasi-kanyi. 
Galerie, buntunyi. A na bun- 

tunyi bui, il est sous la ga- 
lerie. 
Gambie, Gammbia. Jnglisi nati 



gbé Gammbia ra, la Gambie 
est aux Anglais. 

Gamelle, boli. 

Garçon, khamè-dimédi ou 
khamè di. 

Garde, gardien, kanta-mikhi. 
Won kahta mélèké, notre 
ange gardien. 

Garde, prendre garde, faire 
attention, kota. 

Garder, kailta. Bafikhi kanta, 
garde la maison. 

Gargoulette, tèli. Tèli rafé, 
emplis la gargoulette. 

Gâter, boro. Yi banani batta 
boro, cette banane est gâtée. 

Gauche, kola. Fa n kola ma, 
viens à ma gauche. 

Gazelle, bolé. Wo a mato bolé 
dangima, regardez une ga- 
zelle qui passe. 

Gémir, kutun. A kutunma tun, 
il ne fait que gémir. 

Genou, khimbi. I khimbi sin, 
mets-toi à genoux. 

Gentil, yentilL 

Georges, Yoï. 

Germe, semence, sensi. Sensi 
si, semer. 

Gingembre, gnomokhi. I minsé 
gnakhun rafallama gno- 
mokhi ra, on fait une bois- 
son agréable avec le gin- 
gembre. 

Giraumont, Nèlinyi. 

Glisser, salakhun. N sanyi 



GRA 



78 



GUE 



batta salakhun. mon pied 

a glissé. 
Gloire, matokho. Fafé ma- 

tokho, gloire au Père. 
Glouton, ne, furi gniakhui. 
Gonfler, Yogon. 
Gorée, Gori Gorl na Sénê- 

gali, Gorée est dans le Séné- 
gal. 
Gorge, worenyi. N worenyi 

n khonoma, j'ai mal à la 

gorge. 
Gorgée, konnanya kéren. 

Konnanya kéren min, ne 

bois qu'une gorgée. 
Gouffre, yili khungbé. 
Goulot d'une bouteille, bittirè 

konnyi. 
Gourde, kundi; monnaie d'ar- 
gent, batankè, 5 francs. 
Gourmand, e, furi gniakhui. 
Gousse, gousse dure, khalè; 

gousse tendre, lègi. 
Goûter, nèmunèmu.Xl yi subé 

nèmunèmu? as tu goûté 

cette viande? 
Gouvernail fèya. Fèya batta 

kana, le gouvernail est 

cassé. 
Gouverner, tenir le gouvernail, 

fèya sukhu. 
Goyave, goyabè; goyavier, 

goyabè-wuri. 
Grâce, ki, grasi. Alla kha 

grasi, la grâce de Dieu, ou 

Alla kha ki. 



Grain, khori. 

Graisse, turé, Khosé turê, de 

la graisse de porc. 
Grand, e, kuya. Yi mikhi 

kuya, cette personne est 

grande. 
Grandir, mô. Ikha di batta mô, 

ton enfant a grandi. 
Grange, hangar, lingi. 
Gras, se, turakhi. 
Gratter, makhoro, khoro. 
Grelot, tolonyi di (petite 

cloche). 
Grenier, kalanyi. Yi khani 

kalanyi ra, porte cela au 

grenier. 
Grenouille, lankhansarima. I 

lankhansarimaê khui mè? 

entends-tu les grenouilles? 
Griffe, bellakhè-khalè. 
Griller, yilin. Yakhè mayilin, 

grille ce poisson. 
Grimper, té, karafu. 
Grincer des dents, gninyié 

makhin. 
Gris -gris, sèbê. Nma sèbè 

n'ara, c'est mon gris-gris. 
Grogner, khurundun. Èkha 

baré khurundunma, leur 

chien grogne. 
.Gronder, niamawulu, khaniè. 

A khaniè i khumma ? est-ce 

qu'il t'a grondé? 
Gros, se, khungbo. 
Guenille, dun-kobi. 



HAM 



79 



HON 



Guérir, rayalan. Fa, n i ra- 

yalan, viens je te guérirai. 
Guérison, yalan. 
Guerre, gêli. Korogbaé na gèli 

î, les soldats sont à la guerre. 
Guetter, mélefi. Yi baré mélefi. 

guette ce chien. 
Gueule, de. Baré de, la gueule 

du chien. 
Gueule tapée, ségéri. 
Guider, kira maseà. 



Habile, intelligent, khakhili 

gbo. 
Habiller, soséé so. maso, I 

maso, ikha soséé so, habille- 
toi. 
Habit, so-sé, sosé; soséé, des 

habits. 
Habiter, demeurer, lu. I lu 

mindé? où demeures- tu ? 
Habitude, dèri. A dèrikhi 

sigisafé, il a l'habitude de 

chanter. 
Habituel, le, grâce habituelle, 

grasi ou ki nakhan luma 

wofi ni km. 
Hache, béra. Nma béra ralu- 

ban, aiguise ma hache. 
Hachette, béra di. 
Haie, khandè. Khandè so, 

faire une haie. 
Haïr, ragniakhu. 
Hamac, sa-yalè. A lintan akha 



yalè î, balance-le dans son 

hamac. 
Hameçon, koàyi. 
Hardi, e, nakhan mu gakhu- 

khi. 
Haricot, logé; haricot sauvage, 

nèri. 
Hâter, khulun. Wo khulun, 

hâtez-vous. 
Hausser, raté. 
Haut, e, itékhi. Yi bankhi ité- 

khi, cette maison est haute. 
Hé! huu! 
Heinl nyè! Nyè signifie aussi 

«n'est-ce-pas». 
Herbe sèche, sakhè; herbe 

tendre, lorè; herbe haute, 

kalé. 
Heure, wakhati. Wakhaii yéri 

ara? quelle heure est-il? 
Heureux, se, hèri. I hèri? est- 

tu heureux? 
Hibou, khundunyi. 
Hier, khôrô. Munfèra i mu 

fa khôrô? pourquoi n'es-tu 

pas venu hier? 
Hippopotame, méli. 
Hirondelle, débélenyi. Débé- 

lenyié batta fa, les hiron- 
delles sont arrivées. 
Hisser, raté. 
Homme, khamè. Khamè singé 

ndé ra ? quel est le premier 

homme? Adama, Adam. 
Honorable, binyakhi. 



IGN 



— 80 — 



INE 



Honorer, binya. I fafé binya 

nun i nga, honore ton père 

et ta mère. 
Honte, y agi. A y agi, elle a 

honte. 
Honteux, se, yagikhi. 
Hoquet, sékunyi. Sékunyi na 

n ma, j'ai le hoquet. 
Hôte, hôtesse, khoniè. 
Houe, kéri, petite houe ; dabè, 

grande houe. 
Huile, taré. Tugi taré, huile 

de palme. 
Huilier, turé-sasé. 
Huit, solo-masakhan. 
Huitième, solo - masakhandé. 

Khi solo -masakhandé, le 

huitième jour. 
Huître, sibola. Siga sibolaé 

tongodé. va prendre des 

huîtres. 
Humilier (s'), kan ragoro. 



Ici, bé. Fa bé, viens ici. 

Idée, magnakhunyi. 

Idiome, khui. Soso khiii, la 

langue des Sosos. 
Idole, esprit, bèri. 
Igname, khabi. Khabié gnifi- 

khi? les ignames sont-elles 

cuites? 
Ignorant, e, fékolontaré. 
Ignorer, mu kolon. È mu mangé 

kolon, ils ne connaissent pas 

le roi. 



Il, a, atan; ils, ê, étan. 

île, suri. Suri firign na Ra- 

Ponka dabonyi, il y a deux 

îles dans la rivière du Rio- 

Pongo. 
Image, kèdi-mikhi-sèbékhi. 
Imberbe, dé-khabètaré. 
Imiter, fokhi-raba. . Yésu-Krist 

fokhi - raba, imite Jésus- 
Christ. 
Immense, khungbé. 
Imperceptible, totaré. 
Importe, il importe, a lan, 

n'importe comment, kî ô 

kî. 
Imposer, sa féri. 
Improviste (à 1'), furlen. 
Inactif, ve, walitaré, kobi. 
Inattentif, ve, ifukhi. I ifukhi, 

tu es inattentif. 
Incapable, nôtaré, nakhan mu 

noma. 
Incendie, té. Tè batta so mèni, 

il y a un incendie là-bas. 
Incompréhensible, nakhan mu 

noma méra. 
Inconnu, e, mu kolonkhi. 
Incorporel, le, fatétaré, faté 

mu na. 
Incroyant, e, dankhaniataré. 
Indigne, mu lan. 
Indiquer, montrer, masen. Kira 

maseà n bé, montre-moi le 

chemin. 
Indulgence, indulyensi. 
Inégal, mu laniek. 



INV 



81 



JET 



Infatigable, tagantaré. 

Infidèles (les), kafiri. 

Infini, e, mu gnonma. 

Injure, kombi. 

Injurier, kombi, kombi ii. 
Munfèra i a kombima? 
pourquoi l'injuries-tu? 

Injuste, lantaré, mu lan, tin- 
khintaré; ce n'est pas juste, 
a mu lankhi. 

Injustice, lantarénya, tink- 
hiniarénya. 

Inonder, banmbaran. 

Inscrire, sèbè. I khili sèbè bé, 
inscris ton nom ici. 

Insensé, ée, dakhukhi, bognè- 
taré. 

Instituteur, karamokho. Ka- 
ramokho na i ra ? es-tu ins- 
tituteur? 

Instruire, tinka, N i tinkama 
Alla féé ra. je t'instruirai 
de la religion. 

Insulte, kombi, Yi kombi n'ara, 
ceci est une insulte. 

Insulter, kombi. I nama a 
kombi, ne l'insulte pas. 

Intelligence, khakhili. A kha- 
khili na, il est intelli- 
gent. 

Interdire, défendre, raton. A 
ratonkhi, c'est défendu. 

Interroger, makhorin. A ma- 
khorin kira ma, demande- 
lui le chemin. 

Inviter, a fala akha ou èkha 



fa, dis-lui ou dis-leur de 

venir. 
Irriter, rakhono. I nama a 

rakhono, ne le fais pas 

fâcher. 
Ivraie, kuli. mauvaise herbe 

l'accent est sur la première 

syllabe. 
Ivre, sisikhi, A sisikhi, il est 

ivre. 
Ivrogne, sisi mikhi. 



Jacob, Yokopi. 
Jacques, Yéki. 
Jalouser, khonnagna. A 

a tara khonnagnakhi, il est 

jaloux de son frère. 
Jalousie, khonnagna. 
Jaloux, se, khonnagnakhi. 
Jamais, mu. I mu fama n 

matodé, tu ne viens jamais 

me voir. 
Jambe, sanyi. A sanyi funtu- 

khi, sa jambe est enflée. 
Jardin, sunti. Siga sunti î, 

va au jardin. 
Je, n, ntan. 
Jean, Yon. Namiomé Yon 

Yésu-Krist khunkha, saint 

Jean a baptisé Jésus-Christ. 
Jésus, Yésu. Jésus-Christ, Yésu- 
Krist. 
Jetée, baki-dè, bakidè. 
Jeter, woLi, rawoli. Ikha wuri 

rawoli, jette ton bâton. 




JOU 



— 82 — 



LAC 



Jeu, konn, konnyi. Wo siga 
konn, allez jouer. Sortes de 
jeux, gbèrl et khèniè, voyez 
ces mots. 

Jeudi, alakhamisé. 

Jeun, je suis à jeun, n sunkhi. 

Jeûne, sunkharL 

Jeune homme, sagatala; Jeune 
fille, sungutunyi; tout petit 
enfant, di yorè. 

Jeûner, sun. N sunma tina, 
je jeûnerai demain, 

Jeunesse, sagatalanya. pour 
les garçons; sungutunya, 
pour les filles. 

Jeûneur, euse, sun mikhi. 

Joie, gniakhalinyi. A na 
gniakhalinyi î, il est dans 
la joie. 

Joindre, radokho. 

Jointure, radokhodé; nado- 
khodé. 

Joli, e, to-fafi. A to-fafi, il est 
beau (bon à voir). 

Joseph, Yizifu. 

Joue, fèkhori, fèma. A fè- 
ma gérifi, frappe-le sur la 
joue. 

Jouer, konn. Won siga kon- 
ndé, allons jouer. 

Jour, khi, lokhè. Yésu nakha 
tué rakéli khi sakhandé 
lokhè, Jésus est ressuscité 
le troisième jour. / fama 
mun lokhè? quel jour vien- 
dras-tu ? Khi yéri na kigé 



kéren? combien y a-t-il de 
jours dans un mois? Tout 
le jour, fénieh. 

Journalier, walikê. 

Joyeux, se, gniakhalinkhi. 

Juge, kiti sa mikhi. 

Jugement, kiti, kiti sa lokhè. 
Kiti sa lokhè donkhè, le 
jugement dernier. 

Juger, kiti, kiti sa. Alla mu- 
khu birign kitima. Dieu 
nous jugera tous. 

Juif, juive, Zuifé. 

Jumeau, jumelle, gbulu-di. 

Jurement, kali; jurements: 
subahana! wo Alla î! laï! 
laï! 

Jurer, kali. Alla kalifé fu- 
fafu ratonkhi. Dieu défend 
de jurer en vain. 

Jusque, hafi. Hah to, jusqu'au- 
jourd'hui. 

Juste, tinkhinkhi. 

Justice, tinkhinya. Wo tin.- 
khinya rafan, aimez la jus- 
tice. 



La, a. N a tokhi, je la vois. 
Là, bé. Nma domma na bé 

ma chemise est là; par là, 

bé biri, yi kî. 
Là-bas, mèni. 
Lacet pour tenir la culotte, 

gala. 
Lâche, gakhukhi, qui a peur. 



LEC 



83 



LIV 



Lâcher, rabolo. So rabolo, 

lâche le cheval. 
Laid, laide, mu to-fafi, to- 

gntakhi. 
Laine, murufé. 
Laineux, euse, étoffe laineuse, 

murufé. 
Laisser, lu, rabolo. 
Lait, khignè. Khignè mu na 

yi ningé ginè bè, cette vache 

n'a pas de lait. 
Lance, tanmbè. Wuré tanm- 

bè, fer de lance. 
Lancer, woli, rawolL 
Langage, langue, khuL Frens 

khui, la langue française. 
Langue, nenyi. I nenyi masen 

nbè, montre-moi ta langue. 
Lanterne, lampui, lampu. 
Lapider, magènè. 
Large, gbo. Yi dabonyi gbo. 

cette rivière est large. 
Las, lasse, tagan. Mukhu 

tagankhi, nous sommes las. 
Lasser, tagan. È birign ta- 
gankhi, ils sont tous las- 
sés. 
Laurent, Lori. 
Lavande, labundè. 
Laver, makha. Siga i sanyié 

makha, va te laver les pieds. 
Le, a. N mu wama akha a 

kolon, je ne veux pas qu'il 

le sache. 
Lécher, makon. Gniari akan 

makonma. le chat se lèche. 



Leçon, kharan-sé, chose pour 

être apprise. 
Léger, ère, yéléfu. Yi dêbê 

yéléfu, ce panier est léger. 
Lent, lente, khun-khimbéli. 
Léopard, baratè sukhusé. Ba- 

ratè-kiri, une peau de léo- 
pard. 
Lèpre, kiri-ma-sé. 
Lépreux, kiri-ma-sé kanyi. 
Leste, agile, borokho. 
Lettre, kèdi ou kaîdi. 
Leur, leurs, è, èkha. 
Lever, kéli. Kéli bé, lève-toi 

d'ici. 
Lèvre, dè-kiri. I de -kir i i kho- 

noma ?âs-iu mal aux lèvres? 
Lézard, danké, bumburuka. 
Libre, non esclave, khorè, sago, 

I sago, tu es Hbre, ou comme 

tu voudras. 
Lier, khiri. È nakha a sanyié 

khiri, ils lui ont lié les pieds. 
Lieu, yiré. Yiré birign, partout, 

ou dans tous les lieux. 
Lièvre, yéré. 
Limande, koli. 
Linge, étoffe, dugi. 
Lion, yatè. Yatèé na soso bo- 

khi? y a-t-il des lions chez 

les Sosos? 
Lire, kharan. I fata kharan- 

dé? sais-tu lire? 
Lit, sadé, A na sadé ma, il 

est au lit. 
Livre, buku, ki^abu. 

6* 



MAD 



— 84 



MAL 



Logement des étrangers, da- 

kha-dé, bankhi. 
Loger (dans un pays étranger), 

dakha. 
Loi, ionyi. 
Loin, makuya. 
Long, kuya. Yi turi-kunki 

kuya, ce vapeur est long. 
Longtemps (être), bu. A batta 

bu bê, il est resté longtemps 

ici. 
Lorsque, ta, to. 
Lourd, e, binya. Yi gèmè 

binya? cette pierre est-elle 

lourde? 
Loutre, duni, accent sur la 

première syllabe. 
Lui, a ; lui-même, atan, a-yatti, 

a-yetté. 
Luire, mayilefi. Kigé mu 

mayilenkhi, la lune ne brille 

pas. 
Luisant, e, mayilefikhi. 
Lumière, tè-dèkhè, nayalé. 
Lundi, tènen. 
Lune, kigé, qui ^signifie aussi 

mois. 
Lutter, gbata. Won gbata. 

luttons. 

M 

Ma, n, nma. N fafé, mon 
père; nma limité, mon cha- 
peau. 

Maçon, mesni. 

Madame, mami; nom donné 



aux femmes dont les usages 

se rapprochent de ceux des 

Européens. 
Magasin, bili. Bili rabi, ouvre 

le magasin. 
Maigre, gbondon, gbondon- 

khi. A gbondonkhi, il est 

maigre. 
xMain, bellakhè. Fi na n bel- 

lakhè ma, j'ai une plaie à la 

main. 
Maintenant, y a, korè, y a koss, 

y a kossi. 
Mais, kono, kèrè. 
Maïs, kabè. Kabè rafafi ima? 

aimes-lu le maïs? 
Maison, bankhi. Ikha bankhi 

na mindé? où est ta mai- 
son? 
Maître, marigi khamè. Ka- 

ramokho, maître d'école. 
Maîtresse, marigi ginè. 
Mal, douleur, khono; péché, 

fé-kobi, yunubi. ' 
Malade, furakhi. Mikhi yéri 

furakhi? combien y a-t-il 

de malades? 
Maladie, furé. 
Mâle, khamè placé après un 

nom; seul, khamè signifie 

homme. 
Malheureux, torokhi. N to- 

rokhi, je suis malheureux, 
Malin, kota. 
Malle, kankira. 



MAR 



- 85 - 



MED 



Manche, fè. Béra fè, manche 

de hache. 
Manche d'habits, domma-bel- 

lakhè. 
Manger, don. Munfèra i mu 

donma? pourquoi ne man- 
ges-tu pas? 
Manglier, kinsi; branches de 

manglier, balL 
Manière, kî, dakhi. Foté da- 

khi, à la manière des Euro- 
péens. 
Manioc, yoka Yokha gnifi. 

fais cuire du manioc. 
Maiabout, mori. 
Marais, dara. 
Marcher, nièrè. Nièrè n nia- 

ra, marche devant moi. 
Marchandises données à crédit, 

siribisi. 
Mardi, talatè. 
Marée haute, yé so béré; marée 

basse, yé khori béré. Marée 

haute, moy^/z^;/; marée basse, 

bimbinyi. 
Mariage, maridi, futu. 
Marie, Manama. 
Marier, maridi, futu. I ma- 

ridima mun béré? quand 

te marieras-tu? 
Marmite, tundé. Tundé batta 

kana, la marmite est cassée. 
Marque, fokhi et tankhuma 

Kuni fokhi, marque d'une 

balle. 
/V\arquer, fokhi sa. 



Marraine, khunkha-nga. I 

khunkha-nga na mindé? 

où est ta marraine? 
Martyr, Alla kha tuma. 
Marteau, dérima. Nma dé- 
rima khani Poli bé, porte 

mon marteau à Paul. 
Martinet, sébèrè. Fa nma sé- 

bèrè ra, apporte mon mar- 
tinet. 
Masser, mamognin. N bella- 

khèé mamognifi, masse-moi 

les bras. 
Mât, kutani. 
Matelas, butu. 
Matelot, sèléri. Se 1er i yéri 

na ibé? combien as-tu de 

matelots? 
Maudire, danka. A dankakhi 

Alla khon, il est maudit de 

Dieu. 
Mauvais, e, mu fan, kobi, 

gniakhu. 
Me, n, ntan. Alla n kolon. 

Dieu me connaît. Ntan n'a- 

ra, c'est moi. 
Méchant, e, gniakhu. Yi baré 

gniakhu, ce chien est 

méchant. 
Mèche, gèsè-té. Gèsé-té radé- 

khé, allume la mèche. 
Méconnaître, mu kolon. 
Mécontent, e, mu gniakha- 

linkhi, khonokhi. 
Médecin, séri-ba. Séri-ba khili. 

appelle le médecin. 



MER 



86 



MIG 



Médecine, séri. 

Médiateur, khari-sama. 

Médire, ma fala. Ndé n ma 
fala? qui médit de moi? 

Méduse, yé-bognè. 

Mélanger, masumbu. 

Mêler, sa... fokhira, mettre 
avec. 

Même, kéren. Atari baré kéren 
nafi fakhi, c'est le même 
chien qui vient. 

Mendiant, te, kulama-ti. Ku- 
lama-ti n'ara, c'est un men- 
diant. 

Mendier, kulama, kulama-ti. 
A kulama-iima yiré birign, 
il mendie pnrtout. 

Mener, khani. Yi ningé khani 
mangé khonyi, mène ce. 
bœuf chez le roi. 

Mensonge, wulé. I nama wulé 
fala, ne mens pas. A wulé 
fuss, il ment, il ment. 

Menteur, euse, wulé-madokho. 

Mentir, wulé, wulé fala, wulé 
madokho. 

Menton, kenkenyi. 

Menuisier, kamudèri. Kamu- 
dèri fa ? est-ce que le me- 
nuisier est venu? 

Mépriser, botéraba. Wo nama 
wo barenyié botéraba, ne 
méprisez pas vos parents. 

Mer, ba. Ba gniakhu, la mer 
est mauvaise. 

Merci, / nuwali, merci, je te 



remercie; wo nuwali, je vous 

remercie. 
Mercredi, arabe. 
Mère, nga. I nga na mindé? 

où est ta mère? Grand' mère, 

mama; n marna i mama, 

ma grand'mère, bonjour; 

belle-mère, bitanyi. 
Merveille, kabanako-fé. Yésu 

kabanako-féé raba, Jésus a 

fait des merveilles. 
Mes, n, nma. 
Messe, mési. I siga mèsi ra- 

mèdé? es-tu allé entendre 

la messe? 
Mesure, manigna. 
Mesurer, manigna, manigna- 

khi. Nma domma manigna, 

mesure mon habit. 
Mets, don-séé. 
Mettre, sa. Yi kitabu sa mèsa 

fèri, mets ce livre sur la 

table. 
Meurtre, fakha. 
Midi, sokhomè. Fa sokhomè- 

ra, viens à midi. 
Miel, kumi-turé. 
Mien, mienne, ngbé. Ngbé 

n'ara, c'est le mien. 
Mieux, pissa, fissa. A batta 

pissa, il est mieux. A pissa 

ibè ikha siga, il est mieux 

pour toi de partir. 
Migraine, kakhunyi, ou bien 

n khunyi n khonoma, j'ai 

mal à la tête. 



MON 



— 87 — 



MOU 



Mil, mengi. I wama mengi 
sarafé nma? veux-tu me 
vendre du mil? 

Milieu, tègi. Fa mukhu tègi, 
viens au milieu de nous. 

Millet, fundenyi. 

Minuit, kuè-tègi. 

Miracle, kabanako-fé, khari. 

Miroir, nini-mato (regarder 
l'ombre). 

Miséricorde, kini-kininya. 

Mission, Fotémoria ou Foté- 
moria. 

Missionnaire, foté-mori (Mon- 
sieur le marabout). 

Moelle, taré. 

Mœurs, coutume, dakhi, dèri. 

Moi, n, ntan. h tan na nigna. 
c'est moi qui l'ai fait. 

Moins, mu gbé... èmè. Kitabu 
gbé mu na nbè èmè atan, 
j'ai moins de livres que lui. 
A moins que, mène. 

Moitié, tègi. 

Mollet, khélenyi. 

Moment, béré. I fama mun 
béré? à quel moment vien- 
dras-tu? 

Mon, n, nnta. N fafé, mon 
père; nma ginè, ma femme. 

Monde, dunia. 

Monnaie, nafuli. Nafuli mu 
na nbè, je n'ai pas de mon- 
naie. 

Monsieur, foté; nom donné 
aux blancs et à tous les 



noirs habillés à l'euro- 
péenne. 
Mont, géya-di. 
Montagne, géya. Yi géya mu 

itékhi, cette montagne n'est 

pas haute. 
Monter, té. Té wuri ma, té 

wuri konn na, monte sur 

l'arbre. 
Montre, ktoki, wasu. 
Moquer (se), yélé. A y été ma 

nma, il se moque de moi. 
Morceau, pièce, pisi; un peu, 

di, dunké. Dugi pisi, un 

morceau d'étoffe; subé di, 

un morceau de viande ; tami 

dunké, un morceau de pain. 
Mordre, khin. Yi baré mikhié 

khinma} est-ce que ce chien 

mord ? 
Mort, fakha, et quelquefois tu. 
Mort, morte, fakha. Mangé 

batta fakha, le roi est mort. 
Mortel, le, tusé. 
Mortel, péché mortel, yunubi 

nakhan ni fakhama ou 

yunubi khungbé. 
Morve, mage. 
Morveux, mage kanyi. 
Mou, molle, borokho. 
Mouche, tige. Petite mouche, 

murumuntunyi. 
Moucher (se), nioè-fé. I nioè- 

fé, mouche-toi. 
Mouchoir, pogoti khunkhuri. 
Mouiller, bunda, Ikha 



NAG 



88 



NIE 



domma bunda, mouille ta 

blouse; n bundakhi, je suis 

mouillé. 
Mourir, fakha et iu. 
Mousser, khufa, Nma tugi- 

béré khufama, mon vin de 

palme mousse. 
Moustique, tasi. Tasi batta n 

khih to kuèra, les mousti- 
ques m'ont mordu cette nuit. 
Moustiquaire, tenda. 
Mouton, brebis, yakhè; bélier, 

kontonyi ou yakhè khamè. 
Moyen, fèrè, Kha fèrè na, s'il 

y a moyen. 
Muet, muette, bobo, dèiaré. 
Mugir, wâ. Ningé wâma, le 

bœuf mugit (pleure). 
Mur, grand mur, wulunyi; 

petit mur des galeries, bilt- 

khi. 
Mûr, mûre, mô, môkhi. Yi 

fugnè môkhi, cet ananas 

mûr. 
Murer, wulunyi ou bilikhi 

rafala, faire un mur. 
Murmure, munumunu. 
Murmurer, munumunufe. A 

munumunuma iun! il ne 

fait que murmurer! 
Mystère, misteri, mistri. 

N 

Nager, yé-masa. I fata yé- 

masadé? sais-tu nager? 
Nageur, yé-masa, Yé-masa 



fanyi naà mukhura, nous 

sommes bons nageurs. 
Nain, naine, mikhi khurun- 

khi. 
Naître, bèri. A bèri Futa, il 

est né dans le Fouta, 
Nappe, mèsa-dugi (étoffe pour 

la table). 
Narine, nioè. 
Nasique (la), couleuvre, bura- 

khê khifidé. 
Natte, dègi. È batta ékha dè- 

gié raloï, ils ont perdu leurs 

nattes. Natte très fine, kolmê 

ou kolimè. 
Naviguer, nièrê ba ma. 
Navire, kunki et aussi kungi. 
Nécessaire, il est nécessaire, 

a lan, a dakha. 
Nègre, khamè foré; négresse, 

ginè foré. 
Nerf, tangé. N batta n tangé 

bolon, je me suis coupé un 

nerf. 
Net, nette, khori. Malé khori, 
.du riz net; mengi khori, du 

mil net, pur. 
Nettoyer, laver, makha; na- 

mako, balayer. 
Neuf, neuve, nènè. Bankhi 

nènè na nbè, j'ai une mai- 
son neuve. 
Nez, nioè. A nioè a khonoma, 

il a mal au nez. 
Nid, tè. 
Nier, matendi, Munfèra i yi 



NOY 



89 — 



ODE 



matendima? pourquoi nies- 
tu cela? 
Niveau, lanmban-sé. 
Niveler, lanmban. A akha 

tandé lanmbanma, il nivelle 

sa cour. 
Nœud, koti. Koti kéren na- 

falla hé, fais un nœud ici. 
Noce, ginè futu khulunyi. 
Noir, noire, foro. Yi taré foro. 

ce chien est noir. 
Noircir, raforo, Nma sanki- 

rié raforo, noircis mes sou- 
liers. 
Nom, khili. I khili mundum 

soto? quel nom as-tu reçu? 
Nombril, khuli-furi (queue du 

ventre). 
Nommer, khili fala. 
Non, adé. I fama ? viendras- 
tu? Adé, non. 
Notre, won, mukhu; wofikha, 

mukhukha. 
Nôtre, wofigbé, mukhugbé. 
Nouer, koti. Munfèra a yi 

luti koti? pourquoi a-t-il 

noué cette corde? 
Nourrir, donsé fi, donner de 

la nourriture. 
Nous, wofi, mukhu, wofitan, 

mukhutan. 
Nouveau, nouvel, nouvelle, 

nènè. A nènè n'ara, il est 

nouveau. 
Noyau, khori. Mango khori, 

un noyau de mangue. 



Noyé, ée, dulakhi. A dulakhi, 

elle est noyée. 
Noyer, dula, radula. Siga yi 

gniari radula, va noyer ce 

chat. 
Nu, nue, ragéli. 
Nuage, lukhuL Lukhui 

khungbê mato, regarde un 

gros nuage. 
Nuit, kuè. Kuè batta so, la 

nuit est* arrivée; pendant 

toute la nuit, kuênien. 
Nuque, kohé. A n bonmbo n 

kobé ma, il m'a frappé sur 

la nuque. 



Obéir, khui sukhu. A mu a 
nga khui sukhuma, il n'o- 
béit pas à sa mère. 

Obéissance, khui sukhui. 

Obèse, furi khungbé kanyi. 

Obésité, furi khungbé. 

Objet, se, fé. 

Obscur, e, foré, foro. 

Obscurité, na t foré, na î foro 
(dans le noir). 

Observer, sukhu, ragata. Wo 
Alla kha tonyi sukhu, ob- 
servez la loi de Dieu. 

Obtenir, soto. I mun soto 
mangé ra? qu'as-tu obtenu 
du roi? 

Occident, sogé-gorodé, coucher 
du soleil. 

Odeur, khiri. Yi khiri gna- 



ORA 



— 90 



OU 



khun, cette odeur est bonne ; 

yi khiri gniakhu,, cette 

odeur est mauvaise. 
Œuf, khèlè. Fa iokhè-khèlè 

kéren na nbè, apporte-moi 

un œuf de poule. Tokhè- 

khèlè gninkhi, œuf à la 

coque. Tokhè-khèlè mayi- 

linkhi, omelette. 
Offense, fè-kobi, yunubi. 
Offenser, fé-kobi nigna. I 

nama fé-kobi nigna Alla ra, 

n'offense pas JDieu. 
Offrir, sarakhè ba, oftrir un 

sacrifice. 
Oindre, taré maso (mettre de 

l'huile sur). 
Oignon, yabè. 
Oiseau, khoni. Yi khoni bun, 

tire cet oiseau. 
Oisif, ve, walitaré. 
Ombrage, nini. 
Ombre, nini. Wofi siga nini 

ra, allons à l'ombre. 
Ombrelle, nini. N fakhi nini 

kéren saradé, je viens ache- 
ter une ombrelle. 
Omelette, tokhê-khèlè-mayi- 

linkhi. 
Oncle, sokho khamé. 
Ongle, bellakhè-khalé (écaille 

de la main). 
Or, khêma. Khèma kurnudè, 

une bague en or. 
Orage, tunnadè, de tornado, 

tornade. 



Orange, léfuré. Léfuré kéren 

fi nma, donne-moi une 

orange. 
Ordonner, commander, ya- 

mari, yamarikhi. 
Ordre, yamari. 
Ordure, gbi. Ndé yi gbi sa 

bé? qui a mis cette ordure 

ici? 
Oreille, tulL A batta a tuli 

khaba, il lui a coupé une 

oreille. 
Oreiller, khun-sasé. 
Orfèvre, khabi. 
Orgueil, mérèmérè. 
Orgueilleux, se, mérèmérèto. 
Orient, sogé-tédé, lever du 

soleil. 
Ornement d'autel, otel kha 

sosé. 
Ornement du prêtre, mèsi kha 

sosée. 
Ornement de l'église, sèli- 

bankhi sosé. 
Orphelin, e, kiniri. 
Os, khori. Yi khori fi baré 

ma, donne cet os au chien. 
Oseille, saniui, santu. 
Oser, lala. A mu lalama fafé, 

il n'ose pas venir. 
Oter, tongo. Nma limité 

tongo bé, ôte mon chapeau 

d'ici. 
Ou, ma. N a birign tongoma, 

ma, n mu sésé tongoma, je 

prendrai tout ou rien. 



PAI 



91 



PAR 



Où, mindé. I fafé na mindé? 

où est ton père? 
Oubli, nèmui. 
Oublier, nèmu. I nêmii ikha 

sèlima? as-tu oublié ta 

prière ? 
Oui, iyo, lyo, a na hé, oui, il 

est ici. 
Ouragan, tunnadè. 
Ouvert, e, rabikhi. Nadè ra- 

bikhi, la porte est ouverte. 
Ouvrage, wali. Wall gnon? 

l'ouvrage est-il fini? 
Ouvrier, ère, walikè ou wa- 

likè khamé, walikè ginè. 
Ouvrir, rabi. I de rabi, ouvre 

Xii bouche. 



Pagne, kufiira. Nma kufura 
batta bô, mon pagne est dé- 
chiré. 

Païen, ïenne, kafiri. 

Paillasse, butu. 

Paille, sakhè. Bankhi sakhè, 
une maison couverte de 
paille. 

Pain, tami. N ki tami ou 

i_ tami fi n ma, donne-moi 
du pain. 

Pain des Européens, lofu (peu 
usité). 

Pain de singe, kiri, l'accent 
est sur ki. 

Paître, dègé. Ningé khani è 



dègédé, fais paître les bœufs 

{de bouche, gé creuser). 
Paix, bonheur, hèri. Géré ra- 
. falla, faire la paix ; géré so, 

faire la guerre; paix! dun- 

du! 
Palétuvier, kinsi. 
Palmier, tugi. 
Palme, branche de palmier, 

tugi salonyi; tun-khori ou 

tugi-khori, amande de 

palme. 
Panaris, sensérenyi. 
Panier, débé. 
Pantalon, wantanyi. A gbifu 

akha wantanyi, il a fait 

dans son pantalon. 
Pape, papa ou foté mori 

mangé. 
Papaye, fofia. 
Papayer, fofia wuri. 
Papier, kèdi, kaïdi. 
Papillon, tokho-tokhoma, Yi 

tokho-tokhoma sukhu, at- 
trape ce papillon. 
Pâque, Pâki. 
Parabole, tali. Tali sa, pio- 

poser une parabole. . 
Paradis, arianna. 
Paraître, mini. Sogé batta 

mini, le soleil paraît. 
Parapluie, nini. 
Parce que, katugu, fénakha- 

ra, kabi. Kabi Alla wa- 

ma khon, parce que Dieu le 

veut. 



PAS 



92 



PEI 



Pardon, tubi. Tubi soto yu- 
nubié gbéfèra, c-btenir le 
pardon des péchés. 

Pardonner, tubi, khabari. 
Yandi, n tubi, pardonnez- 
moi, s'il vous plaît. 

Pareil, le, manigna. Nma 
limite manigna igbé ra, 
mon chapeau est pareil au 
tien. 

Parent, e, barenyi. 

Parenté, bareny. 

Paresse, kobinya. 

Paresseux, se, kobi. Yi iè- 
médi kobi, cette petite fille 
est paresseuse. 

Parier, bèiti. V^on bêiti ba- 
tankè kéren, parions une 
gourde. 

Parler, wèyen, wèkhè. Ndé 
wèyen ? qui a parlé ? 

Parloir, khoniè-baiïkhi (mai- 
son des étrangers). 

Parmi, tègi. 

Parole, khui, wèkhè, wèyen. 

Parrain, khunkha-fafé. I khun- 
kha-fafé ndé ra? qui est 
ton parrain ? 

Part, mabiri. Mabiri na 
mindé? où est ma part? 

Partager, takhun. Yi lé f urée 
takhun nani, partage ces 

- oranges en quatre. 

Partir, siga. I sigama mun 
béré? quand partiras-tu? 

Pas, trace, san-fokhi. 



Pas, négation, mu; ne pas, 

mu; pas encore, mumu. 
Passer, dangi, dangu. N mali 

dangifé khuré î, aide-moi à 

passer la rivière. 
Patate, patate, kundua. 
Pâte, moni khihdé. 
Pater, won Fafé. 
Patiente ! patiente ! / nu toro . 

i nu toro ! 
Patron, tokhoma. 
Patte, sanyi. 
Paume de la main, bellakhè 

kui (dedans de la main). 
Paupière, nia-khalé. 
Pauvre, toro mikhi, toro. 
Pavillon, kolori. Frens ko- 

lori, le pavillon français. 
Payer, sarè fi, d9ni fi. I nma 

dont fi nma, paye-moi tes 

dettes. 
Pays, bokhi. Soso bokhi, le 

pays des Sosos; Frens bo- 
khi, le pays des Français. 
Peau, kiri, les deux syllabes 

sont également longues. 
Péché, yunubi, fé-kobi (chose 

mauvaise). 
Pécher, yunubi raba, yunubi 

nigna. 
Pêcher, yakhèé sukhu. N siga 

yakhèé sukhudé, je vais 

pêcher. 
Peigne, , safiti. Ikha sahti 

nokhokhi, ton peigne est 

sale. 



PER 



93 



PIE 



.Peigner (se), khunyi santi 
Pêle-m êle, gniatiri-gniatiri. 

gnia tri-gnia tri. 
Peler, mabô Yi léfuréé ma- 

bô nbè, pèle-moi ces oranges. 
Pelure, lêgi. Léfuréé lègi, 

pelure d'oranges. 
Pencher (se) félefi. 
Pendant, ta, to. A to nu na 

bé, pendant qu'il était ici. 
Pendre (se), singan. A akan 

singan, il s'est pendu. 
Pénitence, pénitensi. 
Pensée, magnakhunyi. 
Penser, magnakhun. I mun 

magnakhunma ? à quoi 

penses- tu? 
Percer, futa, tumba. N batta 

khibenyi fiita, j'ai percé la 

planche. 
Perdre, loi, raloï. Nma khuli 

loi. ma canne est perdue. 
Perdrix, dommè. Akha dom- 

mé batta tuban, sa perdrix 

s'est ^envolée. 
Perdu, loï, loïkhi. 
Père, fafé, fafa. I fafé fura- 

khi ? est-ce que ton père est 

malade? grand-père, tanun; 

beau-père, bitanyi. 
Péril, masibo? I nama masi- 

bo fen, ne cherche pas le 

péril. 
Périr, mourir, fakha. 
Perle, bunsé. 
Permettre, ce mot se traduit 



par pouvoir, dire ou par que 

suivi du verbe que permettre 

précède. Akha siga, . qu'il 

parte ; a noma siga, il peut 

partir, pour: je lui permets 

de partir. 
Perroquet, kaloé, kalo. 
Personne, quelqu'un, mikhi; 

quiconque mikhi ô mikhi. 
Pervertir, fé-gniakhi tinka. 
Peser, manigna. Nma foré 

manigna, pèse mon caout- 
chouc. 
Pet, lé. 
Péter, lèfii. 
Petit, e lamma, di, khurun, 

khunkhuri. 
Peu, un peu, dondondi. N 

wama dondondi khon, j'en 

veux un peu. 
Peur, gakhu; avoir peur, 

gakhu. I nama gakhu, n'aie 

pas peur. 
Peut-être, y'ukhu, amani- 

gna. 
Pied, sanyi. È batta a sanyi 

kéren bolon, ils lui ont 

conpé un pied. 
Pied d'un animal tué, koro- 

manyi. 
Piège, gailtanyi. 
Pierre, gèmè. Gèmè gbé na bé, 

il y a beaucoup de pierres ici. 
Pierre à aiguiser, sé-raluban- 

gèmè. 
Pierre (nom propre), Pétri. 



PLA 



— 94 — 



PLU 



Pigeon, gabé; pigeon vert, 

korasa. 
Piler, din. Malé dih, piler 

du riz. 
Piller, se birign tongo, prendre 

tout. 
Pilon, wulunyi. 
Pincer, dogotin. Ndé n dogo- 

tin ? qui m'a pincé? 
Piment, gbengbé. Bengbé mu 

na supu î, il n'y a pas de 

piment dans la sauce. 
Pintade, kangé. 
Pipe, pèpui. 
Piquant, e sokhokhi. 
Piquer, sokho. Tumbéé batta 

n sokho, les épines m'ont 

piqué. 
Pirogue (petite), gbafiké. Akha 

gbanké loi, sa pirogue est 

perdue. 
Pisser, kholifu. 
Pistolet, pistoli. 
Place, endroit, yiré : siège, 

dokhosé. 
Placer, sa. A sa i kolama, 

place-le à ta gauche. 
Plaie, //. 
Plaire, s'il te plaît, s*il vous 

plaît, yandi. 
Plaire, kénen. Kha i kénen, 

s'il te plait. 
Plaisant, ante, k^nenkhi. 
Plaisanter, fulufuL^' fulufulu 

wèyen fala. 



Plaisaterie,n fulufulu wèyenyi, 

fuluulu wèkhé. 
Plaisir, gniakhalinyi. 
Planche, khibenyi. 
Plant, sèfu. N fakhi léfuréé 

ra sèfu dakhi, j'apporte des 

plants d'orangers. 
Planter, sèfu. Siga léfuréé 

sèfudé, va planter des oran- 
gers. 
Plat, plèti. A batta plèti 

firign kana nbè, il m'a cassé 

deux plats. 
Plein, e, rafékhi. 
Pleurer, wâ. A wâma do- 

khodé wuyakhi, il pleure 

souvent. 
Pleuvoir, il pleut, tulè fama; 

il pleuvra, tulè fama fade, 

ou tulè fama y a ; il a plu, 

tulè batta fa. 
Plier, mafilin. Nma dugi 

malifin, plie ma couverture. 
Plonger, dula. 

Pluie, tulè, et tunè qui est 
moins usité. 

Plume pour écrire, faite d'une 
tige d'herbe, kalé ; plume 
ordinaire, sèbè-sé. 

Plume d'oiseau, khoni khabé. 

Plumer, magburan. Yi khoni 
magburan, pîume cet oi- 
seau. 

Plus loin ou éloigne-toi, / 
makuya. 



POR 



95 



POU 



Plus près ou approche-toi, / 

makoro. 
Plusieurs, wuyakhi. 
Poche, pogoti. Yi sa nma po- 

goti, mets cela dans ma 

poche. 
Poignard, dègèma, tanmba- 

muri. 
Poignet, bellakhè-konnyi. 
Poil, khabé, Khabé na a bel- 

lakhè ma, il a du poil sur 

la main. 
Pointe, rantuma. 
Poison, khonè. Yi khamè 

battu khonè fi a ma, cet 

homme lui a donné du poi- 
son. 
Poisson, yakhè, l'accent est 

sur y a ; dans yakhè. brebis, 

l'accent est sur khè. 
Poitrine, kangé. A kàngé 

bonmboma, il se frappe la 

poitrine. 
Poivre, gbengbé fikhè. 
Poivrier, gengbé fikhè sasé. 
Pommade, pomati. 
Pondre, khèlè sa. Yi tokhè 

batia khèlè sakhan sa, cette 

poule a pondu trois œufs. 
Pont, falé. Falé batta gira, 

le pont est détruit, cassé. 
Porc-épic, sagalé. 
Port, bakidè. 
Porte, nadè. Nadè ragèli, 

ferme la porte; nadè rabi, 

ouvre la porte. 



Porter, khani. Yi kèdi khani 
komandanti bè, porte cette 
lettre au commandant. 

Porteur, koté-khani; des por- 
teurs, koté-khanié. 

Portrait, manignè. 

Poser, dokho. Ikha di dôkho 
bokhi, pose ton enfant par 
terre. 

Posséder, se tourne par être 
à... 

Pot, fègnè, poii. 

Poteau, kinki. 

Pou, kari. Kari fakha, tuer 
des poux ; kari f eh, chercher 
des poux. 

Pouce, bellakhè-kura. 

Poudre, fugni. Finkaré fu- 
gni, de la poudre à fusil. 
Fugni woli, tirer des coups 
de fusil en l'air; poudre à 
tabac, lubi; poudre faite 
avec des haricots sauvages 
et qui remplace le poivre, 
kenda. 

Poule, tokhè. Yi tokhè fura- 
khi, cette poule est malade. 

Poulet, tokhè-di. 

Poumon, yofè. A yofé a kho- 
noma, il a les poumons 
attaqués. 

Pour, bè. Sèli mukhubè, prie 
pour nous. 

Pourquoi (c'est), nan'ara. 

Pourrir, boro. Wofi nu fakha 
won faté boroma, après 



PRE 



96 



PRO 



notre mort notre corps pour- 
rira. 

Pourriture, fukhi. 

Pourpier, gnènè-tuli (oreilles 
de rats). 

Pousser, faire avancer, raditi; 
germer, hula, soli et gninyu 
pour les branches. 

Poussière, khubê. I khubé 
ratéma, tu fais de la pous- 
sière. 

Pouvoir, nô. N mu noma, je 
ne puis pas; nô na nbè, 
j'ai le pouvoir. 

Pratiquer, garder, ragata. 

Précéder, précède-moi, siga 
n niara. 

Prêcher, kabandi. A Yésu- 
Krist kha dinè kabandi- 
ma, il prêche la religion de 
Jésus-Christ. 

Précipice, yili. 

Prédicateur, kabandiba. 

Prédire, comme dire. 

Premier, ère, singé. 

Prendre, tongo. Siga lalaé 
tongodé, va prendre les avi- 
rons; prendre garde, kota. 

Préparer, sara, gnaélan, 
gnaélankhi. Mèsa gnaélan, 
prépare la table. 

Prés, fèma, makorokhi. A 
makorokhi bé ra, il est 
près d'ici ; wuri fèma, près 
de rarb:e. 

Présenter, montrer, masefi. 



Préserver, tanga. Alla kha i 
taiïga fé-kobima ! que Dieu 
te préserve de tout mal! 

Presser (se), khulun, mafura. 

Presser, fouler, détefi, ma- 
déten. 

Prêter, yéfu. N yéfu ikha 
lengé, prête- moi ta calle- 
basse. 

Prêtre, fotémorl (foté, mon- 
sieur, mori, marabout). 

Prier, sèli. Sèli Alla khon nbè, 
prie Dieu pour moi. 

Prière, sèli. Ikha sèli raba to 
gèsègè? as-tu fait ta prière 
ce matin? 

Principalement, agbengbenyi. 

Priser, yambè raté. 

Prison, géli. A sigama géli î 
il va en prison. 

Privé (être), je suis privé de 
pain, tami mu na nbè, je 
n'ai pas de pain. 

Prix, récompense, saré ; prix 
de vente, doni. 

Prodige, kabanako-fé. 

Procès, comme jugement, kiti. 

Prochain, bore. A lan wofi- 
kha won bore rafafi èmè 
wofi yatti, nous devons ai- 
mer notre prochain comme 
nous-mêmes. 

Profond, e tilifi. Yi dabonyi 
tilin bé, cette rivière (salée) 
est profonde ici. 

Promener (se), manière. Woà 



PUR 



— 97 



QUE 



siga won manier èdé, a' Ions 
nous promener. 

Promesse, laïri. 

Promettre, laïrU siikhu. 

Prophète, annabi. 

Propre, pur, e, séniefi. Nma 
domma séniehkhi, ma che- 
mise est propre. 

Piotéger, kanta. Woà kanta- 
mélèké won kantama ma- 
sibo niara, notre ange gar- 
dien nous protégera contre 
les dangers. 

Piunier (espèce de prunier 
sauvage), sugé. 

Puce, baré-kari (pou de chien). 

Publiquement, kénenma. 

Puer, khiri gniakhu. 

Puiser, ha. A batta siga yé 
badé, il est parti puiser de 
l'eau. 

Puissance, nô. A nô sotokhi, 
il est puissant, il a de la 
puissance. 

Puits, ye-yili. 

Punaise, kuguri. Nma sadé 
rafékhi kugurié ra, mon 
lit est plein de punaises. 

Purgatoire, purgaiori. 

Purge, purgatif, furi-ranièrè- 
séri. 

Purger, furi ranièrè-séri tongo 
(prendre une médecine (séri) 
qui fait marcher (ranièrè) le 
ventre (furi). 



Pus, fukhi. Fukhi batta mi- 
ni? est-ce qu'il est sorti du 
pus? 



Quai, bakidè. Siga bakidè ra, 
va au quai. 

Quand, lorsque, to ; quel mo- 
ment, miin béré. 

Quarante, tongo-nani. Khi 
tongo-nani, quarante jours. 

Quarantième, tongo -nanindé. 

Quatorze, fu nun nani. 

Quatre, nani. N wama kola 
nani khon, je veux quatre 
colas. 

Quatre - vingts, tongo - solo- 
masakhan. 

Quatre-vingtième, tongo-solo- 
masakhandé. 

Quatrièmement, a nanindé. 

Que, nakhan. Dunia Alla 
nakhan nafalla, le monde 
que Dieu a fait. 

Que, combien, yéri. Mikhi 
yéri na Alla kéren? com- 
bien de personnes en Dieu? 

Quel, quelle, miindun. 

Quelque, ndé. A wama se 
ndé khon, il veut quelque 
chose. 

Quelquefois, bérendé. N si- 
gama na bérendé, j'y vais 
quelquefois. 

Quelqu'un, quelqu'une, ndé. 

Question, makhorinyi. 

' 7 



RAC 



RAN 



Questionner, makhorin, tna- 
khorinyi ti, 

Queue, khuli Baré tongo a 
khuli ma, prends le chien 
par la queue. 

Qui, relatif, nakhan: qui, in- 
terrogatif, ndé. Ndé na bè? 
qui est là? 

Quiconque, ndé ô ndé. Ndé ô 
ndé mu walima a mu se 
donma, quiconque ne tra- 
vaillera pas ne mangera pas. 

Quinze, fu nun suli. 

Quinzième, fu nun sulindé. 

Quitter, lu. A battu a fafé 
lu, il a quitté son père. 

Quoi, mun. I wama mun 
khon ? que veux-tu V 

Quoi que, quoi qu'il arrive je 
viendrai, a lu kî ô kî n 
fama. 

R 

Rabaisser, ragoro. Yi salonyi 
ragoro, rabaisse cette bran- 
che. 

Rabot, plèni. 

Raboter, plèni. I mu yi khi- 
benyi plèni, lu n'as pas 
raboté cette planche. 

Raboteur, plèni-ii. 

Raccommoder, madègè, Nma 
domma madègè, raccom- 
mode ma blouse. 

Raccoucir, radunké. 

Racheter, délivrer, khunsara; 



acheter de nouveau, sara 

sonon. 
Racine, sonsê. Sonsé birign 

gburan, arrache toutes les 

racines. 
Raconter, madokho. Ikha nièrè 

Frens bokhi madokho nbè, 

raconte-moi ton voyage en 

France. 
Radis, radi. 
Rafraîchir, rendre froid, ra- 

khimbélL 
Raie, khunyi-kira. Kira ra- 

falla n khunyi, fais-moi une 

raie sur la tête. 
Raie, poisson, kulé-yakhè. 
Railler (se), yélé. A yéléma 

nma, il se raille de moi. 
Raison, tu as raison, / nondi. 
Râler, magaga. A ni magaga, 

il râle, il est sur le point de 

mourir. 
Rallonger, rakuya. Yi luti 

rakuya, rallonge cette 

corde. 
Ramasser, malan. Wo^^batta 

wuri malan ? avez - vous 

ramassé du bois? 
Rame, lala. Lalabaé na min- 

dé? où sont les rameurs? 
Ramener, fa.ra, comme ap- 
porter. 
Ramer, lala ba. Munfèra i mu 

lala bama kî fanyi? pour- 
quoi ne rames-tu pas bien? 
Rang, lèni. Wo siga lèni ra, 



REC 



REG 



allez en rang, wo ii lèni ra. 
mettez-vous en rang. 

Rapide, nakhan nièrè mafiiré, 
celui qui marche vite. 

Rapiécer, rombo sa. 

Rappeler, appeler de nouveau, 
rakhili; faire ressouvenir, 
ratu; je me rappelle, a 
batta bira n furi î (il est 
tombé dans mon ventre) ou 
a batta ratu nma. 

Rapprocher, makoro sonon. 

Raser, bi. N dè-khabé bi, 
coupe-moi la barbe ou rase- 
moi. 

Rasoir, nabayè. 

Rassasier, luba. I luba ? es-tu 
rassasié? 

Rasseoir, dokho sonon. 

Rat, ngnènè. Balê, rat qui 
se nourrit d'amandes de 
palme. 

Râler, tantan. Nma finkaré 
tantan, mon fusil a raté. 

Rattacher, khiri sonon. 

Ravaler, ragérun sonon. 

Reboucher, rasunsa sonon. 

Receler, lukhun. I nama ikha 
yunubié lukhun, ne recèle 
pas, ne cache pas tes péchés. 

Récemment, mu rakuya. 

Recevoir, soto. N batta man^è 
soto n khonyi, j'ai reçu le 
roi chez moi. 

Réchauffer, rafura. Subé ra- \ 



fur a y a koss, réchauffe la 
viande tout de suite. 

Récolte des arachides, kansi 
matongo béré ; récolte des 
mangues, mango matongo 
béré. 

Recommencer, folo sonon. I 
man khaï. recommence en- 
core. 

Récompense, sarè. I saré so- 
toma, tu obtiendras une ré- 
compense. 

Récompenser, sai é fi. 

Reconnaître, connaître, kolon. 
I n kolon? me reconnais- 
tu? 

Reclouer, rantuma banmban 
sonon. 

Recoudre, dègè sonon. 

Récrire, sèbè sonon. 

Reculer, magbilefi. 

Redemander, makhorin so- 
non. 

Rédempteur, Khunsarama. 

Redescendre, goro sonon. 

Redire, fala sonon. 

Refaire, rafalla sonon, nigna 
sonon. 

Réfléchir, penser, magna-khun; 
examiner, fasari. 

Refroidir, rakhimbéli sonon. 

Refuser, mu tin, matendi. A 
mu tinkhi fade, il refuse 
de venir. 

Regarder, mato. Mèni mato, 
regarde là-bas. 



REM 



— 100 — 



REQ 



Règne, yamanè. Matigé ya- \ 
manè bui, sous le règne du j 
roi. 

Regretter, ragniakhu, kho- \ 
no, khonokhi. 

Rehausser, hausser de nouveau, 
raté sonon. 

Reine, mange-ginè, 

Reins, hulé. 

Rejeter, rawolL 

Réjouir, gniakhalin. N gnia- 
khalinkhi i tofé, je suis ré- 
joui de te voir. 

Religion, dinè. Momodii kha 
dinè, la religion de Mnlio- 
met. 

Remède, séri 

Remerciement, khonyèmama. 

Remercier, khonyèmama sa. 
Alla khonyèmama sa, re- 
mercie Dieu. 

Remettre, sa sonon. Nma ki- 
tabu' sa sonon a sadé, le- 
mets mon livre à sa place. 

Remonter, té sonon. 

Remplacer, tidé tongo. pa n 
tidé tongo bé, viens, rem- 
place-moi. 

Remplir, rafé. Nma tèli rafé 
yé ra, remplis ma gargou- 
lette d'eau. 

Remporter, khani sonon. 

Remuer, mamokho. N mu 
noma yi gèmè mamokhodé, 
je ne puis pas remuer celte 
pierre. 



Rencontrer, naralan N na- 
ralan mangé ra to gèsègè, 
j'ai rencontré le roi ce matin. 

Rendez-vous, lanyi. 

Rendre, // sonon. 

Renfermer, ragèli. Baré ragèli 
bahkhi f, renferme le chien 
dans la maison. 

Renier, matendi. A batta a 
marigi matendi, il a renié 
son maître. 

Renouer, rakoti sonon. 

Reritrer, faire entrer, raso. 

Renvoyer, khè sonon, rassam- 
ba sonon. 

Répandre, rafili. Yé rafili nma 
bahkhi î, répands de l'eau 
dans ma chambre. 

Repentir, khono, ragniakhu. 

Repartir, siga sonon. 

Repasser, dahgi sonon 

Répéter, fala sonon. Ikha 
kharan-sé fala sonon, ré- 
pète ta leçon. 

Replier, mafilin sonon. 

Répondre, yabi. N yabi ma- 
furé, réponds-moi immédia- 
tement. 

Réponse, yabi. 

Repos, malabu. 

Reposer, malabu. Won siga 
won malabudé mèni, allons 
nous reposer là-bas. 

Repousser, chasser, kéri. 

Reprendre, tongo sonon. 

Requin, saraki. 



REV 



— 101 — 



RON 



Réserver, garder, ragata. N 
a ragata ibè, je l'ai réservé 
pour toi. 

Résider, lu. N lu bé, je réside 
ici. 

Respecter, binya. 

Respirer, yengi. A yengima 
agbéra, il respire fortement. 

Ressortir, mini sonon. 

Ressusciter, tué rakélL 

Rester, lu. Lu bé, reste ici. 
Rester tranquille, rokhara. 

Retenir, on dit «ne pas laisser 
partir», nama rabolo. 

Retourner, gbilefi. 

Retrouver, buruku sonon. 

Réunion, lanyi; dumbu, réu- 
nion des chefs; dantègè, 
réunion au sujet d'un étran- 
ger à la suite de laquel'e il 
doit offrir des cadeaux aux 
chefs. 

Réussir, obtenir, soto. 

Rêve, khiyé. 

Réveiller, nakhunun. rakhu- 
nun. I n nakhununma wa- 
khati nani, tu m'éveilleras 
à quatre heures. 

Revenir, fa sonon. 

Rêver, khiyé sa. N khiyé si 
i ra to, j'ai rêvé à toi au- 
jourd'hui. 

Revoir, to sonon. 

Revoir, au revoir, won gè- 
sègè. 

Revoler, dérober de nouveau. 



mugna sonon; s'élever en 

l'air, tuban sonon. 
Revomir, bokhun sonon. 
Rhum, béré, accent sur la pre- 
mière syllabe. 
Rhume, mage, comme morve. 
Riche, banna. I bannakhi, tu 

es ijche. 
Richesse, bannanya. 
Rio - Nunez, Kakandé. Ka- 

kahdé kaé,' les habitants du 

Rio- Nu nez. 
Rio-Pongo, Ra-Ponka. Ra- 

Ponka kaé, les habitants du 

Rio-Pongo. 
Rire, yélé. Wo nama yélé, ne 

riez pas. 
Rivière d'eau salée, dabonyi; 

rivière d'eau douce, khuré. 
Riz cru, malé; ûz cuit, bandé ; 

riz en pajlle, malé-khéta; 

riz net, malé khori; riz cuit 

et sans sauce, bandé kan- 

bannyi. 
Rizière, malé khè. 
Robe, yambo. Yambo kéren 

sara nbè, achète- moi une 

robe. 
Roche, pierre, gèmè. 
Romain, Romaine, Romani. 
Rome, Roma, 
Rompre, igira. Tami, wuri 

igla, rompre du pain, un 

bâton. 
Ronge, tumbé. 
Rond, digilin. 



RUS 



102 — 



SAL 



Ronfler, karakhun. Ndé ka- 

rakhun yi kuèra na kî? qui 

a ronflé ainsi cette nuit? 
Ronger, don. Ngnènèé nma 

sankirié don, les rats ont 

rongé mes souliers. 
Rose, roza. 
Roseau, kakilè. 
Rosée, khini. 
Rosier, roza-wuri. 
Rôtir, mayilin. Yi tami di 

mayilin, rôtis ce morceau 

de pain. 
Rouge, gbéli. 
Rougir, rendre rouge, ragbéli; 

avoir honte, yagi. 
Rouille, kholinkholinyi. 
Rouiller, kholinkholin. Nma 

fine batia kholinkholin, 

mon couteau est rouillé. 
Rouler, plier en forme de 

rouleau, kuntan, makiintan. 
Route, kira. Thia kira na 

mindé? où est la route de 

Thia? 
Royaume, mahgè-ta (la ville 

du roi) ou yamanè. 
Ruche, dèkè. Dèkè batta bira, 

la ruche est tombée. 
Ruisseau, khuré-di. 
Ruminer, sakhè don. 
Ruse, mayendenyi. 
Rusé, kota. Yi didi kota tun, 

cet entant est très rusé. 



Sa, a, akha. A nga, sa mère; 

akha débé, son panier. 
Sable, mèyenyi. Kunki do- 

khokhi mèyenyi ma, le ca- 
not est assis sur le sable. 
Sabre, dègèma. 
Sac, bèki. Yi sa ikha bèki t, 

mets cela dans ton sac. Sac 

en cuir ou sac de voyage, 

labè. 
Sacrement, sakramenfi. 
Sacrifice, sarakhè. Mèsi sa- 

rakhè, le sacrifice de la 

messe. 
Sacrifier, sarakhè ba. 
Sage, tranquille, khuru. 
Saint, namiomé. 
Saint-Esprit, Namiomé -Kha- 

khili. 
Saisir, tongo. A tango a bel- 

lakhè ma, saisis-le par le 

bras. 
Saison, bonne saison, sogé- 

furé; mauvaise saison, 

nièmè. 
Salaire, saré. 
Sale, nokho. Soséé nokhokhi, 

des habits sales. 
Saler, fokhè sa. 
Saleté, khosi, khosinya. 
Salir, nokho, manokho, khosi. 
Salière, fokhè-sasé. 
Salive, dè-yé (eau de la 

bouche). 



SAV 



103 — 



SEJ 



Saluer, khèbu. Mangé khèbu, 

salue le roi. 
Salut, khèbui. 
Salutation, khèbui. 
Samedi, simiti. 
Sanctifier, ni séniefi. Na- 

miomé-khakhili wofi ni sé- 

nietima, le Saint-Esprit nous 

sanctifie. 
Sandale, sankiri. 
Sang, wuli. Wuli minima a 

nioè, il saigne du nez. 
Sanglier, burun-khosé, porc 

des broussailles. 
Sangloter, wâ. 
Santé, yalanya. 
Satan, Sétani, Sentani. Sê- 

tani gniakhu, Satan est 

mauvais. 
Satisfaction, saiisfaksioni. 
Satisfaire, plaire, kénen. 
Satisfait, e, content, e, gnia- 

khalinkhi. 
Sauce, supu, supui. 
Sauter, tugan, tuban. 
Sauterelle, sunbenyi. 
Sauvage, kafiri; de nature 

sauvage, insoumis, tayo. 
Sauver, nakissi, rakissi. 

Yésu - Krist won nakissi, 

Jésus - Christ nous a sau- 
vés. 
Sauveur, Rakissima. 
Savant, e, fé-kolon mikhi. 
Savoir, kolon. I soso khui 

kolon ? sais-t'J le soso ? 



Savon, safunyi. Yi ginè fata 

safunyi rafalladé, cette 

femme sait fair du savon. 
Savonner, safunyi so. 
Savourer, nèmunému. 
Scie, sèia. 

Schelling. silini; deux schil- 
ling, doma kéren; douze 

sous, solofé. 
Science, fékolonya. 
Scier, sera. Yi khibenyi sera. 

scie cette planche; sera ti, 

scie, de scier. 
Scorpion, buntèli. Buntèli 

batta n bun, un scorpion 

m'a mordu. 
Se, a, atan. 
Seau, yé-sasé. 
Sec, sèche, kharé, khara. Yi 

wuri mu kharakhi, ce bois 

n'est pas sec. 
Second, e, firignndé. 
Sçcouer, kuyukuyu, yuguyu- 

gu, mamokho. 
Secourir, mali. Siga, Alla i 

malima, va en paix, Dieu te 

secourra. 
Secours, mali, malinya. 
Secret, dumbu. Dumbu ra- 

gata, tenir un secret. 
Séduire, tromper, mayendefi. 
Sein, kangê. 
Seize, fu nun sèni. 
Séjourner, bu. I batta bu bé? 

as-tu séjourné longtemps 

ici? 



SER 



104 



SIX 



Sel, fokhè. N wama fokhè 
khon, je veux avoir du sel. 

Semaine, lokhè-khun. 

Semblable, manigna, mani- 
gnakhi. 

Semence, sensi. 

Semer, sensi si, si. Yoka, ka/îsi 
si, semer du manioc, des 
arachides. 

Sénégal, Sénégali. 

Sentier, kira-di. 

Sentir, khiri-mè. 

Séparer, takhun. A fanyié 
nun a-gmakhié takhmima, 
il séparera les bons a'avec 
les méchants. 

Sept, solo-féré. Khi solo-féré 
na lokhè-khun kéten î, il y 
a sept jours dans une se- 
maine. 

Septième, solo-féréndé. 

Septièmement, a solo-féréndé. 

Serein, kunda. 

Serment, kali. Kali raba, faire 
serment. 

Serpe, serpette, konè. 

Serpent, bokhimasé ; de se 
chose, ma sur, bokhi la 
terre. 

Serpent noir, bori. 

Serrer, presser, détefi. A n 
bellakhè détefi, il m'a serré 
la main^ 

Servant, boïdi khamé; ser- 
vante, boïdi ginè. 

Servir, buiti; il signifie sur- 



tout les soins donnés aux 

enfants. 
Serviteur, boïdi. 
Ses, a, akha. A a bellakhè 

makhama, il lave ses mains. 
Sésame digignenyi. 
Seul, seule, kéren pet, kéren. 

N kéren pet n'ara, je suis 

seul. 

Seulement, gbansan, pet, 

péti. 
Sevrer, dèba (tirer la bouche), 

dèba khignè ra. 
Si, kha. Kha tulè fa, s'il 

pleut. 
Siège, dokhosé (chose pour 

s'asseoir). 
Sien, sienne, agbé. 
I Sierra- Leone, Salon', Sierra- 
Léonnais, Salon^ka. 
Siffler, kolin. Ndé kolin? qui 

siffle? accent sur ko. 
Sifflet, kolin- se. Kolifi-sé 
kéren nafalla nbè, fais- moi 
un sifflet. 
Signe, marque, fokhi; sign 
\ de la krua, signe de la Croix. 
I Silence! dundu! Wo dundu, 
\ garde le silence. 
: Simo, société secrète, Simo. 
j Simon, Simon. 
Singère, nondi, qui dit vrai. 
Singe, kulé. Kulé-di, un petit 
! singe. 
I Sinon, mène. 
I Six, séni, senni. 



SOR 



105 



SOU 



Sixième, sénindé. 
Sixièmement, a-sénindé. 
Société, malanyi, lanyi. 
Sœur aînée, tara ginè; sœur 

plus jeune, khunya ginè; 

sœur, une religieuse, foté 

mori ginè. 
Soif, yé-kholi. Yé-kholi nma, 

j'ai soif. 
Soigner, yengisa, buiti. 
Soir, nimaré. I nimaré, je te 

souhaite le bonsoir. 
Soirée, nimaréra. N fama 

mmaréra, je Viendrai dans 

la soirée. 
Soixante, tongo-séni. 
Soixantième, tongo-sénindé. 
Sol, terre, bokhi. 
Soldat, korogba. Korogbaé 

baiia mikhi kéren fakha. les 

soldats ont tué un homme. 
Soleil, sogé. Sogé fura, le 

soleil est chaud ; sogé goro- 

ma, le soleil se couche. 
Sommeil, khi-kholi; maladie 

du sommeil, khi-kholi- 

khondi. 
Son, a, akha. 
Songe, khiyé. 
Sonner, sonner la cloche, to- 

lonyi bonmbo. 
Sorcier, ière, bendi, kuèra- 

mikhi. 
Sorte, espèce, sila. 
Sortie, minidé. 



Sortir, nîini; faire sortir, ra- 
mini. 

Sot, te, dakhu, dakhukhi, da- 
khui. 

Souffler, souffle sur le feu, 
tè rafé; souffle sur la chan- 
delle, dolé rakhuben; on 
dit aussi tè félun, souffler 
sur le feu. 

Souffrant, e, toro, khono- 
khi. - 

Souffrir, toro, khono. Mindê 
i khonoma? où souffres-tu? 

Souiller, salir, khosi. 

Soûl, soûle, sisi, sisikhi. I 
sisikhi munféra? pourquoi 
es-tu soûl? 

Soulever, rakéli. Yi gèmè 
rakéli, soulève cette pierre. 

Soulier, sankiri. 

Soumettre, remporter une 
victoire sur, nô soto . . . 
khumma. 

Soupçonner, penser, croire, 
lakh'ara, l'ara, la ra, lama. 

Soupir, yengi. 

Soupirer, yengi. Munfèra i 
yengima? pourquoi sou- 
pires-tu? • 

Sourcil, nia-khabé. 

Sourd, e, tulitaré. 

Sourire et rire, yélé. 

Soutane, foté mori domma. 

Souvenir, pensée, magna- 
khun 

Souvent, dokhodé wuyakhi. 



SUR 



— 106 — 



TAM 



Spectre, bèri gniakhi, mauvais 

esprit. 
Squale, scie, kafiki. 
Statue, gèmè-mikhi. 
Stérile, di-bèritaré (privée 

d'enfants). 
Stupide, khakhilitaré, ou privé 

d'esprit. 
Suave, gnakhun. 
Subtil, e, borokho. 
Sucer, bèsu. 
Succéder, tidé tongo (prendre 

la place). 
Sucre, sukari. 
Sucré, e, mèkhèmèkhen. 
Sucrier, sukari-sasé. 
Suer, kuyé furé mini. Kuyé 

furé minima a ma, il sue. 
Sueur, kuyé-furé. 
Suffire, lan. A lan, na lan, 

cela suffit. 
Suffisant, e, lan, lankhi. 
Suffoquer, kétun. 
Suie, turi. 
Suivre, bira fokhira; suivre 

par amour, se donner à 

quelqu'un, bala. 
Sujet, sujette, mikhi, mikhié. 

Mangé kha mikhié, les sujets 

du roi. 
Supporter, khani, rakhan. 

Toréé rakhan, supporter les 

souffrances. 
Sur, ma, khiimma. Mésa 

khumma, sur la table. 



Sûr, sûre, certain, nondi. 
Nondin'ara, c'est sûr, c'est 
certain. 

Surmonter, nô soto... khum- 
ma. 

Surtout, agbengbenyi. 

Suspendre, baku. Nma limité 
baku koréra, suspends mon 
chapeau en haut. 

Symbole, la-féé. 



Ta, /, ikha. 

Tabac, yambé. Min-yambè, 
tabac à fumer; yambé-fu- 
gni, tabac à priser. 

Tabatière, tolé, l'accent est to. 

Table, mésa. Mésa mafurukhu, 
essuie la table. 

Tableau de peinture, kédi- 
mikhi-sébékhi khungbé ; ta- 
bleau noir, khibenyi-sébè- 
dakhi; tableau de lecture, 
kharan-kédi. 

Tabouret, dokhosé, tinkhinyi. 

Tache, nokhé. 

Tacher, nokho, manokho. 

Taie d'oreiller, khun-sasé dom- 
ma. 

Taire, dundu. Dundu, tais- 
toi. 

Talon, sahkobé. 

Tam-tam, kirinyi. 

Tambour, dundunyi. 

Tambouriner, dundunyi mo- 
kho, 



TER 



107 



TOM 



Tante, sokho ginè. 

Tapade, khandè. 

Tapage, sonkho. 

Tapager, sonkko raté. 

Tape, taper, bonmbo. 

Tarder, rester en arrière, lu 

khambi. 
Tas, malanyi, malan. 
Tasse, kopi, ti-kopi. 
Taureau, ningé khamè di. 
Te, /, itan. 
Teigne, baré-gbi. 
Teigneux, euse, baré-gbi 

kanyi. 
Teindre, teinture, garé. Nma 

domma garé, teinds mon 

habit. 
Témoignage, sérinya. 

Témoin, séré, se ri. Isérigon ? 

où est ton témoin? 
Tempête, tunnadè. 
Temps, béré, tèmu. Na béré- 

ma, en ce temps-là. 
Tendre, borokho. Fa burakhè 

borokhokhi ra nbè, apporte- 
moi des feuilles tendres. 
Tenir, sukhu. 
Tente, nanninyi. 
Tenter, mayendefi. Sétani wo 

mayendeàma, le démon vous 

tentera. 
Terminer, gey. I gey ik h 

walima? as-tu terminé ton 

ouvrage ? 
Termite, bogbokhi. 



Terrain, bokhi. Mangé bokhi 
nafi bé ra, ceci est le ter- 
rain du roi. 

Terre, monde, dunia; terre, 
pays, bokhi; terre dont on 
se sert pour faire les mai- 
sons, les cases, bendè. 

Terreur, gakhu. 

Terrible, magakhu. 

Tes, / ikha. 

Tête, khunyi. A khunyi a 
khonoma. il a mal à la tête. 

Téter, khignè min. 

Thé, ti. Ti fin ma mifi dakhi, 
donne-moi du thé à boire. 

Thomas, Tomassi. 

Tien, tienne, igbé. 

Timide, gakhu. 

Tire-Bouchon, koroki-ba-sé. 

Tirer, tirer à soi, bendu; ti- 
rer un coup de fusil, finkaré 
woli. 

Tisane, séri. 

Tison, té-wuri. Siga té-wuri 
tongo méni, va chercher un 
tiso là-bas. 

Titubant, e, firifara. 

Toi, /, itan; toi-même, itan, 
i-yatti, i-yettè, 

Toile, dugi-fikhé. 

Toit, toiture, bahkhi - khum- 
ma. 

Tombeau, tombe, furunkum- 
mè, nia-khi (de nia œil, khi 
dormir). 

Tomber, sifi, bira. Akha bafia 



TOU 



108 ^ 



TRA 



khi bira, sa maison est 
tombée. 

Tomber, yolon, en parlant des 
feuilles ou des graines. 

Ton, /, ikha. I nga, ta mère; 
ikha gniari, ton chat. 

Tonneau, fifa. Fifa rasansa, 
bouche le tonneau ; fifa ra- 
tala, débouche le tonneau. 

Tonner, galanyi sonkhoma 
(le tonnerre fait du bruit). 

Tonnerre, galanyi. 

Tordre, bunàu. Yi soséé ban- 
da, tords ces habits. 

Tordu, e, bundukhi. 

Torpille, poisson, miri ou miri- 
miri. 

Tort, avoir tort, béten, béten- 
khi. 

Tortue, kurè. 

Tortueux, se, dèlinmè, dèlin. 

Toucher, mokho, mamokho. 
N bellakhè mamokho. tou- 
che-moi la main. 

Touffe d'herbes, kuri. 

Toujours, abada, béré 6 béré. 

Toupie, tunti. 

Tour, ia-té. 

Tourbillon, siri. I kota. siri 
na bé, prends garde, il y a 
un tourbillon ici. 

Tourmenter, gniakhankata. 

Tourner, mafindi. I mafindi, 
tourne-toi ; tourner, en par- 
lant d'une toupie, khn. 

Tournoyer, firi-firi. 



Tourterelle, kembérenyi. 
Tousser, takhun. N takhun 

kuè birign na, j'ai toussé 

toute la nuit 
Tout, toute, birign. 
Tout a coup, furleh: tout à 

fait, gbérétu. 
Toux, takhunyi. Takhunyi 

batta a sukhu, la toux l'a 

pris. 
Trace, fokhi; marque de pas, 
! fokhi, safitidé. 
Tracer un chemin, kira ma- 

seh. 
Trahir, mati. A akha mange 

mati, il a trahi son roi. 
: Traîner, tirer après soi, bubu. 

Yi salonyié bubu, traîne 

ces branches; se traîner, 
I tèrèkhen. 
Traire, khignè bundu. Yi 

mingè bundu, yi mingè 

khigné bundu, trais cette 
! vache. 

i Traître, traîtresse, mikhi-mati. 

Trancher, khaba, bolon, sègè, 

I suivant les mots qui accom- 

' pagnent 

Tranquille, khurukhi. Yi didi 

khurukhi, cet enfant est 

tranquille. 
Transformer, massara. 
Transpirer, kuyé furé mini. 
Transplanter, sèfu, comme 

planter. 



TRÔ 



109 ^ 



VAC 



Travai', travailler, wali. 

Travailleur, travailleuse, wa- 
likè, ou walikè khamè, wa- 
likè ginè. 

Traverser, giri. N mu noma 
giridé khuré î, je ne puis 
pas traverser la rivière. 

Traversin, khun-sasé. 

Treize, fu nun sakhan. 

Treizième, fa nun sakhafidé. 

Treizièmement, a fu nun sa- 
khafidé. 

Trembler, sérefi. A sérefima 
èmè baré bundakhi, il trem- 
ble comme un chien mouille. 

Trente, tongo-sakhan. 

Trentième, tongo-sakhandé. 

Tremper, sa yé î, mettre dans 
l'eau. 

Très bien, kî fanyi. A furakhi 
kî fanyi, il est très malade. 

Tribord, gnifagnima. 

Tribut, sagalé, sole. 

Tricher, don. A batta n don 
saré î, il m'a triché. 

Triompher, remporter la vic- 
toire, nô soto... khumma. 

Triste, gniamagniakhun ; 
triste par suite de grandes 
souffrances physiques et mo- 
rales, nimissa. 

Trois, sakhan. 

Troisième, sakhahdé. 

Troisièmement, a-sakhandé. 

Tromper (se), tantan, tromper, 
quelqu'un, mayendefi. 



Trompette, sara; jouer de la 

trompette, sara fé. 
Tronc, wuri bui, le bas de 

l'arbre. 
Trône, mangè-dokhosê. 
Trôner, dokho mangè-dokhosé. 

ma. 
Trou, yili. Sofalé bira yili î, 

l'âne est tombé dans le trou. 
Troupeau, khurusé. 
Trouver, buruku. I nma 

fine buruku? as-tu trouvé 

mon couteau? 
Truie, khosé ginè. 
Tuer, fakha. Yi ngnènè fa- 

kha, tue ce rat. 

U 

Ulcère, //. Fi na a tabé ma, 

il a un ulcère à la cuisse. 
Un, une, kéren. 
Uni, e, lanmbankhi. 
Unir, rendre ég.al, lanmban ; 
l joindre ensemble, makafu. 
Urine, kholi; envie d'uriner, 
kholi môkhi... ra ou na. 
j Uriner, kholifu. 
\ Usé, vieux, fori, Nma limité 
batta fori. mon chapeau est 
usé. 



Vacciner, kaka bô. E kaka bô 

ima? as-tu été vacciné? 
Vache, ningé ginè. ■ • 



VEi 



- IIÔ — 



VER 



Vacher, ère, ningéé-kanta. 
Vague, moronyi. Moronyié 

khungbo, les vagues sont 

grosses. 
Vaille que vaille, gniatiri- 

gniatiri, ou gniatri-gnia- 

tri. 
Vaincre, nô soto... khumma. 

Ndé nô soto? qui a vaincu? 
Vainqueur, nakhan nô soto. 
Valet, domestique, boïdi. 
Vallée, géya but (bas de la 

montagne), lumban, lum- 

banyi. 
Valoir, il vaut combien? a 

saré yéri? 
Van, kabanyi. 
Vanner, mafé. Malé mafé, 

vanne le riz. 
Vanter (se), kunfa. A kun- 

fama béré ô béré, il se vante 

toujours. 
Vapeur, turi. Bateau à va- 
peur, turi-kunki. 
Variole, fundenyi. 
Vase, boue, bora. 
Vase, ustensile, sasé; vase à 

eau, yé-sasé : grand vase 

pour garder l'eau, amphore, 

dame-jeannc, loré. 
Vautour, yubè. 
Veau, ningé khamè di. 
Veiller, ne pas dormir, mu 

khi; veiller, garder, kanta. 
Veine, fasè. An fasè kéren 



bolon, il m'a coupé une 
veine. 

Vendre, sara. Mango sara n 
ma, vends-moi des mangues. 

Vendredi, ariummè. 

Vénérable, binyakhi. 

Vénérer, binya. 

Venger (se), konko, gnokhè 
sa. A gnokhè sa nma, il 
s'est vengé sur moi. 

Véniel, péché véniel, yunubi 
lamma, khunkhuri. 

Venin, khonè. 

Venir, fa. Fa n fokhira, viens 
avec moi; venir de, kéli. I 
kélikhi mindé? d'où viens- 
tu? a kélikhi Frens bokhi 
ma, il vient de France. 

Vent, /oy^'; vent d'est, kufafa. 

Ventre, furi. A furi a raniè- 
rèma, son ventre le fait 
marcher. 

Ver, kuli; ver solitaire, sundi. 

Verge, lukhusinyi. Lukhu- 
sinyi kéren sègè nbè, coupe- 
moi une verge; / lakhusi- 
nyi-dènia sakhan sotoma, 
tu recevras trois coups de 
verge; / lukhusinyi sakhan 
sotoma, tu recevras trois 
verges. 

Vérole, kaka. 

Verre, tombli. 

Verser, laisser tomber, rafili; 
verser dans, khèlè. 

Vertige, kulé-kulé. 



VIS 



111 



VOL 



Vessie, kholi-kundunyi. 

Veuve, d'un certain âge, nia- 
khalè. 

Viande, subé ; d'après quel- 
ques-uns, sdiubé. 

Vide, ragéli. se mu na kuL 

Vider, kui ba. Bittirè kui ba, 
vide la bouteille; yé maba 
kunki kui, vide l'eau du 
canot. 

Vie, nî. Nî abada, vie éter- 
nelle. 

Vieillard, khamè fori ou 
khan- fort; vieille femme, 
ginè fori, niakhalè fori. 

Vieillesse, forinya. 

Vieillir, fori. A batta fori, 
il est devenu vieux. 

Vierge, sunguntunyi et kha- 
mètaré. 

Vigoureux, se, sembè gbo. 

Vilain, e, to-gniakhu, to-gnia- 
khi. 

Village, ia-di. 

Ville, ta. 

Vin, wèni. N ki wèni, donne- 
moi du vin. 

Vinaigre, viniga. Viniga mu 
rafah mukhuma, nous n'ai- 
mons pas le vinaigre. 

Vingt, mokhonien. 

Vingtième, mokhonienndé. 

Visage, matègi. A niatègi lu- 
khunma, il se cache le vi- 
sage. 

Viser, maiinkhià. 



Visiter, mato. N fakhi i ma- 
todé, je viens te visiter; vi- 
siter pour consoler, kun- 
faba. 

Vite, mafuré. 

Vitre, vitri. Vitri wundèri, 
une croisée vitrée. 

Vivre, se traduit par: ne pas 
mourir. On a cependant ces 
deux expressions : sî fanyi 
khani, mener une bonne 
vie ; sî gniakhi khani, me- 
ner une mauvaise vie. 

Vivre, nourriture, donsé ou 
don-sé (chose pour manger). 

Voici, nan y a. Thia mangé 
nan ya, voici le roi de Thia. 

Voie, chemin, kira. 

Voilà, nan ya. Nma kunki 
nan ya, voilà mon canot. 

Voile, voile de navire, bêla. 
Bêla sa, mets la voile ; bêla 
ragoro, descends la voile. 

Voir, tokhi, to. N mu sésé to- 
khi, je ne vois rien ; Alla 
won toma. Dieu nous voit. 

Voisin, e, dokho-boré. N do- 
kho-boré n'ara, il est mon 
voisin. 

Voix, khui. Yé khui, le bruit 
de l'eau ; tolonyi khui, le 
son de la cloche. 

Vol, mugnè. 

Voler, dérober, mugna. A ningé 
kéren mugna, il a volé un 
bœuf. 



vou 



— 112 — 



ZER 



Voler, s'élever en l'air, tuban, 

tugan. 
Voleur, se, mugna-ti. 
Volonté, maragiri, kénenya. 
Volupté, faté kha gniakha- 

linyi khosL 
Voluptueux, se, faté kha 

gniakhalinyi khosi rafan- 

ma. 
Vomir, bokhun. 
Vos, votre, wo, wokha. 
Vôtre, wogbé. Nma bandé 

nafi ya, wogbé na mèni, 

voici mon riz et voilà le 

vôtre. 
Vouloir, wa, tin. I wama 

mun khon? que veux-tu? 

kha ta-kuntigl tin, si le 

chef du village veut. 
Vouloir (ne pas), tondi. 
Vous, wo, wokha; vous-mê- 



mes woian, wo-yatti, wo- 

yetté. 
Voyager, nié ré. 
Voyageur, se, niéré-ti. 
Vrai, vraie, nondi. I nondi, 

lu dis vrai; a nondi, il dit 

vrai. 



Y (adverbe) na; (pronom) a et é. 

Yard, mètre, yadi. I wama 
yadiyéri khon? combien de 
mètres veux-tu? n wama 
dugi yadi sakhan hhon, je 
désire trois mètres d'étoffes. 



Zéro, radigilin-di. Radigilin- 
di sèbé. écris zéro ou un 
zéro. 



DICTIONNAIRE 

SOSO-FRANÇAIS 



A, il, elle, le, lui, la, cela, son, 
sa, ses. 

Abada, éternel, le, toujours, 
éternellement. / luma hèri 
abada, tu seras heureux 
éternellement. 

Absolusioni, absolution. Abso- 
lusioni fi, donner l'absolu- 
tion. 

Agbé, le sien, la sienne, les 
siens, les siennes. Agbé 
n'ara, c'est le sien. 

A-gbé, beaucoup; a-gbé na 
nbè. j'en ai beaucoup. 

Agbengbenyi, principalement, 
surtout. 

Agbéra, beaucoup, en grande 
quantité, abondamment. 

Adé, non. 

Aka! interjection, signe de 
mécontentement. 

Akan, se, soi, lui-même, elle- 
même. A akan singan, il 
s'est pendu. 

Akha, même sens que a\ il 
marque de plus possession 



entière, étant employé comme 
adjectif. 

Alakhamisé, jeudi. 

Alako, afin, afin de, afin que, 
de sorte que. 

Alla, Dieu, mot emprunté des 
Mahométans. 

Alla féé, cotéchisme, choses 
divines. Alla féé tinka, ca- 
téchiser. 

Alla kha Di ou Di, le Fils de 
Dieu. 

Alla kha di fokhirabira, apô- 
tre, disciple de Jésus-Christ. 

Alla kha wèkhè, évangile, pa- 
role de Dieu. 

Alla kha yamarié, les comman- 
dements de Dieu. 

Alla kubaru! grand Dieu! 

Allô, comme, de même que, 
ainsi que. 

Amanigna, peut-être, moins 

usité que yukhu. 
.A mina, ainsi soit-il, amen. 
A mu rakuya, il n'y a pas 

longtemps, dernièrement, 

peu éloigné, e. 

8 



BAL 



— 114 — 



BAN 



Annabi, prophète, saint, d'après 

les marabouts. 
Arabe, mercredi. 
Arabu, Arabe; kitabu arabu, 

livre arabe. 
Arianna, paradis, ciel, cieux. 
Ariummè, vendredi. 
Asensioni, Ascension. 
A-singé, premièrement. 
Atan, lui, elle; s'emploie dans 

ces expressions : c'est lui, 

c'est elle, est-ce lui? 
A-yatti, lui-même, elle-même. 
A-yetté, lui-même, elle-même. 



Ba, mer, fin, prendre, cueil- 
lir, puiser, tirer, finir, 
ôter. 

Bagé, petite case, petite mai- 
sonnette construite dans les 
champs. 

Baki, embarquer. Nma séé 
baki, embarque mes effets. 

Bakidè, port, embarcadère, 
quai. Siga bakidè ra, va à 
l'embarcadère. 

Bakoro, petit village commer- 
çant à l'extrémité de la 
crique du Rio-Pongo, à en- 
viron cinq lieues de Boffa, 
nord-ouest. 

Baku, suspendre, accrocher. 

Bala, suivre quelqu'un par 
amour, par attachement. 



Bala ginè, femme de mauvaise 
vie. 

Balan, difficile, dur, dure, fer- 
mer à clef. 

Balé, rat qui se nourrit d'a- 
mandes de palme. 

Balè, animal apprivoisé qui 
suit partout son maître; 
femme qui s'attache à quel- 
qu'un et le suit, s'emploie 
en mauvaise part. 

Bali, branche de palétuvier. 

Bama-sili, baleine; mot com- 
posé de ba, mer, et de sili, 
éléphant. 

Banani, banane. Yi banani 
borokhi, ces bananes sont 
pourries. 

Banani-wuri, bananier. 

Baiidé, riz cuit. 

Bafidé kanbanyi riz cuit sec, 
sans sauce. 

Baiïkè, camp. Korogbaé na 
bankè î, les soldats sont 
dans le camp. 

Baiikhi, maison, maisonnette, 
case, chambre. 

Bankhi-khumma, toit, toiture. 
Nma bankhi khum makoto, 
couvre ma maison. 

Bafikhi-ti, bâtir, construire une 
maison. 

Banmban, crucifier. A banm- 
bankhi, il est crucifié. 

Banmbaran, inonder, inondé, 
e, déborder. 



BE 



115 — 



BEN 



Banna, bannakhi, riche. Vi 
mikhi bannakhi, cette per- 
sonne est riche. 

Baraï, bénir. Alla kha wo 
baraï! que Dieu vous bé- 
nisse ! 

Baratè, léopard. Baratè kéren 
na yi fotonyi, il y a un léo- 
pard dans ce bois. 

Baré, chien. Ikha barê khili, 
appelle ton chien. 

Baré-Baiikhi, chenil. 

Baré-gbi, teigne. 

Baré-gbi kanyi, teigneux, se. 

Baré-ginè, chienne. 

Baré-kari, puce ou pou de 
chien. 

Baren, Barenyi, parent, parente, 
parents, famille. 

Barenya, parenté, famille. 

Batafikè, pièce de 5 francs. 

Batta, mot qui se place entre 
le sujet et le verbe pour in- 
diquer une action passée. 

Batu, adorer, suivre, s'attacher 
à quelqu'un. 

Batula, adorateur, qui suit 
quelqu'un, s'attache à lui; 
se dit des hommes et des 
animaux. 

Baya, circoncis. Ce nom n'est 
porté que pendant les fêtes 
de la Circoncision. 

Bé, là, ici. Fa bé, viens ici. 

Bè, pour, à, à cause de. Yi 
khani a bè, porte-lui cela. 



Bèiti, parier. Wofi bèiti ba- 

tankè firign, parions deux 

gourdes. 
Bèkhè, doux, ce, adoucir, 

rendre calme, tenir dans la 

paix. 
Bèki, sac, bourse, grande 

poche. 
Bêla, voile de navire. Bêla 

makuntan, plier la voile. 
Bêla-Kunki, voilier. 
Bellakhè, main, bras. A^ bel- 

lakhè n khonoma, j'ai mal 

à la main. 
Bellakhè-khalé, ongle, griffe. 
Bellakhè -kiniri, petit doigt 

(doigt orphelin). 
Bellakhê-konnyi, poignet (cou 

de la main). 
Bellakhè-kui, paume de la 

main. 
Bellakhè-kura, pouce. / bel- 

lakhè-kura sa bé, mets ton 

pouce ici. 
Bellakhè-raso, bracelet. 
Bellakhêé-sira, claquer des 

mains. 
Bellakhè-sulé, doigt. 
Ben, Benoit. 
Bendè, terre dont on se sert 

pour construire, 
Bendè Balan, ciment, terre 

dure. 
Bendè fikhè, chaux. A'^ wama 

bendè fikhè fifa kéren 
8* 



Bî 



- 116 - 



BOF 



khon, je veux, une barrique 
de chaux. 

Bendi, sorcier, sorcière. Ben- 
dié gniakhu, les sorciers 
sont mauvais. 

Bendikensenyi, arbuste dont 
les racines sont employé'::s 
comme purgatif. 

Bendu, tirer à soi, attirer. 

Benki, banc de sable. 

Benkhè, cervelle. 

Béra, hache. îkha béra mu 
se khabama, ta hache ne 
coupe pas. 

Béra-di, hachette. 

Béré, temps, moment, instant, 
nombre, valeur, compte; 
avec accent sur la première 
syllabe, il signifie rhum, co- 
gnac, eau-de-vie, en un mot 
toute liqueur forte. 

Béré ô béré, actuel, le, à cha- 
que instant, toujours, sans 
cesse. 

Bérendé, . quelquefois. 

Bèri, naître, mettre au monde, 
esprit, idole, fantôme, fé- 
tiche, spectre. 

Bèri gniakhi, mauvais esprit, 
spectre. 

Bèsu, sucer. Yi mango bèsu. 
suce cette mangue. 

Béten, Béteiikhi, avoir tort. 

Betié, autre, l'autre; beitéé, 
les autres. 

Bi, raser. A batta a khunyi 



birign bi, il s'est rasé toute 
la tête. 

Bili, magasin. Siga bili rabi, 
va ouvrir le magasin. 

Bilikhi, petit mur des galeries. 

Bimbi, cadavre. 

Bimbinyi, marée basse, colique. 

Binya, respecter, honorer, 
lourd, -e. 

Binyakhi, respectable, hon- 
rable, vénérable, lourd, pe- 
sant, e. 

Bira, fokhira, suivre, aller 
avec. 

Biri, côté, de l'autre côté. Wo 
siga mèni biri, passez de 
l'autre côté. 

Birign, tout, toute, entier, en- 
tière. 

Biskiti, biscuit. A^ ki biskiti 
kéren, donne-moi un bis- 
cuit. 

Bitanyi, beau-père, belle mère. 

Bittirè, bouteille. Mun na 
bittirè kui? qu'y a-t-il daas 
cette bouteille? 

Bittirè-di, fiole. 

Bittirè konnyi, goulot d'une 
bouteille. 

Blukhi, bleu, e. 

Bo, escargot. Boé matongo 
nbè, ramasse-moi des escar- 
gots. 

Bô, déchirer, fente, fendre. 

Bobo, bégayer, muet, te. 

Boffa, petit village situé à 



BON 



— 117 



BOT 



quatre lieues environ de 
l'embouchure du Rio-Pongo, 
sur la rive droite, où se 
trouvent la mission fran- 
çaise catholique, le poste 
français et la douane. 

Bogbokhi, termite. Bogbokhié 
wuri donma, les termites 
rongent le bois. 

Bognè foie. A bognè a khb- 
noma, il a mal au foie. 

Bognètaré, insensé, e, fou. 

Boïdi, valet, domestique, ser- 
viteur, servant, e. 

Boïdï ginè, servante, domes- 
tique. 

Boïdi khamè, servant, domes- 
tique, serviteur, valet. 

Bokhi, sol, terre, terrain, pays, 
contrée, en bas. 

Bokhimasé, serpent. 

Bokhun, vomir A batta wuli 
bokhun, il a vomi du sang. 

Bokhun sonon. revomir. 

Bolé, gazelle. Bolée gima 
mafuré, les gazelles cou- 
rent vite. 

Boli, cuvjtte, écuelle, gamelle; 
l'accent est sur bo. 

Boli, fiel; l'acent est sur la 
dernière syllabe, 

Boli, nom d'une société secrète. 

Bolon, couper, en parlant des 
membres. 

Boni, badigeonner, crépir, en- 
duire. 



Bonmbo, frapper, fouetter, ta-= 
per, tape. 

Bonsè, parenté, famille, pa- 
rents. 

Bora, boue, vase. Bora mafu- 
rukhu nma sankirié ma, 
essuie la boue de mes sou- 
liers. 

Bore, autre, l'autre; boréé, 
autres, les autres; prochain. 

Bore, bercail, enceinte, parc 
renfermant des animaux. 

Bori, serpent noir. Bori batta 
tokhè sakhan fakha, le ser- 
pent noir a tué trois poules. 

Boro, gâter, gâté, e, pourrir, 
corrompre, corrompu, e. 

Borokho, mou, molle, tendre, 
agile, leste, celui dont les 
membres sont déliés. 

Boron, maboron, fouler aux 
pieds. 

Bota, beufre. Bota mu rafafi 
nma, je n'aime pas le 
beurre. 

Botéraba, mépriser. A mikhi 
birign baiérabama, il mé- 
prise tout le monde. 

Boti, canotj bateau. Boii khiri, 
attache le canot. 

Boton, boutonner. Ikha dom- 
ma boton. boutonne ta che- 
mise. 

Botonyi, bouton. Botonyi ké- 
ren dègè abè, couds-lui un 
bouton. 



BUR 



— 118 — 



DAN 



Briki, brique. Briki bankhi, 

une maison en briques. 
Brosi, brosse, brosser. 
Bu, demeurer, séjourner, être 

longtemps. 
Bubu, traîner, tirer, après soi, 

entraîner. 
Bugna, cadeau, don, présent. 
Buiti, soigner, servir, être sous 

la dépendance de, mot com- 
posé de bui, sous, audessous, 

et de ti, se tenir. 
Buku, livre. Kharan buku, un 

livre de classe. 
Bula, germer, pousser. 
Bulé, reins. 

Bumburuka, lézard vert. 
Bunda, mouiller, se mouiller; 

bundakhi, mouillé, e. 
Bundu, tordre. 
Bundukhi, tordu, e. 
Bunsé, perle. 

Bunséé té, enfiler des perles. 
Buntèli, scorpion. Yi buntèli 

fakha, tue ce scorpion. 
Buntunyi, galerie. Tulè fama 

buntunyi bui, il pleut sous 

la galerie. 
Bura, dépouiller, écorcher. 
Burakhè, feuille. Tugi bura- 

khè, une feuille de palmier. 
Burakhèé ba, effeuiller. 
Burakhè-khiiidé, la nasique, 

couleuvre verte. 
Buruku, trouver ; burukukhi, 

trouvé, e. 



Buruku sonon, retrouver. îkha 

dégèma buruku .?as-lu trouvé 

ton coutelas? 
Burun-khosé, sanglier. 
Burunyi, broussailles, fourré. 
Busi, dégainer. 
Butu, paillasse, matelas. Yi 

butu rafé, remplis cette 

paillasse. 
Butukhun, écraser. 



Da, créer. Alla dunia da, Dieu 
a créé le monde. 

Dabè, grande houe. 

Dabonyi, rivière d'eau salée. 

Dagalan, chanceler. 

Dakha, falloir. A dakha wokha 
siga, il faut que vous par- 
tiez. 

Dakha, loger dans un pays 
étranger, l'accent est sur la 
première syllabe. 

Dakha-dé, logement des étran- 
gers. 

D a k h i, mœurs, coutume, 
usage. 

Dakhu, sot, sotte, fou, folle. 

Dakhui, fou, folle, sot, sotte. 

Da-li-sé, créature. 

Daiigi, passer, traverser. Da- 
bonyi giri, traverse la ri- 
vière; on emploie dangi ou 
dangu dans toute autre cir- 
constance. 



DEB 



— 119 — 



DET 



Daiigi-dé, espace, passage, 
place. 

Darigi sonon, repasser. 

Dangu, passer, traverser. 

Daiika, maudire. 

Danké, lézard; accent sur la 
dernière syllabe. 

Daiikhania, dankhanya, foi, 
croyance, croire; comme 
verbe, ce mot n'est guère 
employé qu'au présent. 

Dankhaniataré, incroyant, in- 
croyante, incrédule. 

Dafikhun, faire attention, pren- 
dre garde à ce qu'on dit. 

Danmbé, boutique, maison où 
l'on vend en détail. 

Dantègè, réunion de chefs au 
sujet d'un étranger à la suite 
de laquelle il doit offrir des 
cadeaux. 

Dantign, autre, autres; ne 
s'emploie guère que comme 
pronom. 

Dara, marais. 

Dé, bouche, gueule. / de ra- 
gèli, ferme ta bouche, tais- 
toi. 

Dèba, dè-ba, sevrer (tirer la 
bouche), ou bien encore dè- 
ba khignè ra. 

Débé, panier, corbeille. 

Débélenyi, hirondelle. Débé- 
lenyi-tè tongo, prends ce 
nid d'hirondelles. 



Débi, David. Débi kha mangè- 
nya but, sous le règne de 
David. 

Dègé, paître, faire paître. 

Dègè, coudre. Akha wantanyi 
dègèma, il coud sa culotte. 

Dègèma, sabre, coutelas, épée. 

Dègèma-tè, fourreau. 

Dègèsé, aiguille. 

Dègè sonon, recoudre. 

Dègi, natte. Yi dègi sakhan 
sara nma, vends-moi ces 
trois nattes. 

Dèkè, ruche. Yi dèkèé mu lan, 
il n'y a pas assez de ruches. 

Dè-khabé (poil de la bouche), 
barbe. 

De khabétaré, imberbe. 

Dèkhè allumer, éclairer. 

Dè-kiri, lèvre (peau de la 
bouche). 

Dékun, étouffer, étrangler, 
suffoquer. 

Dèlin, dèhnkhi, tortueux, tor- 
tueuse. 

Délinmè, tortueux, tortueuse, 

Dèmui, chimpanzé. 

Dè-nakhaiidé, endroit. Heu où 
l'on est. 

Dè-rakoto, couvercle. 

Dèri, habitude, usage, cou- 
tume. 

Dèrima, marteau. Dèrima na 
mindé? où est le marteau? 

Dètaré, muet, muette. 

Déteii, presser, fouler. 



DOK 



120 — 



DON 



Dè-wolé, bec. Tokhè dè-wolé, 
bec d'une poule. 

Dè-yé, salive (eau de la bouche). 

Dè-yé-bokhun, cracher, cra- 
chat. 

Dè-yé bokhun-sasé, crachoir. 

Di, enfant tout petit, petit, 
petite. 

Di bèri, accoucher, mettre au 
monde. 

Di-bèritaré, stérile, privée 
d'enfants. 

Didi, petit enfant, petit gar- 
çon. 

Digilin, digilinkhi, rond, ronde, 
arrondir, 

Digignenyi, sésame. 

Di khamè, garçon. 

Dimboré, cousin, e. 

Dimèdi, enfant. 

Din, broyer, écraser, piler, 
frapper avec le poing. 

Dinè, religion. Mamodu kha 
dîné nondi m'ara, la reli- 
gion de Mahomet est fausse. 

Dobli, doubler, double. 

Dogotin, pincer. Ndé n dogo- 
tin ? qui m'a pincé ? 

Doïdoï, doucement, lentement. 

Dokho, poser, asseoir, s'as- 
seoir, échouer. 

Dokho-boré, voisin, voisine. 

Dokhodé, fois. Dokhodé kèmè' 
cent fois. 

Dokhodé, wuyakhi, beaucoup 
de fois, souvent. 



Dokho maiigè-dokhosé ma, trô- 
ner. 

Dokhosé, dokhé-sé, place pour 
s'asseoir, siège, banc, chaise, 
tabouret. 

Dokho sonon, rasseoir, se ras- 
seoir. 

Doki, canard, cane. 

Dolé, chandelle, bougie, cire. 
Sèli-bankhi dolé, cierje. 

Dolé-dokhosé, chandelier, bou- 
geoir 

Doma kéren, deux schellings, 
ou 2 fr. 50 en valeur fran- 
çaise. 

Dominghia, petit village à trois 
kilomètres de Boffa sur la 
rive droite, mission protes- 
tante, factorerie anglaise. 

Domma, chemise, blouse, bur- 
nous, grand pagne. 

Domma-bellakh è, manche 
d'habit. 

Domma-sanyi, bas chaussure. 

Domma-sanyi so, chausser, se 
chausser. 

Dommè, perdrix. N dommè 
kéren pét nati bun, je n'ai 
tué qu'une perdrix. 

Don, manger, dévorer, ronger, 
avaler, dîner, souper, quel- 
quefois tricher. 

Dondondi, un peu, quelque 
peu. 

D n d o 1 i, fourmi. Dondoli 
fikhè, fourmi blanche. 



DUN 



121 — 



FA 



Doni, prix de vente. Nma doni 

fi n ma, paye-moi tes dettes. 
Donifa, débiteur, trice. 
Donkhè, dernier, ère. 
Donma, mangeur. Mikhié don- 

ma, anthropophage. 
Donmbi, bouc. A khiri gniakhu 

èmè donmbi, il pue comme 

un bouc. 
Donsé, don-sé, nourriture, 

comestible. 
Donséé, mets. Fa donsé ra 

nbè, apporte-moi à manger. 
Donsé fi, donner à manger, 

nourrir. 
Duani, douane, Duani na 

mindé? où est la douane? 
Duani-mikhi, douanier. 
Duba, bénir. Duba yi téssébia 

ma nbè, bénissez-moi ce 

chapelet. 
Dula, noyer, plonger. A dula- 

khi, il s'est noyé. 
Dugi, étoffe, linge, couverture, 

grand pagne. 
Dugi-fikhè, toile. 
Dumbu, réunion des chefs, se 

réunir, se consulter en réu- 
nion, secret. 
Dumbunyi, aisselle. 
Dumbu sukhu, tenir conseil, 

délibérer. 
Dundu, garder ie silence, se 

taire. Dundu ! chut ! silence ! 
Dundunyi, tambour. Dundu- 

nyi mokho, tambouriner. 



Duni, loutre. Dunié gembaé 
donma, les loutres mangent 
les crabes. 

Dunia, monde, la terre entière. 

Dunké, court, e, morceau. 

Dunkhui, coin d'une maison, 
d'une chambre. Siga dun- 
khui ra, va dans le coin. 

Dun-kobi, chiffon, guenille; de 
dugi étoffe, kobi mauvaise. 



E, ils, elles, eux, les, leur, 
leurs. 

Egbé, le leur, la leur, les 
leurs. 

Ekha, a plus de force que è; 
il marque, comme adjectif, 
possession complète. 

Èmè, comme, de même que, 
ainsi que. 

Etan, eux, elles; ce mot s'em- 
ploie dans ces deux expres- 
sions; ce sont eux, ce sont 
elles : est-ce que ce sont eux? 
est-ce que ce sont elles? 

Evèki, évêque, ou bien foté 
mode kuntigi, 

E-yatti, eux-mêmes, elles- 
mêmes. 

E-yetté, eux-mêmes, elles- 
mêmes. 



Fa, venir. È fama iina, ils 
viendront demain. È kéli 



FAR 



— 122 — 



FEK 



minde? d'où viennent-ils? 

venir de se traduit par kéli 

et non par fa. 
Fa-béré, arrivée, venue. Foté 

mori fa béré, à l'arrivée du 

missionnaire. 
Fafa, père, moins employé 

que fafé. 
Fafé, père. 
Fa-fé, arrivée, venue. Mangé 

kha fa-fé ra, à l'arrivée du 

roi. 
Fakha, tuer, mourir, crever, 

faire mourir, mort, morte, 

meurtre, homicide, périr. 
Fala, dire, annoncer, avertir. 
Fala sonon, répéter, redire. 

A fala nbè sonon a nakhan 

fala ibè, redis-moi ce qu'il 

t'a dit. 
Falé, pont. Giri falé khum- 

ma, passe par -dessus le 

pont. 
Fa mafuré, accourir, venir vite. 
Fan, bon, bonne, aimable en 

parlant des personnes. 
Fan, Fanto, aussi. 
Fanyi, bon, bonne, aimable. 
Fa... ra, amener, apporter. Le 

complément direct se place 

entre fa et ra. 
Faré, danse. 
Faré-boron, danser. É faré- 

boron mindé yi kuèra ? où 

a-t-on dansé cette nuit? 
Faré-boronma, danseur, euse. 



Farendya ou Farinthia, un 
des plus gros villages sosos, 
à l'extrémité d'un marigot et 
à la même distance de Boffa 
que Bakoro, mais plus à l'est; 
mission protestante. 

Fasari, examiner, réfléchir 
sur. 

Fasè, veine. 

Fa sonon, revenir. 

Faté, corps; faté khungbé, un 
gros corps. 

Faté kha gniakhalinyi khosi, 
volupté. 

Faté kha gniakhalinyi khosi 
rafanma, voluptueux, se. 

Fatétaré faté mu na, incor- 
porel, le. 

Fé, chose, objet. Kha fé na, 
b'il y a quelque chose. 

Fè, dès que, aussitôt que. A 
fè fa, dès qu'il sera venu. 

Fè, manche d'outil. Nma fine 
fè kana, le manche de mon 
couteau est cassé. 

Féfé, chose. Féfé m' ara, ce 
n'est rien. 

Fègnè, pot. 

Fé-gniakhi tinka, pervertir. 

Fèkhori, joue. A fèkhori a 
khonoma, il a mal à la joue. 

Fé-kobi, offense, faute, chose 
mauvaise. 

Fé-kobi nigna, offenser, faire 
une chose mauvaise. 

Fé-kobi tinka, corrompre. 



FIF 



— 123 



FOK 



Fé-kolon mikhi, savant, e. 

Fékolontaré, ignorant, e. 

Fékolonya, science. > 

Félégé, épaule. A félégê igo- 
rokhi pissa bore bè, il a 
une épaule plus basse que 
l'autre. 

Féleii, se courber, se pencher. 

Félun, souffler. 

Féma, près, près de, et quel- 
quefois joue. 

Féma gériii, donner une claque, 
frapper sur la joue. 

Fen, chercher. Wo siga yéyé 
fende, allez chercher du 
bois de chauffage. 

Fénakhara, parce que, assez 
peu usité. 

Fénien, tout le jour, toute la 
journée. 

Fèrè, moyen, possibilité. Kha 
fèrè na, s'il y a possibilité. 

Fèri, corne; l'accent est sur la 
première syllabe. 

Fèri, dos, sur, dehors, 

Fèti, cicatrice. 

Fèti sa, se cicatriser, cicatri- 
ser. 

Fèya, gouvernail. Fèya ma- 
findi, tourne le gouvernail. 

Fèya, sukhu, gouverner. 

Fi, donner. A mun fi ima? 
que t'a-t-il donné? 

Fî, plaie, ulcère. 

Fifa, barrique, tonneau, ton- 
nelet. 



Fikhè, blanc, blanche. 

Findi, tourner, devenir. 

Findi banna ra, s'enrichir. 

Fine, couteau. 

Finkaré, fusil. Gèmè finkaré, 
fusil à pierre. 

Firifara, titubant, e, errant, e. 

Firi-Firi, tournoyer. 

Firign deux. 

Firignndé, second, e, deuxième. 
A-firignndé deuxièmement. 

Fi sonon rendre, redonner. 

Fissa, mieux, terme de com- 
paraison moins usité que 
pissa. 

Fô, excepté à moins, à moins 
que. 

Fofia, papaye. Fofia mu na 
sonon? est-ce qu'il n'y a 
plus de papayes? 

Fofia-wuri, papayer. 

Fokhè, sel; fokhè sa, saler; 
l'accent est sur fo. 

Fokhè (accent sur khè) mot 
grossier. 

Fokhè gbéli insulte malhon- 
nête qui ne peut être adres- 
sée qu'aux hommes. 

Fokhè-sasé, salière. / nama 
fokhè-sasê rafili, ne ren- 
verse pas la salière. 

Fokhi, marque, trace, faute. 

Fokhira, avec. Fa n fokhira, 
viens avec moi. 

Fokhi-raba, imiter. Ifaféfokhi- 
raba. imite ton père. 



FOT 



124 



FUL 



Fokhirabira, disciple; de 
bira, suivre, fokhira. avec. 

Fokhi sa, marquer. 

Fokhora, boa constrictor. 

Folè, commencement. Dunia 
folè, au commencement du 
monde. 

Foli, faire des cordes,- accent 
sur fo. 

Fôlo, commencer. È foloma 
mun béré? quand commen- 
ceront-ils? 

Folo sonon, recommencer. 
Wokha a folo sonon, re- 
commencez. 

Foré, caoutchouc. Fote, n fa- 
khi foré ra ibè, monsieur, 
je vous apporte du caout- 
chouc. 

Foré, noir, e, obscur, e. 

Fori, vieux, vieille, usé, usée, 
vieillir. A batta fori, il est 
vieux. 

Forinya, vieillesse. 

Foro, noir, e, obscur, e. 

Foroki, fourchette. 

Foté, monsieur. 

Foté-morJ, prêtre blanc, mis- 
sionnaire. 

Fotémoria, Mission, la Mis- 
sion. 

Foté mori domma, soutane. 

Foté mori ginè soeur, une re- 
ligieuse. 

Fotonyi, forêt. Yi kulé kéli- 



khi fotonyi, ce singe sort 

de la forêt. 
Foyé, vent, souffle, brise. Foyé 

minima, le vent sort, pour 

le vent souffle. 
Frens, Français, e. Frens ou 

Frens mikhi n'ara, c'est un 

Français. 
Frensi, les Français. 
Frensi-bokhi, Frens-bokhi, la 

France. 
Fu, dix, rien, avec rien. Alla 

mukhu ni da fu. Dieu a 

créé notre âme de rien. 
Fufafu, en vain, pour des 

riens. 
Fuga, fleurir. Yi léfuré-wuri 

fugakhi, cet oranger est en 

fleurs. 
Fugé, fleur, amont, en amont. 
Fugé-béré, floraison. 
Fugna, ami. N fugna m'ara, 

il n'est pas mon ami. 
Fugné, ananas. Fugnè gbé na 

mukhubè, nous avons beau-. 

coup d'ananas. 
Fugni, poudre. Fugni mu na 

nbè, je n'ai plus de poudre. 
Fugni fikhè, farine, ou poudre 

blanche, 
Fukhè écumer, écume, mous- 
ser. 
Fukhi, pourriture, pus. 
Fulufulu, plaisanter, plaisanterie, 

plaisant, plaisante. 



FUR 



— 125 



GAS 



Fnlufulu wèkhè, plaisanterie, 
badinerie. 

Fuiun, détacher, délier. 

Fundé, dixième; a-fundé, 
dixièmement. 

Fundenyi, millet, variole. 

Fu nun kéren, onze. 

Fu nun kéréndé, onzième; a- 
fu nun kérendé, onzième- 
ment. 

Fu nun solo-féré, dix-sept. 

Fu nun solo - férendé, dix- 
septième; a-fu nun solo- 
férendé. dix-septièmemtnt. 

Funtu, enfler; funtukhi, en- 
flé, e. 

Funtu Goro, désenfler. 

Fura, chaud, chaude, être ma- 
lade, se chauffer. 

Furakhi, malade. 

Furé, maladie. 

Furi, abdomen,, ventre, en- 
trailles. 

Furi - gniakaui, glouton, ne, 
gourmand, e. 

Furi khungbé, gros ventre, 
obésité. 

Furi khungbé kanyi, obèse. 

Furi-ngè, "estomac; de furi, 
ventre, ngè ou nga, mère. 

Furi rabô, éventrer. 

Furi ranièrè-séri, purge, pur- 
gatif. 

Furi ranièrè-séri tongo, ptir- 
.ger. : . 

Furlen, tout à coup, à l'im- 



proviste, d'une manière inat- 
tendue. 

Furukhi, être enceinte. 

Furunkummè, tombeau, tombe/ 

FuSs, beaucoup, employé dans 
cette phrase wulé fuss, men- 
tir beaucoup. 

Futa, percer, transpercer. 

Futa, Fouta. 

Futu, marier, se marier, ma- 
riage. 



Gabé, pigeon. È gabéé bunma, 
' ils tirent sur des pigeons. 
Gabétaflyi, aile. 
Gakhu, craindre, appréhender, 

avoir peur, effrayer, . s'cf- 

. frayer, peur, crainte, émoi;' 

g a kh a khi, craintif, ve„ 

lâche, timide. 
Gala, lacet pour tenir la cu- 

. lotte. 
Galahyi, tonnerre, foudre. Ga- 

lanyi batia bira, le tonnere. 

est tombé. 
Galahyi sonkhoma, tonner. 
Gan, biûler. Yi sakhèé gan,. 

fais brûler ces herbes. 
Gafitafiyi, piège, trappe. 
Gafîyafiyi, côte. 
Garafigé, cordon r.ier. Garangé 

mu na bé, il n'y a pas de. 

cordonnier ici. 
Gâfèi teindre, teinture. 
Qasî, Gêsi, déplaisant. 



GBI 



— 126 



GER 



Gbanké, petite pirogue pour 
un seul homme. 

Gbansan, seulement. 

Gbata, lutter. È gbaiama 
mun lokhè? quel jour lut- 
terant-ils ? 

Gbé, à, pour, à cause, beau- 
coup, nombreux, se. 

Gbéfèra, pour, à cause de. 
Mangé gbéfèra, pour le 
roi. 

Gbélégbélé, crier. Ndé gbé- 
légbélé na kî? qui est-ce qui 
crie de la sorte? 

Gbéli, rouge. Dugi gbéli to- 
fafi a pissa dugi blu^hi bè, 
l'étoffe rouge est plus belle 
que la bleue. 

Gbengbé, piment. Yi gbengbé 
balan, ce piment est fort. 

Gbengbé fikhè, poivre. 

Gbengbé fikhé sasé, poivrier. 

Gbéret, gbérétu, tout à fait, 
entièrement. 

Gbéri, jeu que l'on joue au 
moyen de quarante - huit 
petites pierres disposées 
quatre par quatre dans douze 
trous différents. 

Gbéti, argent travaillé. 

Gbi, ordure, excrément, saleté. 

Gbilen, retourner sur ses pas, 
revenir. 

Gbindi, entier, ère; se dit en 
parlant des personnes seu- 
lement. 



Gbo, beaucoup, nombreux, se, 
en quantité, large, vaste. 

Gbondon, gbondonkhi, mai- 
grir, maigre. Pé! i gbon- 
donkhi! comme tu es mai- 
gri! 

Gbongbé, le pélican blanc. 

Gbulu-di, jumeau, jumelle. 

Gbura, écorcher, dépouiller. 

Gburan, arracher, tirer. A gè- 
méé gburan, il arrache des 
pierres. 

Gé, fouiller, creuser. 

Géli, prison, cachot. 

Gèli, guerre. Sosoé na géli î, 
les Sosos sont en guerre. 

Gemba, crabe. Gemba gbé na 
dabonyi î, il y a beaucoup 
de crabes dans la rivière. 

Gèmè, pierre, rocher, roche. 

Gèmè-khori, caillou. 

Gèmè-mikhi, statue ou per- 
sonne en pierre. 

Gème-sèbè-dakhi, craie. 

Gèmèyiré, Guèmèyiré, petit 
village en face de Boffa, rive 
gauche, comptoir de la Com- 
pagnie du Sénégal et de la 
côte occidentale d'Afrique. 

Géni, gagner. A^ wo birign 
génima, je vous gagnerai 
tous. 

Géré, guerre, battre, se battre, 
combattre, combat ; géré 
rafalla, faire la paix; géré 
so, faire la guerre. 



GNA 



— 127 — 



GNI 



Géré-giri, commencer à dis- 
puter, dispute. 
Gériii, frapper avec la main. 
Gèsè, fil. 
Gèsè-futé, coton. 
Gèsè rafulun, découdre. 
Gèsè-tè, mèche. 
Gèsè-woli, filer. 
Gèsè-wuri, fuseau, cotonnier. 
Gey, achever, terminer, finir. 

Wo gey? avez-vous ter- 
miné? 
Géya, montagne. Yi géya khili 

monki? comment s'appelle 

cette montagne? 
Géya bui, vallée, bas de la 

montagne. 
Géya-di, mont. 
Gi, fuir, s'enfuir, courir. È 

birign è gi, ils se sont tous 

enfuis. 
Gi mikhi, fuyard, e. 
Ginè, femme; femelle quand 

il est placé tout de suite 

après un substantif. 
Ginè foré, une femme noire, 

négresse. 
Ginè fori, vieille femme. 
Ginè futu khulunyi, noce, fête 

de mariage. 
Ginètaré, célibataire. 
Gira, briser, casser. 
Giri, traverser, passer. 
Gi-sé, voiture (chose pour 

courir). 
Gnaélan, apprêter, arranger, 



préparer. Kunki gnaélan, 
prépare le canot. 

Gnakhun, bon, bonne, déli- 
cieux, excellent, en parlant 
des comestibles, fan pour 
les personnes. 

Gnènè, rat. 

Gnènè-tuli, pourprier. 

Gniakhalin, joie, bonheur, 
plaisir, être content, joyeux, 
se réjouir. 

Gniakhalinya, joie, plaisir, 
bonheur. 

Gniakhalinyi, plaisir, bonheur, 
joie. 

Gniakhaiïkata, châtier, punir, 
corriger. 

Gniakhu, mauvais, méchant. 

Gniamagniakhun, affliger, at- 
trister, s'affliger, s'attrister. . 

Gniari, chat, chatte. Yi gniari 
mu gnènèé sukhuma, ce 
chat n'attrape pas de rats. 

Gniari-di, chaton. 

Gniatiri-gniatiri, en désordre, 
pêle-mêle, vaille que vaille. 

Gnifagnima, la droite, tribord. 
I mafindignifagnima, tourne 
à droite. 

Gnin, cuir, faire cuir; gnifi- 
khi, cuit, cuite. 

Gningninyi, bière du pays faite 
avec des tubercules ressem- 
blant un peu au manioc. 

Gningi, pousser, en parlant 
des branches d'arbres. 



HAN 



128 — 



INU 



Gninyi, dent; gninyl khonè, 
mal de dents; gninyi tula, 
arracheur de dents. 
Gninyé makhin, grincer des 

dents. 
Gnokhè sa, se venger. A m'a 
gnokhè sama abada, il ne 
se venge jamais. 
Gnomokhi, gingembre. 

Gnon, achevé, terminé, fini, 
fin. Mèsi gnon, la messe 
est terminée. 

Gon, se met toujours à la fin 
des phrases et a générale- 
ment le sens de où. 

Gori, Gorée. 

Goro, descendre. / singé kha 
goro kunki, descend du ca- 
not le premier. 

'Goro sonon, redescendre. 

Goyabè, goyave. / yi goyabèé 
sarama yéri? combien 
vends-tu ces goyaves? 

Goyabè-wuri, gayavier. 

Grasi, ki, grâce. 

Grasi nakhan luma won ni 
kui, grâce habituelle. 



H 

Hé! hé! marque d'assentiment, 
d'approbation. L'h est forte- 
ment aspiré. 

Hèri, bonheur, joie, pais, avoir 
la paix, heureux, se. 

Hari, jusque. N m'a to hah to. 



je ne l'ai pas vu jusqu'au- 

jourd'hi. 
Hanka, ancre. \(/o nama nè- 

mii hanka wolifé, n'oubliez 

pas de jeter l'ancre. 
Huu ! hé! pour appeler. 



I, tu, te, toi, ton, ta, tes. 

I, dans, de. 

Ifu, ifukhi. confondre, con- 
fondu, e, étourdi, e, inatten- 
tif, ive. 

Igbé, le tien, la tienne, les 
tiens, les tiennes. 

Igira, rompre, diviser en deux. 

Igoro, bas, se, humilier, abais- 
ser. 

Ikha, expression plus énergique 
que / dont il a le sens. 

Inglis, anglais, e. Inglis-bokhi, 
le pays anglais ou l'Angle- 
terre. 

Inki, encre. A bellakhèé ma- 
kotoki inki ra, ses mains 
sont couvertes d'encre. 

Inki-sasé, encrier. Ndé yiinki- 
sasé rafili? qui a renversé 
cet encrier? 

I nusènè, sois le bienvenu, la 
bienvenu ; wo niisèsé, soyez 
les bienvenus. 

I nu toro! I nutoro! patiente! 
patiente! terme employé 
pour consoler. 



KAK 



— 129 — 



KAN 



I niiwali, je te remercie, merci. 

Itala, étendre. Bellakhè itala, 
étendre le bras ou la main. 

Itan, toi; s'emploie dans ces 
expressions: c'est toi, est- 
ce toi? 

Ité, élever, lever. 

Itékhi, élevé, e. Yi géya itékhi 
a pissa bore bè, cette mon- 
tagne est plus haute que 
l'autre. 

lyo, oui. 

K 

Kabanako-fé, prodige, miracle, 
merveille. 

Kabaiidi, prêcher. 

Kabandiba, prédicateur. 

Kabanyi, van. 

Kabè, admirer; kabèkhi, être 
surpris, étonné; l'accent est 
sur ka. 

Kabè, maïs; les deux syllabes 
sont brèves. 

Kabi, depuis, depuis que, par- 
ce que, puisque, car. 

Kafiri, sauvage, infidèle, bar- 
bare, païen, ne. 

Kaka, vérole. 

Kaka bô, vacciner. 

Kakafidé, Rio-Nunez. Kakandé 
mu makuya Ra-Ponka ra, 
le Rio-Nunez n'est pas loin 
du Rio-Pongo. 



Kakile, roseau, tige de bam- 
bou. 

Kakhunyi, migraine. 

Kakrosi, cancrelas. A^ mu ka- 
krosi Tzéren to, je n'ai pas 
vu un seul crancrelas. 

Kâku, calfater. Alan kunki 
kha kâku, le canot a besoin 
d'être calfaté. 

Kakumbosi, concombre. 

Kakun, bâiller. Akakun agbera, 
il ne fait que bâiller. 

Kalabafîtégna, calomnie, mé- 
disance, jugement témé- 
raire. 

Kalanyi, grenier. È batta mu- 
gnè-ti kalanyi ra, ils ont 
volé dans le grenier. 

Kalé, grand herbe, plume pour 
écrire faite de sa tige. 

Kali-ti, jurer, faire serment, 
jurement. 

Kalo, kaloé, perroquet. 

Kalvary, Calvaire. 

Kamé, faim, famine. Katfiè à 
ma, il a faim. 

Kamudèri, charpentier, mehiji- 
sier. 

Kana, abattre, démolir, ren- 
verser, briser. 

Kanabenti, canif, petit cou- 
teau. 

Kafigé, sein, poitrine, poitrail, 
pintade. 

Kan-kan, chacun, e. Kan-kan 

m aie busuli kéren sotoma, 

9 



KAS 



— 130 — 



K 



chacun aura un boisseau de 
riz. 

Kankari, faufiler. 

Kariki, squale, scie. 

Kankira, malle, boîte, caisse. 

Kan ragoro, s'humilier. 

Karisi, arachides; kansi si, 
semer des arachides ; kansi- 
khè, champ d'arachides. 

Kanla, garder, veiller, proté- 
ger. 

Kanta-Mikhi, garde, gardien, 
gardienne. 

Kanyi, possesseur. Bankhi 
kanyi, maître de la maison. 

Karafé, bride, mors. Nma so 
kha karafé loi, la bride de 
mon cheval est perdue. 

Karafé so, brider. 

Karafé. ba, débrider. 

Karafii, grimper le long d'un 
arbre. 

Karakhan, forcer, contrain- 
dre, obliger. 

Karakhun, ronfler, respirer 
fortement comme les per- 
sonnes asthmatiques. 

Karamokho, instituteur, 
maître d'école. 

Kari, pou. A rafékhi karié ra, 
il est plein de poux. 

Kariii, brave, courageux, in- 
trépide. 

Kasafîgé, ensevelir. È mikhi 
fakhakhi kasangé ma, ils 
ensevelissent un mort. 



Kasi, gale. 

Kasi-kanyi, galeux, se. 

Katoliki, catholique, les ca- 
tholiques. 

Katugu, parce que, puisque, 
car. 

Kèdi ou kaïdi, lettre, papier, 
cahier. 

Kèdi-mikhi-sèbèkhi, image. 

Kèdi-mikhi-sèbèkhi khungbé, 
tableau de peinture. 

Kéfui, cuillère. Ikha kéfui 
makha, lave ta cuillère. 

Kéli, lever, se lever, venir de. 
Wo kélikhi mindé? d'où 
venez- vous? 

Kembérenyi, tourterelle. 

Kèmè, kèmè kéren, cent. 

Kempu, Freetown. Kempu 
kaé. les habitants de Free- 
town. 

Kenda, poudre de haricots 
sauvages dont on se sert en 
guise de poivre. 

Kénen, plaire, être agréable. 

Kènenma, extérieurement, pu- 
bliquement. 

Kéncnya, volonté. 

Kenkélen, ronger. 

Kenkéliba, petit arbuste dont 
les feuilles, prises en infu- 
sion, sont employées avec 
succès contre la fièvre bi- 
lieuse. 

Kenkenyi, menton. Dè-khahe 
mu na a kenkenyi ra, il 



KIN 



— 131 — 



KIT 



n'a pas de barbe au men- 
ton. 

Kenselenyi, petites branches 
flexibles qui servent à la 
construction des murs des 
maisons. 

Kèrè, mats. 

Kéren, seul, e, un, e, même. 

Kéren pet, seul, e. 

Kéri, houe, avec accent sur la 
première syllabe; sans ac- 
cent, il signifie : chasser, 
expulser, renvoyer. 

Kèsè, oser, brave, courageux, 
se. 

Kétun, évanouir, s'évanouir, 
suffoquer. 

Kl, donner, don, présent. 

Kî, manière, forme, sorte, fa- 
çon. 

Kî fanyi, très bien, beaucoup, 
très. 

Kigé, lune, mois. 

Kî-kéren, ensemble, en même 
temps. 

Kilékilématé, crier. 

Kindanyi, fourmilière des ter- 
mites. 

Kini, fable, histoire, conte. 

Kini-kini, avoir pitié, avoir 
compassion. 

Kini-kininya, Kini-kinigna, 
miséricorde, pitié, compas- 

• sion. 

Kini - Kinito, miséricordieux, 



se. Alla kini-kinito, Dieu 
est miséricordieux. 

Kiniri, orphelin, e, petit doigt, 
appelé ainsi parce qu'il se 
trouve seul, le pouce allant 
avec l'index, le médius avec 
l'annulaire. 

Kinki, poteau. Kinki bette ti 
yi kinki tidé, remplace ce 
poteau par un autre. 

Kinsi, manglier, palétuvier. 

Kî ô kî, n'importe comment, 
vaille que vaille. 

Kira, route, chemin, voie, sen- 
tier. Thia kira na mindé? 
où. est le chemin de Thia? 

I\ira-di, sentier. 

Kira maseii, guider conduire, 
montrer le chemin. 

Kiri, pain de singe, fruit du 
baobab, première syllabe 
longue. 

Kiri, peau, cuir; les deux syl- 
labes également longues. 

Kiri-kuyé, courroie. 

Kiri-ma-sé, lèpre; se, quelque 
chose; ma, sur; kiri, la 
peau. 

Kiri-ma-sé kanyi, lépreux, se. 

Kirinyi, tam-tam. Wo kirinyi 
khui mè. vous entendez le 
tam-tam. 

Kiri-wuri, baobab. 

Kitabu, livre, se dit principa- 
lement du Coran et de tout 
9* 



KOL 



132 



KOP 



livre traitant de choses reli- 
gieuses. 
Kiti, juger, juge, jugement. 
Kloki, montre, horloge. 
Kobé, nuque. A n bonmbo n 

kobé ma, il m'a frappé sur 

la nuque. 
Kobi, fainéant, e, paresseux, 

se, méchant, e. 
Kobinya, paresse. 
Kofi, café. Yi kofi gnakhun, 

ce café est bon. 
Kofi-sasé, cafetière. 
Kofi-wuri, caféier. 
Koko, coco. Koko rafafi yi di- 

mèé ma, ces enfants aiment 

les cocos. 
Koko-wuri, cocotier. 
Kola, gauche; à gauche, cola. 
Kolama, à gauche, bâbord. A 

na kolama, il est à gauche. 
Koli, limande. 

Koliii (accent sur ko), siffler. 
Koliii-sé, sifflet. 
Kolimè ou kolmè, natte très 

fine. 
Kolo, caméléon. Kolo ma- 

findi, le caméléon, change 

de couleur. Kolo a manignè 

mafindi, le caméléon change 

de couleur. 
Kolobé, écorce d'arbre. 
Kolon, savoir, connaître. 
Kôlon, aborder, s'appuyer. 
Kolôri, pavillon. Frens ko- 

lôri, le pavillon français; 



inglis kolôri, le pavillon 
anglais. 

Kommandanti^ commandant. 

Kombi, insulte, injure, insulter, 
injurier. 

Komè, nom d'une société soso. 

Komma-khiri, collier. Bunsé 
komma-khiri na abè, elle 
porte un collier en perles. 

Kompini, camarade, compa- 
gnon, compagne. 

Komupioni, communion. 

Komunioni tongo, ou Alla faté 
sakramenti tongo, commu- 
nier. 

Kondé, frorpager. Kondé ité- 
hhi a pissa wuri wuyakhié 
bè, le fromager est un des 
plus grands arbres. 

Kondonyi, cadenas, serrure. 

Konè, serpe, serpette. 

Koni! signe d'agacement. 

Konko, se venger, menacer. 

Konkon, frapper doucement et 
légèrement. 

Konkoré, coq. 

Konkosaré, épervier. 

Konn, jeu, jouer, s'amuser. 

Konnanya kéren, gorgée. 

Konnyi, cou. 

Konnyi bolon, égorger. 

Kono, mais. 

Kontonyi, bélier. 

Konyi, esclave. 

Koiiyi, hameçon. 

Kopi, ti-kopi, tasse. 



KUF 



133 



KUN 



Korasa, pigeon vert. 

Korasi, corail. 

Korè, maintenant. 

Koré-nenyi, éclair (langue du 
firmament). 

Koréra, en haut. 

Korogba, soldat. Mangé akha 
korogbaé malanma, le roi 
rassemble ses soldats. 

Koroki, bouchon. 

Koroki-ba-sé, tire-bouchon. 

Kota, rusé, malin, faire atten- 
tion. 

Koté, fardeau, charge. 

Koté-khani, porteur, se. 

Kolé tongo kunki î, décharger. 

Koti, nouer, nœud. 

Koti rafulun, dénouer. 

Krétieni ou mikhi khunkha, 
chrétien, ne. 

Krist, Christ, Yésu-Krist, Jé- 
sus-Christ. 

Kristmèsi, Noël. Yésu-Krist 
bèri kristmèsi lokhè, Jésus- 
Christ naquit le jour de 
Noël. 

Krua, kroi, croix, la croix. 

Kuè, nuit. 

Kuènien, toute la nuit. 

Kuèra-mikhi, sorcier, ère. 

Kuè-tègi, minuit (milieu de la 
nuit). 

Kufafa, vent d'est. Kufafa se 
birign kharama, le vent 
d'est dessèche tout. 

Kufura, petit pagne. 



Kuguri, punaise. 

Kui, dans, au dedans. 

Kui ba, vider. 

Kuku, cuisinier, ère. 

Kulama-ti, mendiant, e, men- 
dier. 

Kulè, bercail, bergerie. 

Kulé, singe; kulé di, petit 
singe. 

Kulé-kulé, vertige. 

Kulé-yakhè, raie (poisson). 

Kuli, mauvaise herbe, accent 
sur la première syllabe; 
ver, accent sur la dernière 
syllabe. 

Kuma, être avare; é kuma, 
ils sont avares. 

Kuma-ti, avare. 

Kumbaduba, masque en boiis. 

Kumen-kumen, être en délire, 

. délire. 

Kumi abeille. 

Kumi-Dolé, cire. ' 

Kumi-turé, miel (huile d'a- 
beille). 

Kunda, rosée, brouillard, serein:, 

. brume. 

Kundi, gourde, petite cale- 

. basse. 

Kundua, patate. 

Kunfa, se vanter. 

Kunfaba, visiter, visiter des 
personnes en deuil. 

Kungi, canot, bateau, pirogue. 

Kuni, balle; kuni-sasé. sac à 
balles. 



KHA 



134 



KHA 



Kunki, navire, canot, embar- 
cation, pirogue. 

Kuntan, makuntan, rouler, plier 
en forme de rouleau. 

Kuntigi, chef, chef de village. 

Kurè, tortue. 

Kuré, cache-cache. 

Kuri, cuisine. Akha kurl gan, 
toute sa cuisine a brûlé. 

Kurundè, anneau, bague. Nma 
kurundè gon? où est ma 
bague? 

Kuss! employé pour chasser 
les poules, les chiens, etc. 

Kutun, gémir, se plaindre. 

Kuntuni, mât. Kutuni mu, 
kuyakhi, le mât n'est pas 
assez long. 

Kuya, loin, au loin, grand, e, 
long, ue. 

Kuyé, air, atmosphère; gris- 
gris, amulette que l'on met 
dans les champs pour em- 
pêcher les vols. 

Kuyé-furé, sueur. 

Kuyé-furé mini, suer. Kuyé- 
furé gbé mini a ma, il a 
beaucoup sué. 

Kuyukuyu, secouer, remuer, 
agiter. 

KH 

Klia, si, de. Kha n mu fura- 
khi, si je ne suis pas ma- 
lade. Komandanti kha lala- 



bae, les laptots du comman- 
dant. 

Khaba, trancher, couper. 

Khabari, excuser, pardonner. 

Khabarinyn, khabarigna, par- 
don, rémission, excuse. 

Khabé, poil. Khabé na a bel- 
lakhèé ma, il a du poil sur 
les mains. 

Khabi, forgeron; avec accent 
sur la dernière syllabe, il 
signifie : igname. 

Khabu, forger. 

Khaffari, avouer, déclarer, con- 
fesser, dévoiler. 

Khaffarinya, confession, décla- 
ration. 

Khagnan, démangeaison, dé- 
manger. 

Khakhili, esprit, intelligence. 
A khakhili gbo, il a beau- 
coup d'esprit. 

Khakhilitaré, stupide, idiot, e, 
imbécile. 

Khalé, écaille, cosse dure. 

Khalé-ba, écosser. 

Khali, arc. / kota, i yi khali 
kanama, fais attention, tu 
vas briser cet arc. 

Khali-kuni, flèche (kuni, balle, 
khali, de l'arc). 

Khali-kuni-sasé, carquois. 

Khaluma, chacal. 

Khambi, après, derrière, par 
derrière; yi khamki, après 



KHA 



135 



KHI 



cela; wuri khambi, derrière 
l'arbre. 

Khamè, homme, époux; mis 
après un substantif, il signi- 
fie : mâle. 

Khamè foré, un homme noir, 
nègre. 

Khamè fori ou khan-fori, vieil- 
lard. 

Kbamètaré, sans mari, et 
vierge si le mot s'applique 
à une jeune fille. 

Khandè, haie, tapade, enceinte, 

Khani, diriger, conduire, porter, 
emporter, mener. 

Khaniè, gronder. 

Khani sonon, remporter. 

Khafîkhè, cactus, cactier. 

Khara, dessécher, sécher, sec, 
sèche. 

Kharan, lire, apprendre, retenir, 
étudier; a mu kharan, il 
n'étudie pas. 

Kharan- Bankhi, classe, école. 

Kharan-di, écolier, ère. 

Kharan-kèdi, tableau de lec- 
ture. 

Kharan-sé, leçon. 

Kharé, sac, sèche, 

Kharé-kira, par terre. 

Kharéma-turi-kunki, wagon et 
machine (bateau à vapeur 
marchant sur terre). 

K h a r i , chose merveilleuse, 
arbre de fer. 

Khari-sama, médiateur. 



Kharuma, corbeau. 

Khati, dimanche, moins usité 

que sandé. 
Khè, champ, envoyer. Kuntigi 

nan n khèkhi, c'est le chef 

du village qui m'envoie. 
Khèbu, saluer. Péï di, i mu n 

khèbu? quoi! petit, tu ne 

me dis pas bonjour? 
Khèbui, salut, salutation. 
Khèlè, verser dans, œuf. 
Khélenyi, mollet. A khélenyi 

a khonoma, il a mal au 

mollet. 
Khèlè sa, pondre. 
Khéli et khêli ginè, biche; 

khéli di, petite biche. 
Khèma, or; khè ma, dans les 

champs, au champ. 
Khèma khurundè, bague en 

or. 
Khèniè, jeu qui se joue avec 

douze petits bâtonnets dont 

six plus longs que les autres. 
Khè sonon, renvoyer. 
Khi, dormir, jour; quand on 

compte les jours, on se sert 

de khi au lieu de lokhè. 

Khi sakhandé, le troisième 

jour; lokhè kéren, un certain 

jour; khi kéren, un jour, 

un seul. 
Khibenyi, planche. 
Khibenyi-sèbè-dakhi, tableau 

noir. 



KHI 



136 — 



KHO 



Khignè, lait, mamelle: khignè 
fi, donner du lait, allaiter. 

Khignè bundu, traire. 

Khignè miii, téter. 

Khi-kholi, sommeil, envie de 
dormir. Khi-kholi-khondi, 
maladie du sommeil. 

Khili, nom, appeler, nommer. 
/ khili monki? comment 
t'appelles-tu? 

Khili kana, calomnier, perdre 
la réputation. 

Khili fala, désigner, dire le 
nom. 

Khimbéli, froid, froide, frais, 
fraîche. Khimbéli na, il fait 
froid. 

Khimbi, genou. 

Khimbi sifi, s'agenouiller. 

Khili, mordre. 

Khindé, cru, e, aigre. 

Khini, rosée. Khini batta yo- 
lon, la rosée est tombée. 

Khiti, attacher, lier, accrocher; 
khirikhi, attaché, lié, accro- 
ché, e. 

Khiri, odeur, senteur; première 
, syllabe plus longue. 

Khiri gnakhun, bonne odeur. 

Khiri gniakhu, mauvaise 
odeur, puer. 

Khiri sonon, rattacher, relier. 

Khiri yolonkhonyi ra, enchaî- 
ner. 

Khiyé, rêver, rêve, songe. 

Khiyé sa, rêve^ 



Khôbè, chirurgien (poisson). 

Khodè, figue. Yi khodèé ké- 
likhi foté ta, ces figues 
viennent d'Europe. 

Kholi. envie désir, urine. 

Kholifu, uriner. 

Kholi-kundunyi, vessie. 

Kholinkholin, rouiller. 

Kholinkholin, Kholinkholinyi, 
rouille. 

Kholinkholinyi ba, dérouiller. 

Kholi môkhi, besoin d'uriner. 

Khon, Khonyi, chez, demeure. 

Khonè, poison, venin. 

Khonè ba, désempoisonner. 

Khonè fi, empoisonner, don- 
ner du poison. 

Khoni, oiseau Khani gabé- 
tanyi, aile d'oiseau. 

Khoniè, hôte, hôtesse, étran- 
ger, ère. 

Khoriiè-bankhi, parloir, maison 
des étrangers. 

Khonié bundé, chasser, tirer 
sur des oiseaux. 

Khoni khabé, plume d'oiseau. 

Khoni-kulé, cage. 

Khonnagna, jalouser, jaloux, 
jalouse, jalousie. 

Khono, souffrir, mal, douleur, 
se fâcher, être fâché, amer, 
amère, difficile, se repentir. 

Khonyèmama, remerciement. 

K h G n y é m a m a s a, remercier, 
Alla khonyèmama sa, re- 
mercier Dieu. 



KHU 



— 137 — 



KHU 



Khorè, anus; les deux syllabes 
sont brèves. 

Khorè, personne libre; l'ac- 
cent est sur la dernière syl- 
labe. 

Khori, net, nette, grain, graine, 
os, se retirer vers la mer 
en parlant de l'eau. 

Khoriè, écureuil. 

Khorira, appelé par les Euro- 
péens Koréra, gros village 
commerçant, sur la rivière 
du Fatala qui se jette dans 
le Rio Pongo à deux lieues 
environ au-dessus de Boffa; 
il faut six heures pour se 
rendre, par eau, de Boffa à 
Khorira. 

Khoro, égratigner, gratter. 

Khôrô, hier. 

Khôrô-bora, khôrô-boro, 
avant-hier. 

Khosé -cochon, porc, pour- 
ceau. ^ 

Khosé giné, truie. 

Khosi, souiller, salir. 

Khosinya, saleté. 

Khu, tourner, en parlant des 
toupies. 

Khubé, poussière, cendre. 

Khufa, mousser, écumcr, 
écume. 

Khui, parole, mot, son voix, 
bruit, langage, idiome, dia- 
lecte. . - w : ,.: 

Khui sukhu, obéin : - 



Khui sukhui, obéissance. 

Khulé, flûte. / fata konndé 
khulé ra? sais-tu jouer de 
la flûte? 

Khuli, canne, bâton; l'accent 
est sur khu. 

Khuli, queue; les deux syl- 
labes sont brèves. 

Khuli-Furi, nombril (queue du 
ventre). 

Khulun, empresser, s'empres- 
ser, se dépêcher, vite, pronip- 
tement. 

Khulunyi, îéte, jour de réjouis- 
sance. 

Khuma, paon, paonne, orgueil- 
leux, se. 

Khumma, sur, dessus, au-des- 
sus ; et quelquefois cou- 
vercle. 

Khumma ton go, découvrir. 
Pléti khumma tongo, dé- 
couvre le plat. 

Khundunyi, hibou. ~ 

Khungbè, immense, gros, se, 
grand, e. 

Khungbo, gros, se, grand, 
énorme. 

Khuniè, crapaud. 

Khunkha, laver la tête, d'où 
baptiser, baptême, celui qui 
est baptisé, chrétien. 

Khunkhaé, chrétiens. 

Khunkha-di, filleul, c. 

Khunkha-fafé, parrain. 

Khuiïkha-ngè, marraine. 



KHU 



138 - 



LAN 



Khun-Khimbéli, lent, e. 

Khunkhuri, fichu, mouchoir de 
tête, turban. 

Khunnakuyé, de longue durée; 
sî khunnakuyé, vie éter- 
nelle. 

Khun-sakhè, cheveu, crin. 

Khun sakhètaré, chauve, privé 
de cheveux. 

Khunsara, délivrer, racheter. 

Khunsarama, Rédempteur. 

Khun-sasé, traversin, oreiller. 

Khun-sasé-domma, taie d'o- 
reiller. 

Khunun, s'éveiller. 

Khunya, frère, plus jeune. / 
tara naà y a? est-ce ton 
frère aîné? Adê, n khunya 
n'ara, non, c'est mon frère 
plus jeune que moi. 

Khunya ginè, sœur plus jeune. 

Khunyi, tête. 

Khunyi-kira, raie. 

Khunyi safiti, peigner, se pei- 
gner. 

Khuré, rivière d'eau douce, 
fontaine, puits. 

Khuré-dè, embouchure d'une 
rivière. 

Khuré-di, ruisseau. 

Khuri, bosse; khurl kanyi, 
bossu, e. 

Khuru, prendre soin, élever. 

Khurukhi, tranquille, sage. 

Khurundun, grogner, rugir. 



Yatè khurundunma, le lion 
rugit. 
Khurusé, animal, bête, trou- 
peau de bêtes à cornes. 



Là, loi. 

Labarenyi, calotte, bonnet. 

Labé, aval, en aval Stga labe 
î, va vers le bas de la ri- 
vière. 

Labè, bourse, sac de voyage. 

Labundè, lavande. 

La-féê, chose que l'on croit, 
credo, symbole, croyance. 

Laï? laï? marque l'admiration, 
l'étonnement. 

Laïri, promesse. 

Laïri sukhu, promettre. 

Lakh'ara, soupçonner, penser, 
croire. 

Lakhi, croire. 

Lakhi...ra, croire, penser dans 
le sens de croire. 

Lala, rame, aviron, oser. 

Lalaba, rameur. 

Lala ba, ramer. 

Lama, la.. .ma, penser, croire. 

Lamma, petit, e, mince. 

Lampu, lampui, lampe, lan- 
terne. 

Lan, suffire, suffisant, e, as- 
sez, être nécessaire, égal, e, 
falloir. 

Lan (a), cela suffit, il faut, il 
est nécessaire, il impoite. 



LIN 



139 — 



LUK 



Lankhansarima, grenouille. 
Lanmban, niveler, de niveau, 

rendre droit. 
Lanmbankhi, uni, e. 
Lanmban-sé, niveau, chose 

pour niveler. 
Lantaié, injuste. 
Lantarénya, injustice. 
Lantek, égal, e, comme il 

faut. 
Lanyi, rendez-vous, réunion, 

assemblée. 
La...ra, croire, croire en, croire 

à, le complément se met 

entre la et ra. 
L'ara, pour la ara, croire, 

penser, soupçomier. 
Le, pet. 

Léfa, couvre-plat en jonc. 
Lèfu, péter. 
Léfuié, orange. 
Léfuré mulukhunyi, citron. 
Lègi, gousse tendre, cosse 

tendre, pelure, épluchnre. 
Lègi-ba, écosser. 
Lengé, calebasse. 
Lèni, rang, rangée. 
Li, arriver. A batta li na kî, 

c'est arrivé ainsi; li-béré, 

arrivée. 
Libi, faner, flétrir, fané, e. 
Lingi, araignée. A^ lingi kéren 

khungbé sukhukhi, j'ai at- 
trapé une grosse araignée; 

accent sur lin. 



Lingi, grange, hangar; accent 

sur gi. 
Linliii, branler, remuer, se dit 

en parlant de la tête. 
Lintan, balan - Kulé mato 

a to a lintanma. regarde le 

singe qui se balance. 
Limite, chapeau, casquette. 

Nma limité nafi ya, c'est 

mon chapeau. 
Lodi, bourrer un fusil, charger 

un navire, un canot. 
Lofu, pain des Européens, on 

se sert généralement de 

tami. 
Loï, perdre, perdu, c, égarer, 

égaré, e. 
Lokhè, jour, journée. 
Lokhè-khun, semaine. 
Loré, amphore, dame Jeanne. 
Loré, herbe, tendre, gazon. 
Lori, Laurent. 
Lu, laisser, abandonner, quitter, 

demeurer, résider, rester, 

renoncer à. 
Luba, rassasier, se rassasier. 

/ luba? es-tu content, ras- 
sasié? 
Lubi, poudre que l'on met 

dans le tabac. 
Lu Khambi, retarder, tarder, 

rester en arrière. 
Lukhui, nuage, nuée. Lukhui 
na kuyé ma, le ciel est nua- 
geux. 



MAF 



140 



MAK 



Lukhun, cacher, se cacher, re- 
celer, laire. 

Lukhusinyi, verge.- 

Lukhusinyi-dènia, coup de 
verge, de martinet, de bâton. 

Lumban, vallée. '■■ '■■ '~ 

Lumbanyi, vallée. ^ v 

Luti, corde, cordeau, cordon. 

Luti di, ficelle. 



M 

Ma, sur, dessus, à, pour; ce 
mot s'ajoute aussi au verbe 
et indique généralement une 
action future. 

Mabiri, part, portion, contre, 
envers, à l'égard de. 

Mabirira, envers, contre, à 
l'égard de. 

Mabinya, honorer, respecter, 
vénérer. 

Mabô. éplucher, peler. 

Madègè, racommoder. Nma 
wantanyi madègè. raccom- 
mode mon pantalon. 

Madéten, presser, fouler. 

Madokho, asseoir, raconter, 
dire. 

Ma...fala, médire, calomnier, 
diffamer. 

Mafé, vannçr. 

Mafélenyi, couverture dont les 
femmes se servent pendant 
la nuit. 

Mafilin, envelopper, plier. 



Mafilin sonon^ replier. 

Mafindi, tourner, détourner. 

Mafura, aller vite, se presser, 
se dépêcher. 

Mafuré, vite, de suite, tout de 
suite, 

Mafurukhu, essuyer, épousse- 
ter. 

Magaga, râler, expirer. 

Magakhu, terrible, faire peur, 
terrifiant, e. 

Magbilen, reculer, revenir, re- 
tourner. 

Magburan, plumer, arracher. 

Mage, morve, rhume, creuser. 

xVlagé-kanyi, morveux, se. 

Magènè, lapider. 

Magé...sukhu, enrhumer, s'en- 
rhumer. 

Magankhalé, anguille. Magaiï- 
khalé na hé? y a-t-il des 
anguilles ici? 

Magnakhun, penser, se sou- 
venir. 

Magnakhunyi, pensée^ idée, 
souvenir. 

Magnalakhon, chatouiller. 

Makaf u, unir, joindre, ensemble, 
ajouter, augmenter. 

Magentunkhi, ébrécher, ébré- 
ché, e. 

Makha, laver, nettoyer avec 
de l'eau. 

Makhaba, découper. Ki tokhè 
makhaba, découpe ce poulet. 



MAL 



141 — 



MAN 



Makhono, blesser, se blesser, 
faire lâcher, irriter. 

Makhorin, Makhorinyi - ti, 
questionner, demander. 

Makhorin sonon, redemander. 

Makhorinyi, demande, ques- 
tion. 

Makhoro, gratter, se gratter. 

Mako, balayer. / sèli-bafikhi 
mako? as-tu balayé la cha- 
pelle? 

Makon, lécher. 

Makoro, approcher, s'approcher. 
A nakha a makoro n na, il 
s'est approché de mol. 

Makoro sonon, rapprocher, se 
rapprocher. 

Makoto, couvrir, envelopper. 

Makuntan, rouler. 

Makuya, loin, au loin, éloigner, 
éloigné, e, s'éloigner. 

Malabu, reposer, se reposer, 
repos. Won malabu hé, re- 
posons-nous ici. 

Malan, amasser, réunir, ra- 
masser, tas. 

Malanyi, réunion, société. 

Malé, riz non cuit. 

Malé kanbanyi, riz cuit et sans 
sauce. 

Malé khè, rizière. 

Malé khèta, riz en paille. 

Malé khori, riz net, propre, 
pur. 

Mali, secourir, aider, secours, 
aide. 



Malinyâ, secours. 

Malisan, asperger, répandre de 
l'eau de tous côtés. 

Malukhun, enterrer. 

Marna, grand'mère; précédé 
des pronoms / et woW signi- 
fie bonjour; / marna, je te 
souhaite le bonjour; wo ma- 
rna, je vous souhaite le bon- 
jour. 

Mamè-ti, attends; wo mamè- 
ti, attendez. 

Mami, dame, madame. 

Mamogniii, masser. 

Mamogninyi, massage. Mamo- 
gninyi rafafi a ma, il aime 
le massage. 

Mamokho, remuer, ébranler, 
toucher, secouer. 

Man, encore, de nouveau. 

Mangé, roi. Wokha mangé 
kkili monki? comment 
s'appelle votre roi? 

Mafigè-dokhosé^ trône. 

Mangè-ginè, reine, femme du 
roi. 

Mangè-ta, royaume, ville du 
roi. 

Manière, se promener. 

Manigna, mesurer, peser, es- 
sayer, tenler, ressembler; 
précédé de a, il signifie: 
peut-être. 

Manignakhi, pareil, le, ressemr 
blant, e, 

Manignè, apparence, figure 



MAT 



— 142 — 



MEN 



forme, ressemblance, por- 
trait. 

Manokho, tacher, salir. 

Marafanya, Marafanyi, 
amour, charité. 

Maragiri, volonté, désir. 

Mariama, Marie. 

Maridi, marier, se marier, 
mariage. 

Marigi, maître, maîtresse, ou 
marigi khamè, maître; ma- 
rigi ginè, maîtresse. 

Marigi, maître, Maître, Sei- 
gneur en parlant de Jésus- 
Christ. 

Masara, changer, transfor- 
mer. 

Masen, montrer, indiquer. / 
nga masen nbè, montre-moi 
ta mère. 

Masibo, péril, danger. 

Masis, allumette. 

Maso, habiller, s'habiller. 

Masukhu, entretenir. 

Masumbu, mélanger, mêler. 

Matala, arracher. 

Matendi, nier, refuser d'accep- 
ter, de se soumettre. 

Mali, trahir. Yuda a Marigi 
mati, Judas a trahi son 
Maître. 

Matinkhin, viser. 

Mato, regarder, visiter, con- 
sidérer. Wo nama mato hé, 
ne regardez pas ici. 



Matokho, louer, complimenter, 
féliciter, glorifier, louange, 
gloire. 

Matongo-béré, moisson, ré- 
colte. 

Mawudé, se baigner. A^ kéli- 
khi n mawudé, je viens de 
me baigner. 

Mayahdi, demander, implorer, 
supplier. 

Mayégéti, choisir. 

Mayenden, séduire, tromper, 
tenter, ruse, fourberie. 

Mayendenyi, tromperie, séduc- 
tion, ruse, fourberie. 

Mayenyi, marée haute. 

Mayileii, briller, éclairer, 
luire. 

Mayilenkhi, luisant, e, bril- 
lant, e. 

Mayilin, griller, rôtir. 

Mè, mèkhi, entendre, com- 
prendre. 

Mèkhèmèkhen, sucré, e. 

Mélèké, ange. KaUta mélèké, 
l'ange gardien. 

Méleii, guetter. A^ khéli mé- 
lefima hé, je guetterai la 
biche ici. 

Méli, hippopotame. 

Même, attendre. A^ même, i 
nama siga, attends-moi, ne 
pars pas. 

Mène, à moins, à moins que, 
de peur que, de crainte que. 



MIN 



— 143 



MUK 



Mengi, mil; l'accent est sur la 

première syllabe. 
Mèni, là, là-bas, plus loin, 
Mérèmérè, orgueil. 
Mérèmérèto, orgueilleux, se, 

fier, ère. 
Mèsa, table. 
Mèsa rasa ou mèsa gnaélan. 

préparer la table. 
Mèsa-Dugi, nappe. 
Mèsi, messe; mèsi béré, temps 

de la messe. 
Mèsi kha sosée, ornements du 

prêtre. 
Mesni, maçon. 
Mèyenyi, sable. 
Mikali, Michel. 
Mikhi, personne, quelqu'un, 

sujet. 
Mikhi fikhè, Européen, ne, 

personne blanche. 
Mikhi khurunkhi, nain e, per- 
sonne toute petite. 
Mikhi-mati, traître, traîtresse. 
Mikhi ô mikhi, chacun, e. 
Miii, boire, avaler. 
Mindé, où. 
Mini, sortir, s"en aller, paraître. 

Sogé minima, le soleil 

paraît. 
Mini, loutre; l'accent est sur 

mi. 
Minidé, sortie. 
Mini kunki î, débarquer. 
Mini sonon, sortir de nouveau. 



Miri ou miri-miri, torpille, 
poisson. 

Miiisé, miii-sé, boisson, quel- 
que chose à boire. 

Mistri, misteri, mystère. 

Mo, grandir, croître, vieillir. 

Modi! signe d'ennui, d'agace- 
ment. 

Môklii, mûr,*e. 

Mokhonien, vingt. 

Mokhonienndé, vingtième; 
a-mokhonienndé, vingtième- 
ment. 

Mokhonien nun nani, vingt- 
quatre. 

Momodu, Mahomet. 

Moni khiiidé, pâte. 

Monki, comment. 

Mori, marabout. 

Moronyi, vague, flot, lame 
d'eau. 

Mu, ne, ne... pas, ne.,, point, 
jamais. 

Mu faii, méchant, mauvais. 

Mu gbé...èmé, moins. Léfuré 
gbé ma na abè èmè ntan, i 
n'a pas autant d'oranges 
que moi. 

Mugna, voler, dérober. 

Mugna sonon, dérober de nou- 
veau. 

Mugna-ti, voleur, se. 

Mugnè, vol. 

Mu gnonma, infini, c. 

Mu kéncn, déplaire. 

Mukhu, nous, notre, nos; ce 



MUR 



144 



NAK 



mot exclut la personne ou 

les personnes auxquelles on 

parle. 
Mukhugbé, le nôtre, la nôtre, 

les nôtres. 
Mukliukha, nous, nos, notre; 

a plus d'énergie que mukhu. 
Mukhutan, nous; s'emploie 

dans ces expressions: c'est 

nous, est-ce nous? 
Mu kolon, ignorer, ne pas 

connaître. 
Mu Iakh' ara, douter, ne pas 

croire. 
Mu lan, indigne. 
Mu lantek, inégal, e. 
Mulukhunyi, aigre. 
Mun, quel, le, qu'est-ce que, 

quoi. 
Mundun, quel, le, lequel, la- 
quelle. A mikhi mundun 

to? quelle personne a-t-il 

vue? 
Munfèra, pourquoi. Munfèra 

è mumu fa? pourquoi ne 

sont-ils pas encore arrivés? 
Munti, buffle. 
Mumu, pas encore. 
Muradi, besoin, nécessité; peu 

usité. 
Mu rakuya, qui n'est pas loin, 

récemment. 
Murufé, étoffe à poil, étoffe 

laineuse, laine. 
Murumuntunyi, petite mouche, 
Murutè, désobéir. Yl didi 



murutèma béré ô béré, cet 
enfant désobéit toujours. 
Murutèkhi, désobéissant, e. 



N 

N, je, me, moi, mon, ma, m^s; 
se prononce comme enn. 

N' pour na, être, est. 

Na, être, ce, cet, te, ces, y (ad- 
verbe). 

Naba, faire. È mun nabama 
bé? que font-ils ici? 

Nabayè, rasoir. 

Nadè, porte. Nadè konkon, 
frappe à la porte. 

Nafalla, faire. 

Nafèri, fièvre bilieuse. 

Nafuli, monnaie, argent. 

Nafuli fikhè, argent, pièce de 
monnaie blanche. 

Na î foré, na î foro, obscu- 
rité. 

Nakha, mot qui se place entre ^ 
le sujet et le verbe pour in- 
diquer le passé; nakha est 
le passé narratif. 

Nakhan, que, qui, lequel, la- 
quelle. 

Nakhan fama, futur, ce qui 
viendra. 

Nakhan mu Gakhukhi, hardi, è. 

Nakhan nô soto, vainqueur. 

Nakhunun, éveiller, réveiller. 

Nakissi, sauver. 

Nakota,. avertir, prévenir. 



NAY 



145 



NGN 



Natna, ne pas. / nama wèyen, 
ne parle pas; wo nama gi, 
ne courez pas. 

Namako, balayer. 

Namako-sé, balai (chose pour 
balayer). 

Nama lu, continuer, ne pas 
cesser. 

Nama rabolo, ne pas laisser 
partir, retenir. 

Namiomé, saint, e ; namioméé, 
les saints. 

Namiomé-Khakhili, Saint-Es- 
prit. 

Naii, mot euphonique qui a 
quelquefois le sens de être, 

Nan'ara, c'est pourquoi, donc, 
parce que. 

Nani, quatre. 

Nanindé, quatrième; a-nanindé, 
quatrièmement. 

Nanmbarè, embarras, embar- 
rassé, embarrassant. 

Naninyi, borne, limite d'un 
champ, marque de sépara- 
tion. 

Nanninyi, tente. Yi khani nma 
nanninyi bui, porte cela sous 
ma tente. 

Na nu ba î, après. 

Naii ya, voici, voilà. 

Naralan, rencontrer. A^ naralan 
komandanti ra, j'ai rencon- 
tré le commandant. 

Nayalé, lumière. Nayalé mun- 



dun na ra? quelle est cette 
lumière? 

Ndé, qui, lequel, laquelle, 
quelqu'un, .une, quelque; 
ndéé, au pluriel. 

Ndé Ba...ra, diminuer, retran- 
cher. 

Ndé ô ndé, quiconque, tout ce 
qui. 

Nèlinyi, citrouille, giraumont. 

Nèmu, oublier. A^ mu nèmuma 
i ra abada, je ne t'oublierai 
jamais. 

Nèmui, oubli; l'accent est sur 
la première syllabe. 

Nèmui, couronne; les deux syl- 
labes sont brèves. 

Nèmui sa, couronner. 

Nèmunèmu, ^goûter, savou- 
rer. 

Neii, bouillir. / yé ranefi? as- 
tu fait bouillir l'eau? 

Nènè, nouveau, nouvel, le, 
neuf, neuve. 

Nenyi, langue. A nenyi gbéli- 
khi, sa langue est rouge. 

Nèri, espèce de haricot, 

Nga, mère. 

Ngbé, le mien, le mienne, les 
miens, les miennes. 

Ngnènè, rat. 

Ngnènè-ginè, souris. 

Ngnunungnunu, murmurer, 
murmure. 

10 



NIA 



— 146 



NIY 



Ni, âme. Mikhi birign ni so- 
tokhi. nous avons tous une 
âme. 

Nî, vie. 

Nia, œil. 

Nia-î-Ba, expliquer. Nia-î-ba 
mbèinakhan naba, explique- 
moi ce que tu as fait, 

Nia-î mini, débrouiller, démê- 
ler. 

Nia-î-so, mêler, brouiller, em- 
brouiller, se dit en parlant 
du fil. 

Nia-khabé, sourcil. 

Nia-khalé, paupière. 

Niakhalè, femme veuve âgée. 

Niakhalè fori, vieille femme 
Kha niakhalè fori khono- 
khi siibé fera, i nama a de 
rabonmbo koromanyi ra, 
si une vieille femme se fâche 
pour avoir de la viande, ne 
lui frappe pas la bouche avec 
un pied de bœuf. (Proverbe 
soso.) 

Nia-khi Kafikira, cercueil. 

Niamawulu, gronder. 

Niara, devant, par devant. Nièrè 
mukhu niara, marche devant 
nous. 

Nia-sèri, collyre. 

Niataré, aveugle; mot com- 
posé de nia œil, et de taré 
qui marque privation. 

Niatègi, figure, face, visage. 



Niatègi makha, débarbouiller, 
se débarbouiller. 

Nièmè, la mauvaise saison. 
Nièmè soma ya, la mau- 
vaise saison commencera 
bientôt. 

Nièrè, marcher, voyager. 

Nièrè ba ma, naviguer. 

Nièrè-ti, voyageur, mar- 
cheur, se. 

Nifè, dès que, aussitôt que. 

Nigna, faire. 

Nignafé, chose faite, action. 

Nimaré, soir; / nimaré, bon- 
soir, je te souhaite le bon- 
soir; wo nimaré, je vous 
souhaite le bonsoir. 

Nimaréra, soirée, dans la soi- 
rée. 

Nimissa, nimissakhi, triste, 
affligé 

Ningé, bœuf; ningé khamè, 
bœuf; ningé ginè, vache. 

Ningé khamè di, veau. 

Ningéé-kafita, vacher, vachère. 

Nini, ombre, ombrage, abri, 
parapluie, ombrelle, parasol. 

Nini-mato, miroir, ghcc. 

Nioè, nez, narine, bout, extré- 
mité. 

Nioè-fé, se moucher. 

Ni sénieri, sanctifier. 

Niyê, année, an Niyè mokho- 
nien nun sali na nbè, j'ai 
vingt-cinq ans. : 



OTE 



— 147 — 



PLE 



Niyè ô niyè, annuellement, 
chaque année. 

Nkha, même sens que n, mais 
a plus de force et d'énergie. 

Nma, comme n; il marque, 
employé comme adjectif, 
possession complète et en- 
tière. 

No, cela, ce, cet, te, ces. 

Nô, pouvoir, puissance, auto- 
rité. 

Noéli, Noël. 

Nokhè, tache, saleté. 

Nokho, abîmer, tacher, salir. 

Nokhokhî, sale. 

Nondi, vrai, vraie, avoir rai- 
son. 

Nondi m'ara, c'est faux. 

Nô soto...khumma, soumettre, 
vaincre, triompher. 

Nôtaré, incapable. 

Ntan, moi; s'emploie dans ces 
expressions: c'est moi, est- 
ce moi? 

Nun, et. Sôkhomè nun kuè. 
le jour et la nuit. 

N-yatti, moi-même. 

N-yetté, moi-même. 



Otel, autel; otel khambira, 
derrière l'autel; otel niara, 
devant l'autel; otel fèma. 
à côté de l'autel. 

Otel kha sosé, ornement 
d'autel. 



Pa pour fafa ou fafé, père 

Papa ou Foté mori mangé, 
pape, le pape. 

Pàki, Pâques, Pâque. 

Patate, patate. 

Pati, ceinture en perles portée 
par les petites filles. 

Pédè, chiquenaude. Pèdè, 
donner une chiquenaude. 

Pénitensi, pénitence. 

Pensé, feuilles de bambou. 

Pentikot, Pentecôte. Pentikot 
alima khi tongo-suli Pâki 
nu ba î, la Pentecôte arrive 
cinquante jours après Pâ- 
ques. 

Pèpui, pipe. / kota, i nma 
pèpui kanama, fais atten- 
tion, tu vas casser ma pipe. 

Pèpui min (boire la pipe), 
fumer. 

Pèpui miiima, fumeur. 

Pet, seul, e, seulement. 

Péti, seul, e, seulement. 

Pétri, Pierre. 

Pini, épingle. 

Pisi, morceau, pièce d'étoffe. 

Pissa, mieux, terme de com- 
paraison. A baita pissa? 
est-ce qu'il va mieux? 

Pistoli, pistolet. 

Plèni,rabot, raboter. 

Plèni-ti, raboter, raboteur. 

Pléti, plat, assiette. Ndé yi 
10* 



RAF 



148 — 



RAG 



plétî firign kana? qui a 

cassé CCS deux assiettes? 
Pogoti, poche. 
Pogoti lihunkhuri, mouchoir de 

poche. 
Poli, Paul. 
Pomati, pommade, 
Poti, pot. Yi potié kélikhi 

mindé? d'où viennent ces 

pots? 



Ra, être, avec. Mun Alla ra? 

qu'est-ce que Dieu? 
Raba, faire. A mu fé raba 

fènien, il n'a rien fait toute 

la journée. 
Rabi, ouvrir. / de raba, ouvre 

la bouche. 
Rabikhi, ouvert, e. 
Rabinya, épais, se. 
Rabolo, laisser, abandonner, 

céder. 
Radèkhè, allumer, embraser. 
Radi, radis. 
Radigilin, arrondir, rendre rond, 

entourer. 
Radigilin-di, zéro, petit rond. 
Radiii, pousser, faire avancer. 
Radokho, joindre, juxtaposer. 
Radokhodé, jointure. 
Radunké. abréger, raccourcir. 

A^ tagankhi, kira radunké, 

je suis fatigué, abrège le 

chemin. 
Rafalla, faire, arranger 



Rafalla sonon, refaire. Yi bili- 
khi rafalla sonon, ef lis ce 
mur. 

Rafaii, aimer. 

Rafé, remplir, emplir, souffler. 

Rafékhi, plein, e. 

Raféyen, étendre, exposer au 
soleil. 

Rafikhè, blanchir, rendre 
blanc, propre. 

Rafili, verser, laisser, tomber. 

Raforo, noircir. Siga nma 
sankirié raforo, va cirer 
mes souliers. 

Rafulun, délier, détacher. 

Rafura, réchauffer, se chauffer. 

Rafuru, engendrer. 

Ragata, garder, conserver, re- 
tenir vers soi, observer. 

Ragbéli, rougir, rendre rouge. 

Ragbileii, faire retourner, re- 
tourner, faire revenir. 

Ragèli, fermer, enfermer, ren- 
fermer. Tokhèé ragèli, en- 
ferme les poules. 

Ragèli, nu, e, vide. 

Ragérun, avaler. A mu fata 
sésê ragérun na, il ne peut 
plus rien avaler. 

Ragérun sonon, ravaler. 

Ragniakhu, Ragniakhukhî, être 
abhorré, ée, , détesté, ée, re- 
gretté, ée. 

Ragoro, abaisser, faire des- 
cendre, s'abaisser. 



RAL 



149 



RAT 



Ragorokhi, abaissé, e. 

Rakéli, soulever. 

Rakhan, supporter. Yi tore 
rakhan, supporte ce mal- 
heur. 

Rakhara, rester tranquille, 
arrêter, s'arrêter. 

Rakhi, faire endormir, en- 
dormir. 

RaKhili, rappeler, faire re- 
venir. 

RaKhimbéii, rafraîchir, rendre, 
froid, e. 

Rakhono, irriter, faire fâcher, 
rendre amer. 

Rakhu, faire tourner (une 
toupie). 

Rakhubeii, effacer, souffler, 
éteindre. 

Rakhunun, réveiller, éveiller. 

Rakissi, sauver, délivrer. 

Rakissima, Sauveur. 

Rakô, desservir, défaire. Mèsa 
rakôkhi, la table est des- 
servie. 

Rakota, conseiller, avertir, con- 
seil, avertissement. 

Rakoli, nouer. Ndé yi luti 
rakoti na kî? qui a noué 
ainsi cette corde? 

Rakoti sonon, renouer, 

Rakuya, allonger, rallonger, il 
y a longtemps^ 

Raloï, perdre, égarer, perdu, e, 
égaré, è. 

Raluban, aiguiser. A^ wama 



wokka dègèma birign kha 
ralubankhi, je veux que 
tous vos coutelas soient ai- 
guisés. 

Rame, écouter, exaucée. 

Ramini, faire sortir. .. 

Ramini gèli kui, désempri- 
sonner. 

Raneii, faire bouillir. 

Ranokho, voyez : nokho. 

Raiîtuma, clou, pointe. 

Rarituma banmban, clouer. 

Raiituma ba, déclouer. 

Ra-Ponka, Rio-Pongo. Soso 
khui falama Ra-Ponka, on 
parle soso au Rio-Pongo. 

Ratura, engraisser. 

Rasamba, envoyer, dépêcher, 
expédier, Mikhi sakhan ra- 
samba khè ma, envoie trois 
hommes aux champs. 

Rasamba sonon, renvoyer. 

Rasénieii, Rasénieiikhi, rendre 
propre, sanctifier. 

Rasi, avertir, conseiller, aver- 
tissement, conseil. 

Rasisi, rendre ivre, enivrer. 

Rasunsa, boucher. Bittirè bi- 
rign nasunsakhi? toutes 
les bouteilles sont-elles bou- 
chées? 

Rasunsa sonon, reboucher. 

Ratala, déboucher. 

Raté, élever, rehausser, hisser. 

Raton, défendre. Wulé nun 
mugnè, ratonkhi, le men- 



SAG 



150 — 



SAN 



songe et le vol sont dé- 
fendus. 

Ratonkhi, défendu, e. 

Ratu, faire ressouvenir, rap- 
peler à la mémoiie. 

Rawoli, lancer, jeter, rejeter. 

Rayalan, guérir. Yi séri i 
rayalanma, cette médecine 
te guérira. 

Roma, Rome. Papa lukhiRoma, 
le pape demeure à Rome. 

Romani, romain, e. 

Rombo, pièce d'un habit. 

Rombo sa, rapiécer. 

Roza, rose. 

Roza-wuri, rosier. Yi roza- 
wurié kélikhi Frens bokhi, 
ces rosiers viennent de 
France. 



Sa, placer, mettre, déposer, 

se coucher. 
Saba, masque en étoffe rouge. 
Sabi, clé, clef. 
Sade, lit. Ikha sadé rafalla. 

fais ton lit; ikha sadé rakô, 

défais ton lit. 
Sadé-dugi, drap. 
Safunyi, savon. 
Safunyi so, savonner. 
Sagalé, porc-épic, tribut. 
Sagatala, jeune homme non 

marié. 
Sagatalânya, jeunesse (pour 

les garçons). 



Sa, géli î, emprisonner. 

Sagnè, écrevisse. 

Sago, libie de faire ce qu'on 
veut. 

Sa kaiikira î, encaisser. 

Sakhan, trois. Sakhan nun 
sakhan senni, trois et trois 
font six. 

Sakhafidé, troisième; a-sa- 
khandé, troisièmement. 

Sakhè, herbe sèche, grande 
herbe, paille. 

Sakhè don, manger de l'herbe, 
ruminer. 

Sa khoni-kulè kui, encager. 

Sakramenti, sacrement. 

Salakhun, glisser. 

Salé, Charles. 

Salon, Sierra-Léone. Salon kaé, 
les Sierra-Léonnais. 

Salonyi, branche. Tugi-wuri 
salonyi birign sègè. coupe 
toutes les branches du pal- 
mier. 

Saluma, choléra. 

Saridé, dimanche. 

San-fokhi, pas, trace. 

Sarifui, grande écrevisse. 

Sangha, village commerçant 
placé sur la route des cara- 
vanes, non loin de Bakoro, 
avec une station de la Mis- 
sion catholique. 

Saiikhalama, canon. 

Sahkiri, soulier, sandale. 

Safikobé, talon. Ndé n Idiifi n 



SAT 



— 151 — 



SEL 



sankobé ma? qui m'a mordu 
au talon? 

Saiiti, peigne. 

Safitidé, trace des pieds, trace 
des pas. 

Saritu, saîitui, oseille. 

Sanu, avant, avant que. 

Sanyi, pied, patte. 

Sara, préparer, vendre, ache- 
ter, Tokhè kéren sara nma, 
vends-moi une poule, achète- 
moi une poule. II n'y a au- 
cune différence entre vendre 
et acheter. 

Sara, trompette; sara fé, 
jouer de la trompette; l'ac- 
cent est sur la première 
syllabe. 

Sarakhè, sacrifice; mèsi sa- 
rakhè, sacrifice de la messe. 

Sarakhè ba, offrir un sacrifice 

Sarari, requin. 

Saré, gain, salaire, payement, 
prix, récompense. 

Saré balan, cher, coûteux, se. 

Saré fi, récompenser, payer. 
/ n saré fima n ma mun 
béré? quand me payeras-tu? 

Saré-so, commerçant, com- 
merce, commercer, inten- 
dant, homme d'affaires. 

Sasé, vase, ustensile. 

Sa sonon, remettre, replacer. 

Sastétéj chasteté. 

Sata, satakhi, convenir, con- 
venir de. Woà satakhi malé 



busulifu. nous sommes con- 
venus de dix boisseaux de riz. 

Sa-yalè, hamac. N a to akha 
sa-yalè kui, je l'ai vu dans 
son hamac. 

Sa yé î, tremper. 

Se, chose, objet. 

Sèbè, gris-gris, amulette; l'ac- 
cent est sur se; écrire, les 
deux syllabes sont brèves. 

Sèbè-fokhi, écriture. 

Sèbè-fokhi khungbé, écriteau. 

Sèbè-li, écriture. Akha sèbè-li 
fan, il a une belle écriture. 

Sèbèrè, fouet, martinet. È 
batta sèbèrè-dènia fi a ma, 
ils lui ont donné des coups 
de martinet. 

Sèbè sonon, récrire. 

Se birign tongo, piller. 

Sé-dègè, tailleur, couturière. 

Sèfu, transplanter, planter, 
plant. 

Sègè, trancher, couper. 

Ségéri, gueule tapée. 

Sègéti, petit balai ou plutôt 
chasse-mouches, 

Sékunyi, hoquet. Sékunyi n 
ma, j'ai le hoquet. 

Sélègi, balle, menue paille- 
sélègi mako, balaye, ramasse 
la balle. 

Sèléri, matetot. 

Sèli, prier, prière. 

Sèli-Baiîkhi (maison de la 
prière), église, chapelle. 



SEN 



^ 152 — 



SIO 



Sèli-bafikhi dolé, cierge. 
Sèli-Bankhi kha yamarié, les 

commandements de l'Église. 
Sèli-bankhi sosé, ornement de 

l'église. 
Sembè, force, puissance, fort, 

e; les deux syllabes sont 

brèves. 
Sembè, aiguille; accent sur la 

première syllabe. 
Sembè gbo, vigoureux se, 

fort, e. 
S embêta ré, faible. Vi didi 

sembètaré na, cet enfant 

est faible. 
Sendè, s'emploie à la place du 

mot qui échappe. 
Sénégal! , Sénégal. / Sènégalt 

to? as-tu vu le Ségénal? 
Sengéteii, boiter. N mu fàta 

sengétenfé lu ra, je ne puis 

pas m'empêcher de boiter. 
Sengui, arc-en-ciel. Yl sengui 

to-fan, cet arc-en-ciel est 

magnifique. 
Séni, Senni, six. 
Sénindé, sennindé, sixième ; 

a-sénindé, sixièmement. 
Sénieii, sénienkhi, propre, 

être propre, rendre propre; 

avec ni, âme, sénien ou ra- 

sénien signifie : sanctifier. 
Sensen, au moins, à tout le 

moins. 
Senscrenyi, panaris. 
Sensi, semence, graine. 



Sensi si, semer. A siga kansi 
sidé, il est parti semer des 
pistaches. 

Sera, scie, scier. 

Sera ti, scie, scier. 

Se - raluban - gèmè, pierre ; â 
aiguiser. . / 

Séré, témoin, , 

Séreii, frémir, frisonner, .se- 
couer, agiter. 

Séri, témoin; raccent est sur 

- se. /.. ;: 

Séri, tisane, remède, méde- 
cine; les deux syllabes sont 
brèves;, 

Séri-ha, médecin. , 

Sérifiya, témoignage. 

Sésé, chose. 

Sétani, Sentani, Satan, diable, 
démon. , 

Sètè, caravane. Sètè batta so 
to, une caravane est arrivée 

. aujourd'hui. 

Sèti, côté, flanc. A sètt a kho- 
noma, il a mal au côté. 

Si, semer, ensemencer. Ce mot 
doit toujours être précédé de 
son complément; employé 
seul, il signifie : chèvre. 

Sibolà, huître. 

Si donmbi, bouc. 

Si fanyi khani, bien vivre, 
mener une bonne vie. 

Siga, aller, partir, s'en aller, 
disparaître, échapper, , s'é- 
chapper. 



SIN 



153 



SOG 



Siga...fokhira, accompagner, 
aller avec. 

Siga niara, précéder, aller de- 
vant. 

Siga sonon, repartir. 

Sign de la krua, signe de la 
croix ; signe de la krua raha, 
faire le signe de la croix. 

Sî gniakhi khani, mal vivre, 
mener une mauvaise vie. 

Sigi, chant, chanson. Sigi ndé 
sa mukhubè, chante-nous 
une chanson. 

Sigisa, sigi-sa, chanter (mettre, 
placer une chanson). 

Sila, sorte, espèce. 

Silanfanyi, épée à deux tran- 
chants. 

Silaiisé, balai. Ikha silansé 
na mindé? où est ton balai? 

Silé, fourmi rouge. 

Sili, éléphant. N mumu silié 
to, je n'ai pas encore vu 
d'éléphants. 

Silini, schelling. 

Simo, nom d'une société se- 
crète, composée d'hommes 
et de femmes, dont les réu- 
nions se tiennent la nuit et 
dans les bois. 

Siméoni, Siméon. 

Simiti, samedi. 

Simon, Simon. 

Sin, courber, pencher, incli- 
ner, tomber dans, quelque- 
fois descendre. A sifi yîli 



kui, il est tombé dans un 
trou. 

Sindé, endroit oti l'on est 
tombé. 

Sinden, d'abord, tout d'abord. 

Sindi, mot grossier. 

Sindi gbéli, insulte grossière 
" et malhonnête qui se dit aux 
femmes. 

Singan, pendre, se pendre, 
suspendre. 

Singé, premier; a-singé, pre- 
mièrement. 

Siri, tourbillon. 

Siribisi, marchandises données 
à crédit. 

Sisi, s'enivrer. Tugi béré n'a 
sisikhi, il s'est enivré avec 
du vin de palme. 

Sisi, sisikhi, soûl, e, ivre. 

Sisi-mikhi, ivrogne. 

Sléti, ardoise dont les enfants 
se servent pour écrire. 

So, cheval, entrer. 

Sobll, bêche. Siga fa sobli 
kêren na, va chercher une 
bêche. 

Sodé, entrée. Sodé na bé, l'en- 
trée est ici. 

Sofalé, âne; sofalé di, ânon. 
Ikha sofalé khiri nama 
siga, attache ton âne pour 
l'empêcher de s'en alkr. 

Sogé, soleil. Sogé fura to, le 
soleil est chaud. 

Sogé-furé, la bonne saison. 



SON 



154 



SUL 



Sogé-gorodé, occident, coucher 
du soleil. 

Sogé-tédé, orient, lever du soleil 

So ginè, jument. 

Sokho, piquer. Vi sakhèé mi- 
khié sokhoma, ces herbes 
piquent. 

Sokho ginè, tante, 

Sokho khamè, oncle. 

Sokhokhi, piquant, e. 

Sokhomê, midi. 

Sokhomèra, à midi. 

Sole, tribut. 

Soli, pousser, en parlant des 
céréales, des légumes. 

Solofé, six pence anglais, ou 
douze sous en monnaie fran- 
çaise. 

Solo-féré, sept. 

Solo férendé, septième; a-solo- 
férendé, septièmement. 

Solo-manani, neuf. A nièrè 
khi solo-manani, il a voyagé 
pendant neuf jours. 

Solo-mananindé, neuvième; a- 
solo-mananindé , neuvième- 
ment. 

Solo-masakhan, huit. 

Solo-masakhandé, huitième; a- 
solo-masakhandé, huitième- 
ment. 

Sondonyi, cœur. 

Songnè, caïman. Songnè batta 
a khifi a tabé ma, il a été 
mordu à la cuisse par un 
caïman. 



Sonkho, bruit, clameur, dispute 
disputer, chicaner, faire du 
bruit. 

Sonkho raté, tapager, abasour- 
dir. 

Sonon, encore, de nouveau. 

Sonsè, racine. Wo yi wuri 
sonsè birign ba, arrachez 
toutes les racines de cet 
aibre. 

Sonsolon, accroupir, s'accrou- 
pir. 

Sonsoloiikhi, accroupi, e. 

Sonyi, caractère, nature de 
l'âme. 

Sopsopi, corossol. 

Sopsopi-wuri, corossolier. 

Sosé, so-sé, habit en général. 

Soséé-so, habiller, s'habiller. 

Soto, recevoir, obtenir, réussir. 

Stati, amidon; stati rafalla, 
faire de l'amidon. 

Subé et aussi schubé, viande. 

Sugé, sorte de prunier. 

Sukari, sucre. Ndé sukari don 
nakhan nu na bé? qui a 
mangé le sucre qui était 
ici? 

Sukari-sasé, sucrier. 

Sukhu, saisir, attraper, s'em- 
parer de, prendre, observer. 

Sukhusé, animal féroce. 

Suli, cinq. 

Sulindé, cinquième; a-sulindé, 
cinquièmement. 

Suluii, couler. 



TAK 



155 



TAS 



Sumbu, embrasser, baiser, mé- 
langer, mêler. Pé! i mu i 
nga siimbuma ? quoi ! tu 
n'embrasses pas ta mère? 

Sun, jeûner, jeûne, être à jeun. 

Sunbenyi, sauterelle. 

Sunkhari, carême. Sunkhari 

foloma ya koss, le carême va 
bientôt commencer. 

Sunyi, carême. 

Sungutunyi, fille, jeune fille 
non mariée, de treize à dix- 
huit ans environ, vierge. 

Sungutunya, jeunesse (pour les 
filles). 

Sun-Mikhi, jeûneur, se. 

Sunsa, boucher. 

Sunli, jardin, I suntina mindé? 
où est ton jardin? 

Sunu, contrition, contrit, e. 

Supu, supui, soupe, sauce. 

Suri, île. Yi suri kuya? est-ce 
que cette île est longue? 



Ta, lorsque, quand. A to fa a 
furakhi, lorsqu'il fut venu 
il est tombé malade. 

Ta, ville. A na ta i, il est 
dans la ville. 

Tabé, cuisse. 

Ta-di, village. 

Tagan, las, se fatigué, e. 

Tagantaré, infatigable. 

Takhun, diviser, partager, dis- 
tribuer; l'accent est sur ta. 



Takhun, tousser; l'accent est 
sur khun. 

Takhunyi, toux, partage, part: 
avec la différence d'accent 
indiquée plus haut. 

Ta-kuntigi, chef de village. 

Tala, arracher, tirer; est moins 
usité que son synonyme 
gburan. 

Talatè, mardi.. 

Tali, parabole, proverbe. Vésu 
nakha yl tali sa èbè, Jésus 
leur proposa cette parabole. 

Tami, pain. Ta mi rafanma 
Sosoé bè, les Sosos aiment 
le pain 

Taildé, cour, au dehors, de- 
hors. 

Tarîga, éviter, préserver de. 

Taiïgé, nerf. A tangéé tagan- 
khi, 11 a les nerfs fatigués. 

Tankhuma, marque. 

Tanmba-muri, poignard. Nma 
tanmba - mûri fi n ma, 
donne-moi mon poignard. 

Tanmbè, lance. 

Taiitan, rater, en parlant d'un 
fusil, se tromper. 

Tanun, grand-père, nom donné 
aux vieillards. 

Tara, frère aîné. 

Tara ginè, sœur aînée. 

Tasi, moustique. Tasié batta 
nma tenda futa, les mous- 
tiques ont traversé mon 
moustiquaire. 



THI 



156 — 



TIN 



Tatè, enceinte, mur d'enceinte. 

Ta-té, village élevé, tour. 

Té, grimper, monter. 

Tè, flamme, feu, nid, fourreau. 

Tègi, demi, milieu, entre, par- 
mi. Kéren wo tègi batia 
yl nigna, un de vous a fait 
cela. 

Tègi-khiri, ceinture. 

Tègi-raba, différer, diviser, 
différence. 

Tèli, gargoulette. Nma tèli 
makha, lave ma gargou- 
lette. 

Tèmédi, petite fille. 

Tèmu, temps, moment. Tèmu 
batta li wofikha siga, le mo- 
ment de notre départ est 
arrivé. ' 

Tenda, moustiquaire. 

Tènen, lundi. 

Tengè, compter, calculer. 

Tèrèkhen, se traîner en parlant 
des lépreux. 

Tèri, exprès, tout exprès. 

Téié ou Té-sé, échelle. 

Té sonon, remonter. 

Téssébia, chapelet. 

Tentenyi, colline, petite n^on- 
tagne, butte. 

Té-wuri, tison. 

Thia, gros village au nord et 
à cinq kilomètres de Boffa, 
à l'extrémité d'un marigot, 
résidence des rois Katty. 



Ti, arrêter, s'arrêter, ériger, 
se tenir debout, placer. 

Ti, thé. Tî rafalla mbè ma- 
furé, fais-moi du thé tout 
de suite. 

Tibini, Etienne. 

Tidé, place, station. 

Tidé Tongo, succéder, rempla- 
cer. » 

Tige, mouche, charbon. 

Tigi, front. Mun na i tigi ma ? 
qu'^as-tu au front.? 

Timbéli, dé à coudre. 

Tin, vouloir, agréer, consentir. 
A^ fafé mu tihma nkha 
siga kharandé, mon père 
ne veut pas que j'aille à 
l'école. 

Tina, demain. A^ sigama tina, 
je pars demain. 

Tina-bora, après - demain. A 
fama tina-bora, il viendra 
après-demain. 

Tinè, serpent boa. 

Tinka, apprendre, enseigner. 
Ndé i tinkama? qui t'en- 
seigne? 

Tinkhiii, droit, juste. 

Tinkhintaré, injuste. 

Tinkhiiitarenya, injustice. 

Tinkhiiiya, droiture, justice. 

Tinkhinyi, tabouret, escabeau. 

Tiliii, profond, e. 

Tinsé, clair, e. Ikha yé mu 
tinsékhi, ton eau n'est pas 
claire. 



TOM 



157 



TUG 



Tiriii, efforcer, s'efforcer. 

Tironkhi, fort, solide, robuste, 
qui résiste. 

Tison, éternuer. 

Tissora, ciseau. 

To, aujourd'hui, voir, aperce- 
voir, lorsque, quand. 

To-faii, beau, belle, admirable, 
magnifique; composé de to, 
voir, et de fan, bon. 

Togé, haricot. Togéé batta bula 
folo, les haricots commencent 
à pousser. 

To-gniakhi, to-gniakhu, vilain, 
e, laid, e. 

Tokhè, poule. N wama tokhè 
kéren sarafé, je veux vendre 
une poule. 

Tokhè-di, poulet. 

Tokhè-khèlè-gninkhi, œuf à la 
coque. 

Tokhè- khèlè-mayilinkhi, ome- 
lette. 

Tokhoma, patron, homonyme. 

Tokho-tokhoma, papillon. 

Tolé, tabatière. 

Toionyi, cloche. Mikhi ô mu 
tolonyi khui mè, personne 
n'a entendu la cloche. 

Tolonyi bonmbo, sonner la 
cloche. 

Tolonyi di, grelot. 

Tomassi, Thomas. 

Tombli, verre. Yandi, .wèni- 
tomblinya kéren fi n ma, s'il 
vous plaît, un verre de vin. 



Tomblinya, verrée. 

Tondi, refuser, ne pas vouloir, 
ne pas agréer. 

Tongo, prendre, emporter, en- 
lever. 

Tongo-nani, quarante. 

Tongo-sakhan, trente. 

Tongo-séni, soixante. 

Tongo-solo-féré, soixante-dix. 

Tongo- solo -manani, quatre- 
vingt-dix. 

Tongo-solo-masakhan, quatre- 
vingts. 

Tongo sonon, reprendre. 

Tongo-suii, cinquante. 

Tongo-sulindé, cinquantième. 

Tonkhonyi, coude. 

Tonyi, loi. 

Toro, souffrir. 

Torokhi, qui souffre, malheu- 
reux, se. 

Toro Mikhi, pauvre, malheu- 
reux, se, 

To sonon, revoir, encore au- 
jourd'hui. 

Totaré, imperceptible. 

Tu, mourir, crever. 

Tuban, voler, s'envoler, en- 
jamber, sauter. 

Tuban sonon, s'élever de nou- 
veau en l'air. 

Tubi, pardonner, pardon, ex- 
cuser. 

Tué rakéli, ressusciter (s'élever 
d'entre les morts). 

Tugan, voler, s'élever en l'air. 



TUN 



— 158 



WAS 



Tugi, palmier. Tugl sègèfé ra- 
tonkhi, il est défendu de 
couper des palmiers. 

Tugni, fourmilière. 

Tulè, pluie; tulè fama^ il 
pleut; iulè famaya, il pleu- 
vra. 

Tuli, oreille. A tuli kéren 
khabakhi, il a une oreille 
coupée. 

Tuli-raso, boucle d'oreilles. 

Tulitaré, sourd, e. 

Tumaé, personnes mortes, les 
morts. 

Tumba, percer, transpercer. 

Tumbé, épine, ronce. Mikhi 
mu fata . dangira tumbéé 
gbéfèra, on ne peut pas pas- 
ser â cause des épines. 

Tumbui, étoile. 

Tumbui khuli kan, comète. 

Tun, mot qui se place à la fin 
des phrases pour, leur don- 
ner plus de force et d'éner- 
gie. 

Tundé, chaudron, chaudière, 
marmite. Yé sa tundé î, 
mets de l'eau dans la mar- 
mite. 

Tunè, pluie, moins usité que 
iulè. 

Tun-khori, amande de palme. 

Tunnadè, tornade, bourrasque, 
ouragan. 

Tunti, toupie. Nma tunti 
khuma, ma toupie tourne; 



ikha tunli rakhu, fais tour- 
ner ta toupie. 

Tunu, déloger, déménager. 

Tura, turakhi, gras, se. , 

Turé, huile, graisse, moelle. 

Turé maso, oindre. 

Turé-sasé, huilier. 

Turi, fumée, vapeur, suie. 

Turi-kunki, bateau à vapeur. 

Turi ramini, fumer. 

Tusé, mortel, le. 

Tutaré, vivant (privé de la 
mort). 

W 

Wa, désirer, souhaiter, vouloir, 
Wo wama mun khon? que 
voulez- vous? 

Wâ, pleurer, pleurs, larmes, 
sangloter. 

Wakhati, heure. WakhatL yéri 
ara? quelle heure, est-il? 

Walikè, ouvrier, ère, travailleur, 
euse. 

Walikè ginè, travailleuse, ou- 
vrière. 

Walikè khamè, travailleur, ou- 
vrier. 

Wali, travailler, travail, ouvrage, 
occupation. 

Walitaré, inactif, ive, sans tra- 
vail. 

Wantanyi, pantalon, culotte. 

W.isu, montre. Ikha wasu ma- 
sen mbè, montre -moi m 
montre. 



WON 



159 



WUR 



Wèkhè, parler, causer, parole, 
mot. 

Wèni, vin. Pé ! wèni mu ra- 
fan ima ? quoi ! tu n'aimes 
pas le vin? 

Wèyen, causer, parler, s'entre- 
tenir, parole, mot. 

Windèri, fenêtre. 

Viniga, vinaigre. 

Vitri, vitre, verre; viniga et 
vitri sont les seuls mots 
sosos où il y ait un v. 

Wo, vous, votre, vos. 

Wogbé, le vôtre, la vôtre, les 
vôtres. 

Wokha, vous, votre, vos, a plus 
d'énergie que wo. 

Woli, jeter, lancer. Yi wuri 
woli a ma, lance-lui ce bâ- 
ton. 

Woii, nous, nos, notre ; ce mot 
comprend la personne ou 
les personnes auxquelles on 
s'adresse. 

Wondé, cerf. 

Woii-Fafé, Pater. Won-Fafé 
fala, dis Notre-Père. 

Woiigbé, le nôtre, la nôtre, les 
nôtres. 

Woii Gèsègè, au revoir, à de- 
main. 

Woiikha, même sens que wofi, 
a plus de force que lui. 

Wo nuwali, je vous remercie, 
merci. 

Wonwon, aboyer, aboiement. 



Woii-yatti, won-yetté, nous- 
mêmes. 

Worègè, aigle. 

Worenyi, gorge. Fî na a wo- 
renyi ma, il a un abcès n la 
gorge. 

Wotan, vous, s'emploie dans 
ce deux expressions: c'est 
vous, est-ce vous? 

Wo-yatti, vous-mêmes. 

Wula, désert. A siga wula t. 
il va au désert. 

Wulé, mensonge, mentir. 

Wuié-fala, mentir. 

Wulé-madoklio, mentir, men- 
teur, se. 

Wuli, sang. Wiili minima a 
nioè, il saigne du nez. 

WuUi, mille. 

Wulunyi, pilon; toutes les syl- 
labes sont brèves. 

Wulunyi, grand mur; accent 
sur lun. 

Wulunyi, bilikhi rafala, murer. 

Wuré, fer, enclume. Fa n 
mail yi wuré bonmbodé, 
viens m'aider à battre ce 
fer. 

Wuri, arbre, bâton. Nma wuri 
loi, mon bâton est perdu. 

Wuri bogi, fruit. Yi wuri mu 
bogikhi, cet aibre n'a pas 
de fruits. 

Wuri bui, tronc, le bas de 
l'arbre. 



YAL 



— 160 — 



YEK 



Wuyakhi, nombreux, se, beau- 
coup de monde, plusieurs. 



Ya, maintenant, à présent. 
Yabè, oignon. Yabêé rafafi yi 

mikhi ma, cette personne 

aime les oignons. 
Yabi, répondre, réponse. A^ 

yabi mafuré, rcponds-moi 

tout de suite. 
Yadi, mètre, yard. 
Yagi,^ rougir, avoir honte, 

honte. 
Yagi mikhi, honteux, se. 
Yahanaiiia, enfer. Tè-géli naà 

yahanama ra, l'enfer est 

une prison de feu. 
Ya-koss, ya-kossi, maintenant, 

à présent, tout à l'heure. 
Yakhè, mouton, brebis; accent 

sur khè, 
Yakhè, poisson; l'accent est 

sur ya. 
Yakhè-ginè, brebis. Di firign 

na yi yakhè bè, cette brebis 

a deux petits. 
Yakhèé-Kafîta, berger, ère, qui 

garde les moutons. 
Yakhè khabé, laine. 
Yakhè khamè, bélier. 
Yakhu, ennemi, adversaire. 
Yakhuî^ adversaire, ennemi. 
Yalan, guérir. 
Yalanya, santé, guérison. 



Yalè, hamac, filet. Ikha yalè 
woli, jette ton filet. 

Yamanè, empire et royaume. 

Yamari, ordonner, commander, 
ordre, commandement. 

Yambé, circoncire. 

Yambè, tabac; min-yambè, 
tabac à fumer; yambè-fu- 
gni, tabac à priser. 

Yambè-khumbè, oiseau-mouclie 
à raquettes. 

Yambè raté, priser. / wama 
yambè ratêfé? veux-tu pri- 
ser? 

Yambo, robe. Yi yambo 
khungbo, cette robe est trop 
grande. 

Yafigé-di, enfant bâtard, adul- 
térin. 

Yafigè-sukhu, commettre la 
fornication, l'adultère. 

Yandr, s'il te plaît, s'il vous 
plaît, daigne, daignez. 

Yaiîyi, midi. 

Yatè, lion. 

Yé, eau. 

Yé ba, puiser de l'eau. 

Yé maba, vider l'eau. 

Yé-bognè, méduse. 

Yé fi, abreuver, donner de 
l'eau. 

Yéfu, prêter. A^ yé/u ikha 
nini, prête-moi ton para- 
pluie. 

Yèki, Jacques. 

Yé-kholi, soif. Yé-kholi mu- 



Yl 



161 



YON 



khu birign ma, nous avons 
tous soif. 

Yé kholi ba, désaltérer. 

Yé khori, marée basse. Yé 
khorima, la marée sort. 

Yé kira, par eau. 

Yélé, rire, se moquer, se rail- 
ler; dans ce dernier sens, le 
complément est suivi de 
ma. 

Yéléfu, léger, ère. 

Yé-masa, nager, nageur' se. 

Yengi, respirer, soupirer, sou- 
pir, respiration. 

Yengisa, soigner. 

Yenseii, rayenseri, disperser. 

Yéré, lièvre. A batta yéré ké- 
ren bun, il a tué un lièvre, 

Yéri, combien. Wo yéri na bé? 
combien êtes-vous ici? 

Yé sa.. .ma, arroser, mettre de 
l'eau. 

Yé-sasé, seau, cruche, pot à 
eau. 

Yé sénieii, yé senierikhi, eau 
propre, eau bénite. 

Yé so béré, marée haute, flux. 

Yé soma, flux. 

Yésu, Jésus. Yésu, Alla kha 
Di, Jésus, Fils de Dieu. 

Yésu-Krist, Jésus-Christ. 

Yé-yili, puits. Siga yé bad 
yé-yili î, va puiser de l'eau 
au puits. 

Yi, ce, ceci, cet, cette, ces 



cela, celui-ci, celui-là, celle- 
ci, celle-là. 

Yigan, chique, insecte. 

Yigi, espérer, espérance. 

Yilen, éclairer, briller. Kigé 
yilenma, la lune éclaire. 

Yili, fosse, trou, précipice. Wo 
sin yili î, descendez dans 
le trou. 

Yili di, fente, crevasse. 

Yili khungbé, gouffre. 

Yilin, mayihn, griller, rôtir. 

Yiré, lieu, endroit, place. 

Yizifu, Joseph. 

Yofè, poumon. 

Yogé, balayure, saleté, ordure. 
I Ndé yi. yogéé khanima? 
j qui doit emporter ces ba- 
I layures? 

Yogon, gonfler, fermenter. 
Tami batta yogon folo, le 
pain commence à fermen- 
ter. 

Yoï. Georges. A fala Yoï bé 
akha fa, dis à Georges de 
venir. 

Yoka, manioc. Yoka batta 
gburan? le manioc est-il 
arraché? 

Yokopi, Jacob. 

Yolon, tomber, en parlant des 
feuilles d'arbres ou des 
graines. 

Yolonkhonyi, chaîne. 

Yon, Jean. 

Yon-khunkha, Jean-Baptiste. 



YUN 



— 162 — 



ZUI 



Yorè, tout petit, jeune. 

Yubè, vautour. 

Yuguyugu, secouer, remuer, 
agiter. 

Yukhu, peut-être. Yukhu a 
fama, yukhu a mu fama, 
peut-être qu'il viendra, peut- 
être qu'il ne viendra pas. 

Yunubi, péché; yunubié 
khaffari, fala, se confes- 



ser: yunubié rakhuben, ab- 
soudre. 
Yunubi nigna, yunubi raba, 
pécher. 



Zuifé, Juif, ve; Zuiféé, les 

Juifs. 
Zuiféé kha khulunyi,^ la fête 

des Juifs, la Pâque. 



LISTE 



DES 



PRINCIPAUX NOMS PROPRES 

En usage diez les Sosos. 



NOMS D'H M M 


E S. 


Adulai 


Isa 


Sèdu 


Ali 


Karifala 


Séni 


Amara 


Kati 


Siakha 


Ansumani 


Khati 


Sili 


Baki 


Khonifodé 


Sulémani 


Bangu 


Laï 


Takhori 


Barunku 


Lori 


Tamu 


Béni 


Maligi 


Wili 


Bokari 


Masa 


Yanyi 


Burama 


Momodu 


Yèki 


Dawuda 


Mori 


Yizifu 


Demba 


Musa 


Yon 


Faren 


Salifu 


Yoro 


Fodé 


Sanmba 


Yuma 


Gbana 


Sangaré 


Yura 


Ibrahima 


Sara 





- 164 



NOMS DE FEMMES. 



Aïsata 


Fera 


Péki 


Aminata 


Gbéti 


Satanmba 


Bèti 


Hana 


Sayon 


Binti 


Khamisa 


Simiti 


Bote 


Khèma 


Sira 


Daana 


Khoni 


Ténen 


Dunké 


Khumba 


Wondé 


Fatma 


Maïya 


Yéni 


Fatumata 


Musu 


Yoto 


Fengéré 


Mèry 


' 



ERRATA. 



Pages 


Lignes 


Au lieu de: 


Lisez 


15 


14 


nbè 


mbè 


15 


15 


nbè 


mbê 


15 


17 


nbè 


mbê 


15 


18 


nbè 


mbê 


19 


10 


agbé. 


gbé. 


26 


18 


cien: 


bien: 


44 


8 


oté 


koté 


45 


34 


sotohi 


sotokhi 


46 


1 


sotohi 


sotokhi 


46 


9 


bon? 


khon? 


46 


21 


sotohi 


sotokhi 


51 


53 


anana, 


ananas. 


55 


52 


kéli, 


khéli. 


60 


51 


domma-sankiri so, 


domma-sanyi s( 


60 


57 


gon? 


khon? 


61 


14 


obi, 


kobi 


61 


32 


hunkha 


khunkha 


61 


34 


nvoiibè, 


woiibê 


61 


56 


umi-dolé, 


kumi-dolé 


61 


65 


éren 


kéren 


61 


72 


haran-baiikhi. 


kharan-baiikhi 


62 


68 


olon 


kolon 


71 


11 


bakhi. Wo bakhi, 


baki. Wo baki. 


72 


9 


sisiki, 


sisikhi. 


73 


38 


mafurukhuhki, 


mafurukhukhi. 


85 


13 


Yokha 


Yoka 


97 


50 


quatre-vingts, 


quatre-vingt. 


107 


32 


ik h. 


ikha. 



3 5282 002,5 7934 



/ 


DATE DUE 













































































































PL8695 

R3 
1923x 



Afrl 



°^« Collection 



I 





Date Due 


1 


àiikfî 1 liL^y^ 






%«-*,.--"' 






























































































I 


































Demco 293-5 L 



DATE DUE 







































































































PL8695 

R3 

1923x 



Atrl 



°^n Collection 



^sm^tmmm